Ci-Dit | Communications du IVe Ci-dit Colloque international, Nice 11-13 juin 2009 

Michel Marcoccia  : 

Formes et fonctions de la citation et du copier-coller dans les discussions en ligne

Résumé

Cet article propose une typologie des procédés de citation observables dans les messages adressés aux forums de discussion : citation automatique, citation non automatique, insertion de liens hypertextuels. Les différentes fonctions de ces citations sont analysées (interactionnelles, argumentatives, etc.) et sont mises en relations avec un mécanisme plus général, la recontextualisation des échanges et le principe de coopération.

Abstract

This paper proposes a typology of quotations devices in internet discussion forums: Automatic quotation, non automatic quotation, insertion of hypertextual links. The different functions of these types of quotation are analysed (interactional, argumentative, etc.) and are linked to a more general mechanism, re-contextualisation and cooperation principle.

Index

Mots-clés : citation , forums de discussion, principe de coopération

Keywords : cooperation principle , discussion forums, quotation

Plan

Texte intégral

Introduction

Les nouvelles technologies numériques et la communication en réseau ont modifié en partie les pratiques scripturales. Ainsi, un certain nombre de propriétés des dispositifs de communication en ligne ont suscité un renouvellement des pratiques de discours rapporté et, plus précisément, des pratiques citationnelles (Rosier, 2008 : 9). Par exemple, les messages produits dans les forums de discussion se caractérisent par un nombre important et une grande variété de procédés de citation, c’est-à-dire de procédés de reproduction (intégrale ou non) de segments de discours autres (Tuomarla, 1999).

L’exemple 1 illustre cette densité citationnelle :

(1) Groupes de discussion : fr.soc.politique
De : "Solanar" <sola...@anarchie.net>
Date : Mon, 25 Dec 2006 01:25:58 +0100
Date/heure locale : Lun 25 déc 2006 02:25
Objet : Re: Mon choix pour les présidentielles.
Maître "MOUHOUBI" nous raconte
> Le plus simple c’est d’aller voir sur mon blog.
> http://k.mouhoubi.free.fr/monblog/
Le probleme des verts c’est de faire admettre qu’ils peuvent organiser la société alors qu’ils n’arrivent même pas a s’entendre entre eux. Ca me gene de voir Voinet senateur.... par la grace du PS qu’elle semblait combattre
Et senateur.... c’est d’une violence renovatrice incroyable: tous des fleches atypiques la dedans bien calées dans leur securité douillette
Pas beaucoup d’espoir de faire croire qu’ils peuvent changer des choses eux qui sont incrustés dans l’ordre de ce qui est
Je veux bien croire qu’ils sont sinceres les verts, mais ca me fait douter de leur capacité a juger Enfin, ce que moi j’en dit....... en tous cas je ne voterai pas contre eux: je ne vote pas
Rien ni personne de ceux qui se presentent ne meritent mon choix, je laisse choisir ceux qui pensent qu’ils sont representés., en bon democrate
--
Solanar
"Etre libre, c’est n’avoir rien à perdre"

Ce message a été posté par Solanar dans le forum fr.soc.politique, le 25 décembre 2006. Par ce message, Solanar répond à Mouhoubi, qui avait ouvert un fil de discussion par un curieux message. Le titre était « Mon choix pour les Présidentielles » et, dans le message, Mouhoubi écrivait « Le plus simple c’est d’aller voir sur mon blog » et ajoutait le lien hypertextuel permettant d’aller consulter ce blog. Solanar est visiblement allé consulter le blog ; il y a lu que Mouhoubi s’apprêtait à voter pour Dominique Voynet et il commente ce vote. Si l’on s’attache aux procédés de citation dans ce message, on observe leur place importante et leur diversité formelle et fonctionnelle. Ainsi, dans le message de Solanar est cité automatiquement le message de Mouhoubi. De plus, dans le message de Mouhoubi cité, on trouve un lien hypertextuel fonctionnant lui-même comme une forme particulière de citation de la source, ou de référenciation. Enfin, on peut lire en clôture du message de Solanar « Etre libre, c’est n’avoir rien à perdre », citation qui semble bien être de Solanar lui-même.

Partant de ce foisonnement citationnel, nous allons tenter dans cet article de saisir ces pratiques particulières et de dresser une typologie des différentes formes de citation observables dans les forums de discussion. Pour ce faire, nous avons observé les messages envoyés au forum de discussion fr.soc.politique (forum Usenet francophone, accessible par les Google groupes), au cours du mois de décembre 2006.

Une fois analysés différents exemples tirés de ce forum, nous essaierons d’identifier les fonctions que peuvent avoir ces citations.

Enfin, nous proposerons une hypothèse pour expliquer l’importance des activités de citation dans les forums, en montrant qu’elles résultent de la rencontre entre des fonctionnalités, des dispositifs de communication numérique (le copier-coller et l’écriture hypertextuelle), des caractéristiques de la situation de communication en forum et deux objectifs communicatifs (multidiffuser ses textes et recontextualiser ses messages).

La question de la recontextualisation nous amènera alors à montrer en quoi les phénomènes de citation dans les forums de discussion peuvent être mis en relation avec le principe de coopération gricéen (Grice, 1975), et plus particulièrement la maxime de quantité.

Cet article s’inscrit dans le champ de l’analyse pragmatique et conversationnelle des échanges médiatisés par ordinateur (Marcoccia, 2004a). Il prolonge une première recherche consacrée à la citation automatique dans les messageries électroniques et est aussi lié à un travail en cours sur la place du principe de coopération gricéen dans la communication médiatisée par ordinateur (Atifi, Mandelcwajg & Marcoccia, à paraître).

