Agathe Mezzadri


Marge, CEDFL, Université Jean Moulin-Lyon 3
agathemezzadri@gmail.com

Articles de l'auteur


Figures du discours et contextualisation | Actes du colloque

L’échelle du paradoxe ou la contextualisation au centre du jugement de figuralité

Les approches taxinomiques et hors-contexte ont instauré un doute récurrent sur la figuralité du paradoxe. Dans la perspective des figures du discours, non seulement le paradoxe trouve aisément sa place mais il devient un épiphénomène révélateur de la nécessité de penser les figures en contexte : figural et discursif. Son étude soulève, à cet égard, deux problématiques plus larges. D’une part, l’élaboration de l’échelle du paradoxe montre à quel point la théorie figurale ne peut ignorer l’hybridité constitutive de certaines figures. D’autre part, la mise au jour de l’amputation du contexte discursif dans la formalisation du paradoxe suggère une éventuelle dissimilation entre les plans esthétique et linguistique. Il s’agit donc moins d’évincer le paradoxe de l’univers figural que de problématiser l’univers figural à l’aune de ses spécificités. Taxonomic and context-ignorant approaches have created a recurring doubt about considering paradox as a figure of speech. In the field of recent pragmatic theories, not only its figural nature is no longer questioned but the paradox becomes a revealing epiphenomenon of the need to think the figures in both figural and discursive contexts. Its study raises in this regard, two broader issues. On the one hand, the development of the scale of paradox shows how the figural theory cannot ignore the constitutive hybridity of some figures. On the other hand, the necessary amputation of the discursive context to speak of a paradox suggests a possible dissimilation between aesthetics and linguistics. Therefore, studying paradox does not oust it from the figural universe. On the contrary, its characteristics problematize the figural universe.

Consulter l'article