Ci-Dit | Communications du IVe Ci-dit Colloque international, Nice 11-13 juin 2009 

Nadine Lucas  : 

Citation interactionnelle et citation emblématique dans les forums de discussion en ligne

Résumé

Les forums sur Internet sont une nouvelle forme de communication écrite, la citation y est déclinée sous différentes formes. La citation d’extraits de discours d’un autre participant (ou de plusieurs autres) en cours de discussion, dite citation interactionnelle, et la citation de maximes ou aphorismes près de la signature, dite citation emblématique sont les plus connues. Des patrons discursifs sont perceptibles dans les forums, dès lors que l’on considère ces citations non plus comme des caractéristiques individuelles de messages, mais comme des marques exploitables à l’échelle de la discussion collective. Les citations en reprise sont cohésives à l’échelle de groupes de messages et par rapport au thème traité, tandis que les citations emblématiques sont des indicateurs des relations interpersonnelles à l’échelle du forum. La troisième forme de marque qui complète ce duo est la citation d’énoncé selon Jakobson.

Abstract

Computer-mediated conferencing is a new type of written discourse. Quotation is used under various guises and has more than one function. Quoting excerpts of one (or more) discourse participants in the message body is called interaction quotation, while quoting an external source or a motto near signature is called herald quotation. These two types are often mentioned and explained as related to messages and individual participants. Discourse patterns however can be delineated when considering quotation varieties as discourse marks at the global level. A third type of quotation is indeed found when following Jakobson’s enunciation-related categories. This is quotation of excerpts of external matter related to the discussion. It relates the utterance level, where problems are debated, to the mediation level, where participants exchange upon the problem, and with the enunciation level where participants interact.

Index

Mots-clés : énoncé-énonciation , forums éducatifs, maxime, patron discursif, reprise

Keywords : computer mediated conferencing , discourse pattern, mottos, on-line discussion, utterance-enunciation

Plan

Texte intégral

Introduction

1La citation est un procédé omniprésent et constamment réinventé comme on le verra dans les discussions en ligne, couramment appelées forums de discussion électroniques ou forums. Les travaux des linguistes sur ce nouveau genre n’ont pas tardé à apporter une moisson d’observations et de classifications pertinentes (Marcoccia, 2004 a, b, c ; Mourlhon-Dallies et al, 2004 ; Gerbault, 2008). Les forums électroniques sont un objet multidisciplinaire. Ils font l’objet de travaux de spécialistes des divers domaines, des didacticiens, pour ce qui concerne les forums d’enseignement (Mangenot, 2004 ; Mazzolini & Maddison, 2007), des professionnels de la santé pour ce qui concerne les forums de malades etc. Ils font également l’objet d’abondants travaux de la part de sociologues (Garcia, 2004), enfin, bien sûr d’informaticiens (Bratitsis & Dimitracopoulou, 2008).

2La citation est un procédé qui se décline le long d’un continuum (Rosier, 2009), pourtant, il est important aussi de trouver des règles pour définir des fonctions discursives – les objectiver pour imposer des points de décision pour les traitements informatiques. En effet, les observations des linguistes sur ce nouveau genre ne sont pas prises en compte tant qu’elles ne sont pas reliées à un système d’interprétation permettant de trancher et d’affecter automatiquement des valeurs sémantiques (Hrastinski & Keller, 2007 ; Lucas & Giguet, 2008). C’est ce que nous tenterons de faire ici.

3Les forums que nous avons étudiés sont des forums à vocation didactique, soit des forums éducatifs institutionnels, soit des forums de vulgarisation ou de dépannage à l’intention du grand public. La plupart des forums d’éducation sont accessibles sur le site de Calico, regroupant des didacticiens. Nous proposons de montrer comment la citation se manifeste, sous diverses formes, et tenterons de montrer quelle est sa fonction dans les discussions en ligne. Nous utilisons comme cas d’école un forum d’enseignement, nommé Ore, de l’école des mines du Colorado. Ce forum éducatif américain est très balisé, hyper-normalisé pourrait-on dire. C’est un exemple qui n’est pas du tout représentatif du corpus, mais qui est commode à discuter. Autre particularité, ce forum lie des étudiants en présence et des anciens étudiants à distance.

4Dans cette communication, nous reviendrons sur une distinction déjà établie entre deux sortes de citations, que nous renommons : les citations interactionnelles et les citations emblématiques. En nous appuyant sur la théorie de l’énonciation de Jakobson, nous y adjoignons une autre sorte de citation, celle de l’énoncé du problème traité, ou la présentation des pièces à débattre. Il s’agit de donner des critères, qui soient exploitables non pas au niveau microscopique, de la lecture d’un forum message après message, mais bien au niveau du traitement macroscopique de forums. On cherche à relever des traces dites « de surface », autrement dit des traces technologiquement exploitables. Cela nous donnera l’occasion de revenir sur la notion de marque dans le cas de discours collectif et sur la notion de marque et de son arbitraire.

1. Citation et marques

5Nous reviendrons sur une distinction déjà établie entre autres par Marcoccia, entre deux sortes de citations : d’abord la citation du discours d’autrui reprise dans un message, citation « automatique », puisqu’elle est prévue par les outils informatiques (Marcoccia, 2004a). Cette forme de citation est proche de la citation directe, les guillemets étant remplacés par une mise en forme particulière. Elle joue un rôle relationnel évident entre les participants (Mangenot, in Gerbault, 2008), un rôle anaphorique dans le discours, avec une fonction dialogique (von Münchow in Mourlhon-Dallies et al., 2004). Nous l’appelons citation interactionnelle.