1. La citation automatique

1.1. Définition

La citation automatique (Marcoccia, 2004a) est la première forme de citation repérable dans un corpus de messages extraits de forums de discussion. Ce procédé de citation est déterminé par les propriétés technologiques de la communication en forum. En effet, lorsqu’on répond à un message lu dans un forum, l’utilisation de la procédure de réponse va citer automatiquement le message auquel on répond dans son propre message. Ce procédé peut ainsi être qualifié de citation automatique ; c’est une automatisation du « copier-coller ».

Ainsi, le format par défaut d’un message produit dans un forum discussion (de type Usenet ou Google Group) intègre un procédé de diaphonie (Roulet, 1985 : 71). On retrouve ainsi un procédé courant des échanges épistolaires, dont le caractère différé amène à la reconstitution des échanges par la reprise des propos de la lettre précédente (Rosier, 1999 : 59).

Comme on peut l’observer dans l’exemple 1, d’un point de vue matériel, les lignes constituant le message cité sont précédées de chevrons qui jouent le rôle habituel des guillemets. Comme marques d’hétérogénéité typographique, ces chevrons fonctionnent comme des procédés de surmarquage du discours cité (Rosier, 1999 : 133).

On peut noter par ailleurs que la citation automatique intègre aussi un verbe introducteur, avec mention de la forme matérielle du discours cité et de l’auteur auquel est attribué le passage cité (Rosier, 2008 : 56) : il s’agit par défaut de « X a écrit » ou « X wrote », mais les utilisateurs peuvent reconfigurer cette fonctionnalité logicielle afin d’afficher des messages plus amusants, comme « X nous raconte » (comme dans l’exemple 1).

1.2. Différentes formes de citation automatique

On peut observer différentes formes de citation automatique, correspondant pour certaines à des manipulations du format par défaut.

Tout d’abord, la citation peut être totale et placée avant le message citant (comme dans l’exemple 2) :

(2) Groupes de discussion : fr.soc.politique
De : "Wes Parmalee" <target...@yahoo.fr>
Date : 31 Dec 2006 01:24:08 -0800
Date/heure locale : Dim 31 déc 2006 11:24
Objet : Re: procés hussein un leurre
tall le conquerant a écrit :
> tu changes de sujet je ne te suis pas .
> chacun sait que le pere noel est une ordure, donc t bien placer pour parler de chiottes !
> perso jespere que les us seront un jour comdamner par la justice internationnale pour l’action en irak2.
J’espère que tonton George aura le prix Nobel de la paix pour son action bienfaitrice.

Dans ce premier cas, la citation automatique permet de rendre visible la structuration de l’échange et sa succession temporelle. Cela permet aussi de reconstruire l’échange sous la forme d’une paire adjacente.

Le message cité peut aussi apparaître après le message citant (comme dans l’exemple 3, où il y a aussi un enchâssement de citations, voir plus loin).

(3) Groupes de discussion : fr.soc.politique
De : "circolloco" <circoll...@yahoo.fr>
Date : 30 Dec 2006 11:02:32 -0800
Date/heure locale : Sam 30 déc 2006 21:02
Objet : Re: Bush, c’est pour quand ?
crime contre la paix ,crime contre l’humanité
Mara Jade Skywalker a écrit :
> De sa plus belle plume, Nestor le pingouin pour la France nous a écrit:
> > C’est quand le procès de Bush ?
> Quel est le chef d’inculpation?

La citation peut être partielle. Une manipulation peut être opérée par le rédacteur du message, via le découpage du message cité et la sélection d’extraits dans le message final (exemple 4).

(4) Groupes de discussion : fr.soc.politique
De : Naqer yr Tenaq <@--.-->
Date : Wed, 27 Dec 2006 16:22:27 +0100
Date/heure locale : Mer 27 déc 2006 17:22
Objet : Re: si Le Pen passait...
une beurette a écrit :
> au cas où Le Pen serait élu président ?
Il ne le sera pas. Il est encore trop tôt. Il faut patienter, la situation continuera à se dégrader et une nouvelle génération, plus radicale, prendra le pouvoir.

Ce travail de segmentation et de reconfiguration fonctionne comme un dispositif de focalisation, qui sélectionne des éléments dans le message précédent et rend visibles les points d’ancrage de la réponse.

Les citations peuvent aussi être enchâssées (exemple 5).

(5) Groupes de discussion : fr.soc.politique
De : "Tantinet-753159" <Tantinet-753...@neuf.fr>
Date : 27 Dec 2006 07:39:27 -0800
Date/heure locale : Mer 27 déc 2006 17:39
Objet : Re: si Le Pen passait...
Scientoo a écrit :
> une beurette a écrit :
> > bonjour
> > quelqu’un pourrait t-il dresser un tableau réaliste de la France au cas où Le Pen serait élu président ?
> En quelques mots : une régression au niveau du XIX° siècle avec une nouvelle devise :
> "traditions/religion/patrons"
parce que maintenant c’est mieux ?

Le procédé de citation automatique permet de générer des messages ayant plus de deux strates discursives. Un message peut citer un message à l’intérieur duquel il y a déjà du texte cité. Ici, Tantinet répond à Scientoo qui répond à une beurette. La frontière entre les différents niveaux de citation sera visualisée par le nombre de chevrons en début de ligne.

La citation automatique est un procédé qui résulte d’une action du système logiciel du forum mais, pour autant, elle n’exclut pas une utilisation stratégique de l’utilisateur, qui pourra alors profiter des différentes fonctions qu’elle peut jouer.

1.3. Les fonctions de la citation automatique

La citation automatique est bien souvent utilisée comme un procédé de contextualisation, c’est-à-dire un moyen d’intégrer un message dans un contexte, que ce soit un fil thématique ou une continuité discursive et d’assurer la cohérence thématique du fil de discussion (Severinson Eklundh & Mcdonald, 1994 ; Barcellini, Détienne, Burkhardt, Sack, 2005). Ainsi, lorsque L2 répond à L1, citer le message de L1 lui permet de rendre son propre message intelligible pour les autres participants aux forums.

