Lucien Victor


Lucien Victor est professeur émérite de langue et de littérature françaises à l’Université de Provence, Aix-Marseille I. Spécialisé en linguistique française, et aussi en poétique et stylistique des textes littéraires modernes et contemporains, il a particulièrement travaillé sur la prose et sur la poésie de Louis Aragon. Ses travaux les plus récents portent sur l’analyse du texte de poésie. Il a longtemps enseigné dans les préparations au Capes et à l’Agrégation, et longtemps participé aux jurys correspondants.

Articles de l'auteur


Loxias | Loxias 11 | Littérature française

Tête d’or, ou le travail du deux, ou le travail de deuil du deux…

Cette étude sur certains aspects de Tête d'or a trois objectifs enfermés l'un dans l'autre: au cœur du dispositif il y a quatre études stylistiques directement destinées aux étudiants d'agrégation. Autour de ces études, et appuyé sur elles, il y a un travail de réflexion sur la dramaturgie de Claudel, et sur la pertinence des démarches stylistiques classiques à propos des formes de ce théâtre si particulier. Et encore autour de cette réflexion il y a une esquisse de recherche sur les significations de cette dramaturgie et de cette pièce.

Consulter l'article

Loxias | Loxias 15 | I. | 5.

Le nom de la poésie, et le sentiment du temps

Ce travail part d'un double constat, la disproportion du Nom et du Verbe dans une langue comme le français, et la disproportion des mêmes catégories dans le discours, à l'oral, et plus encore à l'écrit. Cette disproportion se retrouve, encore plus marquée, dans le texte littéraire, en particulier dans le texte de poésie. Or, dans la poésie de Perse, et notamment dans Vents, cette situation d'hypertrophie du Nom est cultivée systématiquement. L'article se propose donc de passer en revue divers aspects lexicaux et grammaticaux de cette situation dans ce recueil. Et corrélativement de donner quelques indications sur la situation du Verbe. L'ensemble de ces remarques devrait permettre de revenir sur la qualification d'« épopée » qu'on a souvent donnée à ce recueil, et de préciser la perception qu'on peut avoir de cette poésie.

Consulter l'article

Loxias | Loxias 27 | I.

Poésie et genre littéraire: une application aux Poésies de Rimbaud

A partir d'une réflexion classique sur la notion de genre littéraire, et sur sa vérification en poésie, ce travail prend pour cible la poésie métrique de Rimbaud, et particulièrement le groupe des sonnets qui constitue un ensemble homogène dans toutes les éditions de ses Poésies. Ces textes ont des traits de fonctionnement communs, notamment mais pas seulement pour ce qui est du traitement du vers et de la strophe. Pour concrétiser ces observations, le travail proposé aboutit à l'étude détaillée du premier de ces sonnets « Vénus anadyomène ».

Consulter l'article

Loxias | Loxias 35 | I.

Maupassant, La Maison Tellier et autres contes

Ce travail veut être une sorte d’introduction à la lecture des Contes de Maupassant, notamment des Contes de La Maison Tellier. Le parti choisi pour guider les étudiants dans la lecture de ces textes a été de mettre en valeur les traits dominants de l’écriture de Maupassant touchant les lieux et l’espace, les formes de la temporalité, et les formes de la parole. Récit de choses, récit d’événements, récit de paroles, tels sont les points essentiels abordés par ce travail de description et d’analyse, et traités dans un constant aller-retour entre les cadres de réflexion et l’examen des textes.

Consulter l'article