Bernard Colombat


UMR 7597 « Histoire des Théories Linguistiques », Univ. Paris Diderot
bernard.colombat@orange.fr

Articles de l'auteur


Figures du discours et contextualisation | Actes du colloque

Les figures de construction et la création d’une syntaxe des accords complexes dans l’histoire de la grammaire latine

Cet article a pour objet d’étudier la création et le développement de la notion de figure de construction dans l’histoire de la grammaire latine. Il étudie le réseau des figures de construction à la Renaissance en montrant que leur origine remonte à la grammaire antique (Donat et Priscien notamment). Prolepse, syllepse, zeugme et synthèse fonctionnent en complémentarité pour rendre compte de constructions complexes ou jugées déviantes, par rapport à ce qui est reconnu comme un accord simple ou normal. La figure joue ainsi le rôle d’un outil proprement métalinguistique qui permet de dériver des structures complexes à partir d’énoncés simples, avant de se diluer dans les règles de la syntaxe d’accord. The purpose of this article is to study the origin and development of the notion of figura constructionis in the history of Latin grammar. The paper examines the network of figures of syntax in the Renaissance and shows that their origin dates back to ancient grammars (Donatus and Priscian in particular). Prolepsis, syllepsis, zeugma and synthesis were used to account for complex or so-called deviant constructions in contrast with what is considered to be simple or normal agreement. Figures of syntax thus served as metalinguistic tools for the derivation of complex structures from simple sentences and clauses, before eventually being absorbed into the rules governing syntactic agreement.

Consulter l'article