Le procédé de citation automatique permet aussi de rendre lisible le cadre participatif dans lequel s’intègre le message. La citation définit en effet le format de réceptiondu message, toujours complexe dans les forums de discussion, qui sont des dispositifs de communication interpersonnelle de masse (Baym, 1998 ; Marcoccia, 2004c). C’est parce que le message de L1 est cité dans le message de L2 que l’on peut comprendre sans ambiguïté que L1 est le destinataire principal de L2.

La citation automatique permet aussi d’introduire de l’interaction dans les échanges. Ainsi, cela permet de rendre manifeste la séquentialité des échanges ou, plus précisément, de fabriquer une succession de tours de parole, par exemple en simulant une structure de l’échange en paires adjacentes (Mondada, 1999).

Enfin, la citation automatique peut avoir une fonction argumentative (Mabry, 1997 ; Largier, 2009) : on fait intervenir une citation au cours d’une argumentation, soit pour réfuter, soit pour défendre, soit pour étayer un argument. On retrouve là la fonction argumentative de la diaphonie, souvent mentionnée dans la littérature.

2. La citation volontaire

2.1. Définition

Les citations automatiques semblent, de loin, les formes les plus fréquentes de citation dans les forums. Ceci étant, on trouve aussi des exemples de citation volontaire, non automatique, qui reprennent des activités citationnelles propres à la communication écrite standard.

2.2. Formes, fonctions et problèmes de la citation volontaire

Nous pouvons identifier dans notre corpus les formes suivantes :

La citation de discours externes au forum : par exemple la citation d’une phrase d’un auteur célèbre, comme dans l’exemple 6.

(6) Groupes de discussion : fr.soc.religion, soc.culture.belgium, fr.soc.sectes
Suivi : fr.soc.religion, soc.culture.belgium, fr.soc.sectes
De : "Malatesta" <frederic.so...@wanadoo.fr>
Date : 25 Dec 2006 15:42:55 -0800
Date/heure locale : Mar 26 déc 2006 01:42
Objet : Re: Maltraitance des enfants dans les sectes
Laissons-les faire que l’on verra très vite refleurir les procès en sorcellerie et une multitude de bûchers fumants jours et nuits et empestant nos villes et nos campagnes.
Comme disait Bakounine , ce cher camarade vitamine : "-Si Dieu existait , il faudrait s’en débarasser".

Ce message intègre une « phrase célèbre » de Bakounine ; on trouve là d’une certaine manière l’archétype de la pratique citationnelle (Rosier, 2008 : 64). On peut noter que la référence à Bakounine (« Bakounine, ce cher camarade vitamine ») intègre une citation (qui n’est pas exhibée, celle-là) d’un texte de Léo Ferré1.

Un texte peut être cité dans son intégralité (dans l’exemple 7, une dépêche de l’agence Reuters, entre guillemets, que l’auteur du message a sans doute copié-collé).

(7) Groupes de discussion : israel.francophones, fr.soc.politique
De : FredB <fbu_nos...@skynet.be>
Date : Fri, 29 Dec 2006 13:31:53 +0100
Date/heure locale : Ven 29 déc 2006 14:31
Objet : Les Juifs 30 fois plus meurtriers que les Palestiniens
"JERUSALEM (Reuters) - Les forces israéliennes ont tué 660 Palestiniens en 2006, soit trois fois plus qu’en 2005, annonce une organisation israélienne indépendante de défense des droits de l’homme. B’Tselem, qui suit les opérations israéliennes en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza, a fait savoir qu’au moins 322 de ces Palestiniens tués ne prenaient pas part à des actions hostiles au moment de leur mort. Selon elle, des Palestiniens ont tué 17 civils israéliens en Cisjordanie et en Israël en 2006, ainsi que six membres des forces de sécurité. Il s’agit du bilan le plus faible côté israélien depuis le début de la seconde Intifada palestinienne, en 2000." (29/12/2006)
Les trêves d’attentats-suicides proposées par les Palestiniens n’ont apparemment servi à rien: malgré qu’extrêmement peu de Juifs aient été tués cette année, les Juifs ont tué beaucoup plus de Palestiniens que l’année passée. La conclusion tombe d’elle-même: reprendre ces attentats, jusqu’à la suppression d’Israël et la réunification de la Palestine.
Fred

Enfin, un texte peut être cité partiellement, comme dans l’exemple 8.

(8) Groupes de discussion : fr.soc.economie, fr.soc.politique, fr.soc.alternatives, france.alsace, france.alsace.mulhouse
De : Gromit <Gro...@alussinan.org>
Date : Sat, 30 Dec 2006 14:13:14 +0100
Date/heure locale : Sam 30 déc 2006 15:13
Objet : communiqué de presse conf. ATTAC 12 janvier
COMMUNIQUE DE PRESSE
Rencontre-débat avec M. Bernard CASSEN
Président d’honneur d’ATTAC France
Directeur général du Monde Diplomatique
« Attac 68 association d’éducation populaire tournée vers l’action vous invite à une rencontre-débat avec Monsieur Bernard CASSEN, président d’honneur d’ATTAC France et directeur -général du mensuel « le Monde Diplomatique », sur le thème : « Si l’Europe voulait ! »
Le vendredi 12 janvier 2007 à 20h15 dans l’Amphi Schutzenberger de L’UHA à Mulhouse.
La question européenne risque d’être la grande oubliée des campagnes électorales qui viennent alors que le «style » d’Europe que nous construirons déterminera en grande partie la politique nationale à venir. -Quelles institutions ? -Quelle politique économique et sociale ? -Quels services publics ? -Quel droit du travail ? -Quel rôle pour la banque centrale européenne ? Sur toutes ces questions ATTAC fait des propositions, venez les découvrir et en débattre !
Pour tous renseignements : Attac68 :03.86.76.95.29/atta...@attac.org »

Dans cet exemple, la citation est manifestée par des guillemets ouvrant et fermant. En revanche, aucune référence au discours-source n’est apportée. Une recherche avec Google permet de retrouver le discours-source, qui est en fait un communiqué publié par Attac dans un quotidien alsacien. La citation de ce communiqué dans le message du forum est partielle : certaines parties du discours-source ne sont pas reprises.

