Loxias-Colloques |  14. Regards croisés sur la tolérance

Journée d'étude du 28 juin 2019, Nice, MSHS Sud-Est

Sous la direction de Véronique Montagne, Anne Brogini et Odile Gannier

06 octobre 2019

A partir d'une réflexion sur l'évolution du mot tolerantia, le but de cette réflexion pluridisciplinaire, qui constitue un véritable enjeu sociétal, est de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents au choix ou au refus de la tolérance, de circonscrire des zones de résistance où les valeurs prônées par un groupe empêchent l’intégration des altérités ou, a contrario, d’identifier les espaces, les choix, les positionnements qui rendent possible cette intégration.

Le projet TOLERANCE(S) (voir lien) soutenu par la MSHS-Sud Est (axe 3: "Mondialisations, Circulations, Altérités", associe les quatre laboratoires de l'Université Côte d'Azur: BCL (axe «Approches pragma-énonciatives de la définition» de l’équipe «Linguistique de l’énonciation», CMMC, CTEL (thème 3: «Écritures de la singularité et de l’altérité»), URMIS. Il se décline en quatre temps, dont la Journée d'études, qui a eu lieu à Nice, le 28 juin 2019, est le premier volet: les actes de cette Journée constituent le présent numéro: Regards croisés sur la Tolérance.

La deuxième étape est le colloque international et pluridisciplinaire (voir lien) organisé à l'Université Côte d'Azur les 11-12 octobre 2019 (MSHS-Sud Est: Tolérance(s): comment définir la tolérance? Le colloque réunit des chercheurs de toutes origines, en particulier de l'Université de Stockholm et l’Université Sorbonne-Paris. Une seconde journée d'études aura lieu à Paris, le 7 décembre 2019, et associera le laboratoire BCL, l’Atelier Renaissance de l’Université Sorbonne-Paris et l’Université de Stockholm (XVIe et XVIIe siècles). Enfin, un second colloque aura lieu à l’automne 2020, à l’Université de Stockholm et au Centre Nobel (https://nobelcenter.se/).

Porteurs du projet: Véronique MONTAGNE (Université Côte d'Azur, BCL), Anne BROGINI (Université Côte d'Azur, CMMC), Odile GANNIER (Université Côte d'Azur, CTEL), Yvan GASTAUT (Université Côte d'Azur, URMIS), Anna CARSTEDT (Université de Stockholm), Anne-Pascale POUEY-MOUNOU (Atelier XVIe siècle, Sorbonne-Université).