gémellité dans Littératures d'Amérique Latine


Articles


Littératures d'Amérique Latine | Ecriture du mal

Contrepoints et binarité dans Los vivos y los muertos

Pierre Lopez s’arrête à considérer quelques occurrences de la structure binaire du roman d’Edmundo Paz Soldán. Partant de la définition, binaire et contradictoire que donne d’elle-même l’un des personnages narrateurs (Amanda), pour ensuite se centrer sur le couple paradigmatique de Tim et Jem, les jumeaux au destin tragique qui ouvrent la série des morts qui jalonnent le roman, Pierre Lopez examine la complexité polyphonique mise en œuvre par l’auteur bolivien. Les multiples voix narratives s’organisent en un savant entrelacs de contrepoints et de connexions qui sont placés sous le signe de la binarité : homme/femme, masculinité/féminité, apparences/faux-semblants... Le thème du double et du masque, qui caractérise tous les personnages et les relie entre eux, est transcendé par l’un d’entre eux, Amanda, qui parvient à percer le mystère de la gémellité. L’association du thème du double et du thème du mal permet finalement de dégager une constante du roman de Paz Soldán, celle de l’horreur dans laquelle évoluent les personnages qui vivent dans la bourgade paisible –en apparence seulement- de Madison, une ville imaginaire des Etats-Unis.

Consulter l'article