Ce type de citation peut avoir différentes fonctions, essentiellement argumentatives : contribuer à la constitution de l’ethos de l’auteur du message, étayer ou développer le discours citant, lui servir d’exemple, d’argument d’autorité, représenter le contre-discours, etc.

Cette forme de citation « externe » peut poser deux types de problèmes. Tout d’abord, bien souvent, la citation n’est pas accompagnée de la référence du discours-source, tout en étant pourtant bien une « citation exhibée » (Rosier, 2008 : 33). Dans l’exemple 9, le paragraphe qui ouvre le message est présenté comme une citation (avec la présence de guillemets), mais aucune référence au discours-source n’est disponible. L’importance du phénomène citationnel dans les forums (sans doute favorisé par l’usage du copié-collé) ne s’accompagne pas du respect des règles habituellement suivies dans les textes scientifiques, par exemple.

(9) Groupes de discussion : fr.soc.politique
De : "tall le conquerant" <monneuflaur...@neuf.fr>
Date : 31 Dec 2006 00:31:19 -0800
Date/heure locale : Dim 31 déc 2006 10:31
Objet : la misere est a la gauche, ce que le blé est au paysant : ils recoltent !
"Avec une certaine symétrie, on constate que Ségolène Royal recrute elle aussi assez large. La candidate préférée des jeunes (42% d’intentions de vote chez les 18-24 ans, contre 33% vers Nicolas Sarkozy),"
rien que pour cela je peu faire un commentaire pour la descendre. qui n’aime pas quand on lui promet d’augmenter le smic ou son salaire voire de diminuer son temps de travail avec le meme salaire? pourquoi pas avoir une garanti d’etre augmenté de 10% par an pour maintennir son pouvoir d’achat ? tout cela est bien plus "bandant" que la diminution des charges sociales, que l’annulation de l’ifs mesures qui feraient rester, voire revennir nos riches pour créer des emploies. (…)

On trouve aussi des cas où un discours est cité sans que l’activité de citation puisse être repérée. La citation est masquée et, dans ce cas, l’analyse de discours revient à fouiller sur le web pour retrouver le discours-source. Ainsi, dans l’exemple 10, un passage du texte ne semble pas constituer un ensemble homogène avec le début du texte (différence de style, par exemple). Par ailleurs, la précision des informations apportées contraste avec le type de message habituellement posté dans un forum. Une recherche Google permet en fait de trouver le discours source (exemple 11), qui est partiellement repris, sans que la citation soit manifestée.

(10) Groupes de discussion : israel.francophones, fr.soc.politique
De : "ampana" <amp...@gmail.com>
Date : 20 Dec 2006 08:16:10 -0800
Date/heure locale : Mer 20 déc 2006 18:16
Objet : Re: La vraie question a se poser sur le genocide des Juifs
FredB a écrit :
"Les Serbes n’ont pas eu besoin de construire un camp
d’extermination pour se débarasser des Bosniaques de Srebrenica"
Faux,Faux !
Vous refusez l’évidence, vous parlez de crimes, de crimes faits sur des bosniaque, vous faites une fixation sur les serbes,mélangeant des époques et des histoires sans aucuns rapports les uns avec les autres.Vous auriez voulu l’éradication des Serbes de la Bosnie? pour laisser la place a vos frères bosniaque massacrer les serbes sans que ceux ci peuvent se défendre?.
Vous qui n’aimez pas l’Occident à ce point, ni ses valeurs, pourquoi y vivez-vous ? ...votre place est en Arabie Saoudite ............. !
(….)
De folles allégations de conditions de détention à la Auschwitz dans les “camps de concentration” serbes ont été reprises par les journalistes de service qui avalaient la propagande diffusée par les autorités musulmanes et croates et leurs employés de relations publiques. Roy Gutman, qui a remporté le prix Pulitzer avec John Burns pour ses reportages en Bosnie en 1993, se fiait presqu’uniquement aux autorités musulmanes et croates, et à des témoins à la crédibilité douteuse et aux affirmations invraisemblables, et il a été une source majeure du bourrage de crâne exagéré, tendancieux et mensonger sur les “camps de concentration”. Le prix Pulitzer de John Burns était basé sur une longue interview de Boris Herak, un prisonnier bosno-serbe qui lui avait été fourni, ainsi qu’à un cinéaste financé par Soros, par les musulmans bosniaques. (…)

(11) Texte de Edward S. Herman,
disponible à l’adresse http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=1833
2). Le mensonge incessant avant et après Srebrenica.(…)
De folles allégations de conditions de détention à la Auschwitz dans les “camps de concentration” serbes ont été reprises par les journalistes de service qui avalaient la propagande diffusée par les autorités musulmanes et croates et leurs employés de relations publiques. Roy Gutman, qui a remporté le prix Pulitzer avec John Burns pour ses reportages en Bosnie en 1993, se fiait presqu’uniquement aux autorités musulmanes et croates, et à des témoins à la crédibilité douteuse et aux affirmations invraisemblables, et il a été une source majeure du bourrage de crâne exagéré, tendancieux et mensonger sur les “camps de concentration”. Le prix Pulitzer de John Burns était basé sur une longue interview de Boris Herak, un prisonnier bosno-serbe qui lui avait été fourni, ainsi qu’à un cinéaste financé par Soros, par les musulmans bosniaques.

