El túnel dans Littératures d'Amérique Latine


Articles


Littératures d'Amérique Latine | Ecriture du mal

Une lecture de El túnel d’Ernesto Sábato : le crime de Juan Pablo Castel

Daniel Henri Pageaux nous fait traverser les frontières pour parvenir en Argentine et pénétrer dans l’univers de El túnel d’Ernesto Sábato. En grand connaisseur de l’œuvre de l’écrivain argentin, Daniel Henri Pageaux tente une radiographie précise et exhaustive de l’écriture du Mal telle qu’elle apparaît dans ce texte où se mêlent confession et auto-analyse. À la lumière des essais de Sábato, de son attachement à Dostoïevski et de ses réflexions sur les rapports entre l’art et le mal, il rend précisément compte de la façon dont cette notion se déploie dans le récit. Il parvient ainsi à délimiter parfaitement le territoire du mal chez l’écrivain argentin en tant que thème central associé à la passion amoureuse, à l’image de l’enfer et à la métaphysique telle qu’elle a été définie au XXe siècle par le camp de concentration.

Consulter l'article

Dire le mal, dire du mal

Dorita Nouhaud offre un triple regard sur le Mal. S'appuyant sur les textes de Sábato, Roa Bastos et Paz Soldán, elle y analyse les racines et les différentes conceptions du mal et de la violence. Selon elle, des dénominateurs communs, qu'ils soient de nature territoriale, économique ou politique, parcourent les œuvres des trois écrivains. L'excès d'abondance, tout comme la misère, explique-t-elle, sont quelques unes des facettes du mal.

Consulter l'article