Rhétorique démocratique en temps de crise | Discours, délibération, légitimation

Depuis la Grèce antique, la démocratie entretient des relations étroites et ambiguës avec la rhétorique politique. Si cette dernière semble incontournable en démocratie, elle est toutefois l’objet de puissantes critiques philosophiques et politiques. D’une part, la rhétorique remplit des fonctions démocratiques essentielles – elle constitue une médiation entre le « peuple » et le « pouvoir » ; elle joue un rôle central dans la délibération publique ; elle permet d’énoncer et d’exalter les valeurs démocratiques. D’autre part, elle sert à consolider le pouvoir politique ; elle circonscrit le débat démocratique ; elle en révèle les contradictions. Or les ambiguïtés de la rhétorique démocratique ne sont jamais aussi flagrantes qu’en temps de crise politique : révolution, guerre civile, guerre extérieure... Les crises mettent à l’épreuve la rhétorique en exigeant d’elle une efficacité optimale et une cohérence interne : l’une politique, l’autre démocratique. En temps de crise, la rhétorique paraît d’autant plus suspecte qu’elle est indispensable à la victoire, à la fois sur les opposants intérieurs et sur l’ennemi extérieur. Dans le même temps, la fonction persuasive de la rhétorique, visant l’adhésion et la décision collective, paraît constitutive de la démocratie.

En modifiant le contexte dans lequel se déploie la rhétorique démocratique, les crises politiques en modifient-elles fondamentalement les fonctions, ou au contraire, permettent-elles d’en identifier plus nettement les caractéristiques structurantes ? Ce Colloque s'est intéressé à cette problématique en fédérant des approches diverses en philosophie, sciences politiques et sciences de l'information et de la communication. Les contributions permettent d'analyser la rhétorique démocratique en tant qu’art producteur de discours, en tant qu'élément constitutif de la délibération ou encore en tant qu’instrument de pouvoir.

dernière publication en ligne

Actes du colloque, NICE 20-21 janvier 2011

15 mars 2013