De manière assez rare, des segments de discours internes au forum peuvent être cités. La rareté de ces procédés est sans doute liée à l’existence de la citation automatique, qui domine les autres formes de citation. On trouve néanmoins quelques exemples d’autocitation (comme dans l’exemple 12 : « j’ai écrit "infamante" »), qui permettent par exemple à l’auteur d’un message de reprendre un discours antérieur dans une perspective argumentative (ici, pour réfuter un adversaire en lui montrant qu’il lui a attribué de faux propos).

(12) Groupes de discussion : fr.soc.politique
De : Margrave Nhor <.@.nhor.>
Date : 22 Dec 2006 12:00:58 +0200
Date/heure locale : Ven 22 déc 2006 12:00
Objet : Re: Israel
Zorglub :
>> Israël a le comportement qu’a tout Etat
> On compte peu d’"états" achetés cash au XXe siècle et qui, se prévalant de la reconnaissance de l’ONU dans
> une période trouble, ont ensuite fait le nécessaire pour toujours s’opposer aux résolutions de cette assemblée.
Bah, tout Etat ce constitue comme il veut et surtout comme il peut.
(…)
> 1- Mouarf ! Toujours cette *prétention* à être les "plus" quelque chose les "plus élus", les "plus victimes", les > "plus maltraités" !
> A ce tarif, il faut aussi que l’accusation soit "la plus infamante" !
> C’est cohérent.
J’ai écrit "infamante", pas "plus infamante", cela dit c’est surtout une question de ressenti, c’est la réaction outragée et victimaire (comme quoi il n’y a pas que les Juifs) des invectivés qui me donne à penser que c’est infamant.

On trouve aussi quelques exemples de citations d’autrui : il s’agit le plus souvent de procédés par lesquels un locuteur isole un segment d’un contre-discours pour mieux le réfuter, comme dans l’exemple 13.

(13) Groupes de discussion : fr.soc.politique
De : "Al BO" <A...@BO.bo>
Date : Tue, 16 Dec 2006 19:32:30 +0100
Date/heure locale : Sam 16 déc 2006 20:32
Objet : Re: sadam capture
> >> Des tonnes de munitions chimiques (obus, roquettes, bombes) découvertes lors de l’opération "Iraqi
> >> Freedom".
> > Et tu te trompes de guerre. Le monsieur te demande ou sont les armes de destruction massives de cette
> > guerre pas de celle de 1991 ...
> Je te parle des stocks d’armes/obus chimiques/biologiques découvert en mars/avril 2003 lors de la progression > des troupes. Pas de 1991...
Tu as mal lu, ils n’ont jamais rien trouvé ! hahaha !
(…)
> >> Des centaines de fûts d’urannium traité, hautement radioactifs, vides (le contenu vraissemblablement volé > >> par la population locale), de gaz innervants (Tabun, gaz moutarde, Vx).
> > Vide comme ton raisonnement.
> Quel raisonnement ?
Quand tu écris "le contenu vraissemblablement volé par la population locale", tu n’es même pas capable de te souvenir ni de te relire ?

Enfin, on peut observer une pratique citationnelle largement ritualisée dans les forums, la citation d’aphorismes près de la signature, ou citation emblématique (Lucas, 2009). Il s’agit, pour l’auteur du message, de manifester son adhésion à un système de valeurs, et, du même coup, son appartenance à une communauté ou sa position argumentative, lorsque la discussion est un débat. Dans l’exemple 14, il s’agit d’une citation attribuée au Dalaï Lama :

(14) Groupes de discussion : fr.soc.religion, soc.culture.belgium, fr.soc.sectes
De : cello <nos...@nospam.com>
Date : Tue, 26 Dec 2006 11:04:52 +0100
Date/heure locale : Mar 26 déc 2006 12:04
Objet : Re: Maltraitance des enfants dans les sectes
antisectes a exposé le 26.12.2006 :
> On saurait pourquoi on a pu classer le christianisme parmi les sectes dans le passé, et pourquoi on y colle
> aujourd’hui le TJisme, la scientologie, le raélisme, le moonisme, et d’innombrables autres mouvement pseudo-> guérisseurs etc...
on a les lourdes qu’on s’fabrique.
--
Marcel
"L’homme qui toute la journée, se remue comme une fourmi, est fort comme un taureau, travaille comme un chien, et qui le soir rentre chez lui fatigué comme un chameau, devrait consulter un vétérinaire c’est sûrement un âne." Dalaï Lama

3. La citation par l’insertion d’un lien hypertexte

3.1. Définition

Lorsqu’on observe les forums, on est aussi frappé par la présence importante d’insertions de liens hypertexte dans les messages (Mitra, 1999). Ce procédé n’est pas une citation au sens strict mais n’est pas non plus assimilable à la mention d’une référence ou d’une source. Insérer un lien hypertexte dans un message, ce n’est pas comme indiquer une référence bibliographique dans un texte, puisque, dans le cas d’un lien hypertexte, un simple click permet bien d’avoir accès à un discours externe. On peut ainsi parler de citation potentielle ou de « citation à distance » (Rabatel, 2009).

3.2. Formes et fonctions de la « citation à distance »

On trouve plusieurs cas de citation par hypertexte, dont certains sont directement liés aux limites techniques d’un forum. Intégrer dans son message un segment non textuel (de l’image, du son, de la vidéo) est le plus souvent techniquement impossible sauf en intégrant un lien hypertexte permettant d’avoir accès au document.

Par exemple, un lien dans un message peut donner accès à une vidéo. Dans le message de l’exemple 15, cliquer sur le lien hypertexte permet d’avoir accès à une vidéo disponible sur Dailymotion ; il s’agit d’un reportage de 25 mn sur les amitiés entre la France et Saddam Hussein, diffusé dans l’émission « Pièces à conviction », France 3.

(15) Groupes de discussion : fr.soc.politique
De : MOUHOUBI <http://cerbermail.com/?vtsIi5fkKl>
Date : Sat, 30 Dec 2006 13:36:28 +0100
Date/heure locale : Sam 30 déc 2006 14:36
Objet : Souvenirs, souvenirs...
Saddam et la France, une vieille histoire d’amour.
http://www.dailymotion.com/visited/search/saddam/video/xohpn_saddam-h...

Un lien dans un message peut donner accès à une image (dans l’exemple 16, une affiche du Front National).

(16) Groupes de discussion : fr.soc.politique, fr.soc.feminisme
De : jm <j...@nospam.fr>
Date : Sat, 16 Dec 2006 22:04:07 +0100
Date/heure locale : Sam 16 déc 2006 23:04
Objet : politique et culotte
Est-ce normal qu’une affiche de réclame politique montre la culotte, d’une couleur si voyante, d’une jeune fille?
http://www.frontnational.com/upload/Affiches-Le-Pen-1.jpg

(16 bis) Image auquel le lien donne accès : campagne pour les présidentielles 2007
Image1

Lorsque le lien hypertextuel pointe vers un autre texte, on observe alors trois cas de figure, correspondant à trois stratégies différentes.

Tout d’abord, on peut trouver un lien vers un texte (dans l’exemple 17, un texte publié sur le site « page libérale »), sans que ce texte soit par ailleurs cité dans le message). On trouve là l’utilisation la plus « logique » de l’écriture hypertextuelle. L’auteur d’un message propose à ses destinataires une source complémentaire.

(17) Groupes de discussion : fr.soc.politique, fr.misc.actualite, alt.fr.soc.politique, fr.soc.religion, fr.soc.sectes
De : "Falloujah mon amour" <ken_w_greenw...@yahoo.fr>
Date : 19 Dec 2006 17:41:35 -0800
Date/heure locale : Mer 20 déc 2006 03:41
Objet : Luttons contre la dérive sectaire : barrons la route à l’irrationnel et aux avorteurs
Il est évident que l’avortement est un crime commis sur un être humain unique. Or ce crime est défendu de manière irrationnelle par des mouvements associés à des dérives sectaires qui cherchent à cacher ce crime et
empêchent la révision des lois ignobles en la matière.
(…) http://www.pageliberale.org/?p=1380

On peut aussi trouver un lien vers un texte, reproduit en partie dans le corps du message, comme dans l’exemple 18.

(18) Groupes de discussion : fr.soc.politique
De : Naqer yr Tenaq <@--.-->
Date : Wed, 27 Dec 2006 22:19:45 +0100
Date/heure locale : Mer 27 déc 2006 23:19
Objet : La Russie est devenue en quinze ans un pays religieux
"Fin 2006, 15 ans après l’écroulement de l’URSS athée, 84 % des Russes croient en Dieu. 63 % d’entre eux sont orthodoxes, 6 % sont musulmans, les catholiques et les bouddhistes constituent 1 %, les uns et les autres, les adeptes d’autres confessions traditionnelles sont encore peu nombreux, 16 % de la population du pays se déclarent athées."
http://fr.rian.ru/society/20061219/57281509.html

L’auteur du message propose en fait à ses destinataires deux versions d’un même discours source : une version résumée et la version originale. Ici, le texte cité est en fait le premier paragraphe du texte accessible par le lien.

Enfin, on trouve aussi dans notre corpus quelques messages dans lesquels un lien pointe vers un texte, déjà intégralement cité dans le corps du message (exemple 19).

(19) Groupes de discussion : fr.soc.economie, fr.misc.actualite, fr.soc.politique, fr.emplois.d, fr.misc.droit.travail
De : Gromit <Gro...@alussinan.org>
Date : Fri, 29 Dec 2006 19:39:32 +0100
Date/heure locale : Ven 29 déc 2006 20:39
Objet : LES CHÔMAGES INVISIBLES
http://www.agirensemblecontrelechomage.org/spip.php?article1431
*LES CHÔMAGES INVISIBLES*
Mois après mois le débat public se focalise autour de la publication du chiffre officiel du chômage. Le gouvernement et les médias font comme si les variations mensuelles de cet indicateur reflétaient le succès ou l’échec des politiques pour l’emploi. Depuis plusieurs années l’opinion est pourtant de plus en plus sceptique face aux annonces répétées de la baisse du chômage. Elle n’a pas tort.
(…)

Il peut sembler difficile de comprendre la fonction d’une telle redondance citationnelle. En fait, l’intérêt d’un tel procédé est sans doute de donner accès au texte dans sa matérialité d’origine et, surtout, d’attirer l’internaute sur un nouveau site web.

4. Pourquoi une telle activité citationnelle dans les forums ?

Indépendamment des formes observées, l’activité citationnelle dans les forums se caractérise par son importance quantitative. Pourquoi une telle frénésie citationnelle ?

Tout d’abord, il est évident que la fréquence et la variété des citations dans les messages postés dans des forums sont liées aux caractéristiques des écrits numériques.

En effet, le copier-coller favorise la reproduction et, donc, la citation, au détriment sans doute d’autres formes de discours rapporté. Pour reprendre l’expression de Cusin-Berche (1999), le « discours reporté » l’emporte sur le discours rapporté.

De son côté, l’écriture hypertextuelle favorise l’insertion de liens et fait donc émerger une modalité très particulière d’intégration d’un discours autre dans son propre discours. Cela favorise aussi la possibilité de rendre manifeste un intertexte plurisémiotique (un texte écrit peut contenir un lien vers une image, une vidéo, etc.).

Néanmoins, l’existence de ces fonctionnalités n’explique pas tout, à moins d’adopter une analyse réduisant l’écriture numérique à ses déterminations technologiques.

Deux autres hypothèses semblent raisonnables. La première (qu’on peut qualifier d’hypothèse communicationnelle) est liée à l’utilisation de l’internet comme média de masse. Un forum est un dispositif de communication à la fois interpersonnelle et de masse. On s’échange des messages, mais le « public » est potentiellement illimité. Il est peu étonnant alors d’y trouver des marques de stratégies de multidiffusion, particulièrement dans notre corpus, qui est un forum de discussion politique.

Un certain nombre de documents circulent par l’internet ; la citation permet alors de mettre en œuvre une stratégie de multidiffusion, par exemple en postant dans un forum un message citant un texte, qui circule lui-même par d’autres moyens. Ainsi, un tract politique pourra être affiché sur un site web, copié-collé et multi-diffusé dans de nombreux forums.

La seconde hypothèse (qu’on peut qualifier d’hypothèse pragmatique-cognitive) repose sur l’idée selon laquelle les citations dans les forums sont liées aux spécificités situationnelles de ce type de communication et aux problèmes que ces spécificités posent pour l’intelligibilité des messages.

La littérature sur la communication médiatisée par ordinateur (CMO) montre que la CMO se caractérise par la faiblesse de l’accès au contexte de la communication (par exemple Sproull & Kiesler, 1986). Il n’y a pas de contexte physique et temporel partagé par les participants, peu d’informations fiables sur les identités des participants (cachés derrière des pseudonymes), pas de co-présence et, du même coup, aucun indice non verbal.

De même, la cohérence des discussions en forums est assez faible. Selon Herring (1999), les discussions dans les forums sont généralement marquées par une sorte de désintégration thématique. La progression thématique se fait plutôt par digression, de telle sorte que le message à la fin d’un fil peut avoir un cadrage thématique très éloigné du message d’ouverture. De même, Marcoccia (2004c) montre que les forums se caractérisent par une assez mauvaise intelligibilité de la structure des échanges et du cadre participatif (il n’est pas toujours simple se comprendre qui parle à qui).

Ces deux caractéristiques peuvent poser divers problèmes pour l’intelligibilité mutuelle. Il est entendu que, dans un forum comme dans tout autre situation de communication, pour interpréter un message, on fait l’hypothèse que son auteur a respecté le principe, que Grice (1975) appelle ‘principe de coopération’. Par exemple, on fait l’hypothèse que son message répond à la maxime de quantité (le message est supposé être aussi informatif que nécessaire, mais pas trop informatif). Cette hypothèse, centrale chez Grice, peut paraître fondée dans une situation où l’échange a lieu entre personnes qui se connaissent. En effet, à la différence d’autres maximes (comme la maxime de qualité, par exemple), la maxime de quantité est très dépendante du contexte. En d’autres termes, apporter assez d’informations, mais pas trop, exige que l’on connaisse plus ou moins le niveau d’information préalable de son destinataire. Dans un forum de discussion, on sait que cette condition n’est pas remplie. On peut donc faire l’hypothèse que les pratiques citationnelles permettent en fait de pallier les insuffisances du forum et de mettre en œuvre la maxime de quantité, et sans doute de manière générale le principe de coopération2 (Atifi, Mandelcwajg, Marcoccia, à paraître).

Plus clairement, la citation permet aux internautes de produire des messages assez informatifs, mais pas trop. Ces messages seront assez informatifs dans la mesure où la citation permet de re-contextualiser le message. Par exemple, en conservant la citation automatique du message de L1 auquel il répond, L2 donne aux autres participants accès au contexte interactionnel et verbal de son propre message. En intégrant une citation dans sa signature, on donne aussi accès à quelques informations identitaires. En citant un document, ou en insérant un lien vers ce document, on donne accès à un intertexte, difficilement identifiable dans une situation de communication décontextualisée.

La citation permet aussi de produire des messages qui ne sont pas trop informatifs. Par exemple, citer le message précédent rend votre message assez informatif, mais le citer partiellement permet de ne pas apporter trop d’informations.

De manière encore plus évidente, l’insertion d’un lien hypertexte peut être analysée comme une solution technique habile pour mettre en oeuvre la maxime de quantité gricéenne. Dans l’exemple (16), déjà présenté, un message sans lien hypertexte ne serait sans doute pas assez informatif : il serait incompréhensible pour ceux qui ne connaissent pas l’affiche du FN auquel le message fait référence. Un message intégrant la photo de l’affiche contiendrait en revanche trop d’information pour ceux qui auraient compris que l’auteur du message parlait de la campagne du FN : il y aurait redondance entre l’information apportée et la connaissance préalable. Un message avec un lien hypertexte laisse en fait son destinataire seul juge de la quantité d’information qui lui est nécessaire (soit il clique soit il ne clique pas !).

5. Conclusion

Cette étude présente une typologie des pratiques citationnelles dans les forums de discussion et permet de distinguer trois types de citation : les citations automatiques, les citations volontaires et les citations réalisées par l’insertion de liens hypertexte. L’analyse des fonctions de ces citations dans la dynamique des échanges montre que l’on retrouve quelques fonctions habituelles dans la communication écrite : les citations pour re-contextualiser, les citations argumentatives, interactionnelles, etc. De manière plus générale, cet article propose d’expliquer l’importance quantitative de l’activité citationnelle dans les forums comme résultant des caractéristiques situationnelles des forums. Ainsi, on peut donc comprendre les spécificités de certaines pratiques citationnelles observables dans les forums de discussion en considérant qu’elles sont liées à un genre de discours, auquel correspondent déjà certaines normes et certains rituels (l’écrit numérique), qui dispose par ailleurs de certaines propriétés matérielles (le copié-collé, hypertextualité), et qu’elles permettent d’atteindre quelques objectifs de base (être coopératif, au sens de Grice) dans une situation de communication particulière (ici, une situation dans laquelle l’accès au contexte est très faible).

Notes de bas de page numériques

1  Il s’agit d’un extrait de la chanson « Le chien », de 1969. Merci à Alain Rabatel.

2  En effet, la citation joue aussi un rôle pour la mise en œuvre de la maxime de qualité, dans la mesure où elle peut servir à garantir la vérité du message citant.

Bibliographie

ATIFI Hassan, MANDELCWAJG Sacha, MARCOCCIA Michel (à paraître), « Cooperative Principle and Computer-Mediated Communication : the Maxim of Quantity in Newsgroup Discussions », Language Science (special issue « Rhetoric of Redundancy », edited by Anita FETZER and Elda WEIZMAN).

BARCELLINI Flore, DETIENNE Françoise, BURKHARDT Jean-Marie, SACK Warren, 2005, « A study of online discussions in an Open-Source community: reconstructing thematic coherence and argumentation from quotation practices », in VAN DEN BESSELAAR Peter, DE MICHELIS Giorgio, PREECE, Jenny et SIMONE Carla (dir.), Communities and Technologies 2005, Dortmund, Springer, pp. 301-320.

BAYM Nancy K., 1998, « The Emergence of On-Line Community », in JONES Steven G. (dir.), Cybersociety 2.0 : Revisiting Computer-Meditated Communication and Community, Thousand Oaks, Sage Publications, pp. 35-68.

CUSIN-BERCHE Fabienne, 1999, « Courriel et genre discursif », in Anis Jacques (dir.), Internet, communication et langue française, Paris, Hermes, pp. 31-54.

GRICE H. Paul, 1975, « Logic and Conversation », in COLE Peter, MORGAN Jerry L. (dir.), Syntax and Semantics, vol. III, Speech Acts, New York, Academic Press, pp. 41-58.

HERRING Susan C., 1999, « Interactional coherence in CMC », Journal of Computer-Mediated Communication, 4 (4). Disponible à l’adresse : http://jcmc.indiana.edu/vol4/issue4/herring.html

LARGIER Céline, 2009, « Citer en contexte argumentatif : fonctions de la reprise du discours autre dans les débats électroniques de la presse en ligne », présentation au 4ème colloque international du groupe Ci-Dit, Nice, 11-13 juin 2009.

LUCAS Nadine, 2009, « Citation interactionnelle et citation emblématique dans les forums de discussion en ligne », présentation au 4ème colloque international du groupe Ci-Dit, Nice, 11-13 juin 2009.

MABRY Edward A., 1997, « Framing Flames: the structure of argumentative messages on the net », Journal of Computer-Mediated Communication, 2 (4). Disponible à l’adresse : http://jcmc.indiana.edu/vol2/issue4/mabry.html

MARCOCCIA Michel, 2004a, « L’analyse conversationnelle des forums de discussion : questionnements méthodologiques », Les Carnets du CEDISCOR, 8, pp. 23-38.

MARCOCCIA Michel, 2004b, « La citation automatique dans les messageries électroniques », in LOPEZ-MUNOZ Juan Manuel, MARNETTE Sophie et ROSIER Laurence (dir.), Le Discours rapporté dans tous ses états, Paris, L’Harmattan, pp. 467-478.

MARCOCCIA Michel, 2004c, « On-line Polylogues : conversation structure and participation framework in Internet Newsgroups », Journal Of Pragmatics, 36 (1), pp. 115-145.

MITRA Ananda, 1999, « Characteristics of the WWW Text : Tracing Discursive Strategies », Journal Of Computer-Mediated Communication, 5 (1). Disponible à l’adresse : http://jcmc.indiana.edu/vol5/issue1/mitra.html

MONDADA Lorenza, 1999, « Formes de séquentialité dans les courriels et les forums de discussion. Une approche conversationnelle de l’interaction sur Internet », Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication, 2 (1), pp. 3-25.

RABATEL Alain, 2009, « Analyse pragma-énonciative des discours rapportés incrémentés dans des structures hypertextuelles intersémiotiques », présentation au 4ème colloque international du groupe Ci-Dit, Nice, 11-13 juin 2009.

ROSIER Laurence, 1999, Le discours rapporté. Histoire, théories, pratiques, Paris-Bruxelles, Duculot.

ROSIER Laurence, 2008, Le discours rapporté en français, Paris, Ophrys.

ROULET Eddy et alii., 1985, L’articulation du discours en français contemporain, Berne, Peter Lang.

SEVERINSON EKLUNDH Kerstin, MCDONALD Clare, 1994, « The Use of Quoting to Preserve Context in Electronic Mail Dialogues », IEEE Transactions on Professional Communication, 37 (4), pp. 197-202.

SPROULL Lee, KIESLER Sara, 1986, « Reducing social context cues : Electronic mail in organizational communication », Management Science, 32 (11), pp. 1492-1512.

TUOMARLA Ulla, 1999, La Citation mode d’emploi. Sur le fonctionnement discursif du discours rapporté direct, Helsinki, Academia Scientiarum Fennica.

Pour citer cet article

Michel Marcoccia, « Formes et fonctions de la citation et du copier-coller dans les discussions en ligne », paru dans Ci-Dit, Communications du IVe Ci-dit, Formes et fonctions de la citation et du copier-coller dans les discussions en ligne, mis en ligne le 02 février 2010, URL : http://revel.unice.fr/symposia/cidit/index.html?id=550.

Auteurs

Michel Marcoccia

Equipe Tech-CICO (ICD, CNRS – Université de technologie de Troyes) michel.marcoccia@utt.fr Michel Marcoccia est docteur en sciences du langage, maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de technologie de Troyes. Il est membre de l’équipe de recherches Tech-CICO (Institut Charles Delaunay, CNRS – Université de technologie de Troyes). Ses travaux et ses publications portent sur la dynamique des échanges discursifs médiatisés par ordinateur, la politesse, la sociabilité dans les forums, etc.

Equipe Tech-CICO (ICD, CNRS – Université de technologie de Troyes)

michel.marcoccia@utt.fr