6Exemple 1. Citation interactionnelle

amarchio wrote :
At least ASCII is a well-known and understood way to store characters, by doing this you’re mapping ‘a’ to 0 for some reason ; why not let ‘a’ be int_casr(‘a’) ? Maybe if I knew what your program is supposed to do I’d be ok with it, but just from reading this thread, I call WTF.

Image1

Figure 1.Citation interactionnelle automatique en contexte

7La citation interactionnelle s’oppose à la citation d’auteurs, d’aphorismes, ou de maximes près de la signature, procédé permettant la construction identitaire (Marcoccia, 2004a).

8Exemple 2. Citation emblématique après la signature

Jelco
________________________
The ships hung in the sky much the same way that bricks don’t – Douglas Adam

9S’il ne fait aucun doute que ces citations prises isolément sont différentes de la citation des autres participants, il faut objectiver les critères. Les citations emblématiques n’ont pas la même distribution statistique, ni spatiale. Les citations emblématiques ont une position fixe, la fin des messages, tandis que les citations de reprise des propos des partenaires du forum n’ont pas de position fixe, même si le début de message de réponse est un lieu de prédilection.

10A ces deux formes, citations interactionnelles versus citations emblématiques, nous ajoutons une autre forme de présentation de matériau, qui nous semble compléter le paradigme. Lorsque l’on s’intéresse aux formes citantes classiques, ou aux mises en forme nouvelles permises technologiquement, on découvre une autre sorte de contenu, qui n’est pas exactement une citation à première vue : il s’agit de la présentation de pièces à conviction, d’extraits de problème, d’extraits de code (pour les forums d’informatique), autrement dit, une citation impersonnelle.

11Exemple 3. Citation du problème, messages d’erreur

[…] it [computer] came to the « searching for updates » page, and it spent about half an hour there, before going to a page saying
« This website has encountered a problem and acnnot display the page […].
Refresh the page
In Internet Explorer, delete your Temporary Internet files […]
Close and then re-open Internet Explorer »
i tried all that but there is no change. […]

12Toutefois, les mentions du problème par DR indirect existent aussi, par exemple : « It tells me to go to these web sites to remove. They all want me to buy their software. »

13Nous revenons maintenant sur chaque catégorie pour affiner les observations et les mettre en relation avec un cadre théorique, celui de l’énonciation de Jakobson (Jakobson, 1971).

2. Citation interactionnelle

14Il est clair que le type de citation interactionnelle est le mieux distribué, qu’il est inhérent à la discussion en ligne. C’est du reste ce type de citation anaphorique qui a été investi technologiquement le plus tôt, dans les courriels et les forums. La reprise du discours d’autrui est graphiquement visible, et la mise en forme automatiquement générée (Marcoccia, 2004a). Les guillemets du discours rapporté direct sont remplacés par une disposition particulière (pavé centré), accessible d’un clic au scripteur grâce au bouton Quote visible en haut à droite du message dans la Figure 2. Les citations sont signalées au lecteur par la dispositionet/ou un préfixe ajouté automatiquement (Laura said ou Gary wrote).

Image2

Figure 2. Forum Ore. Discussion en ligne avec citation automatique des propos du partenaire

15La citation interactionnelle des propos des autres participants est constitutive de la discussion en ligne, elle construit le polylogue (Marcoccia, 2004b). La différence entre la citation directe et la citation indirecte se retrouve souvent sous l’habillage technologique. Le rôle des messages citants est différent selon que la citation relie simplement des couples question-réponse – ou proposition-accord – ou bien que le message citant constitue une synthèse plus élaborée reprenant des extraits de plusieurs contributions. Ainsi, les échanges dialogiques des sites de dépannage sont assez pauvres en mise en forme, parce qu’il n’y a pas de discussion collective et qu’il n’y a que deux rôles faciles à identifier, celui d’apprenant et celui d’instructeur.

3. Citation emblématique

16La citation emblématique d’auteurs célèbres ou non, d’aphorismes, de slogans, est une forme de singularisation du message et d’affirmation identitaire de son auteur. On la trouve un peu partout dans les forums pédagogiques, institutionnels ou grand public. Elle est à mettre en rapport avec d’autres formes d’identification du scripteur par des objets sémiotiques, comme les logos, photographies ou vignettes, voire les pseudos (Marcoccia, 2004a).

17Du point de vue des traces formelles, on note que les citations emblématiques ont une position fixe dans le message, et qu’elles sont souvent précédées par une ligne horizontale les séparant du corps du message ou de la signature.

18Exemple 4. Citation emblématique

Rishi M.
____________
Interested in intelligent discussion? Help us get started at --LucidAmerica.com It’s mostly political in nature, but anything that makes you think is welcome!

19Ce genre de citation est souvent ludique, proposant blagues, citations ironiques, parodie ou provocation (von Münchow, 2004). La signature y est attachée mais pas toujours.

20Exemple 5. Citation emblématique

Squid (David) B.
_________________________
Theirs know thyme lichen thee presence.

21La citation emblématique dans un forum caractérise le statut des participants, à côté de leurs interactions. En effet, les initiés qui participent beaucoup aux forums ont tendance à se construire une identité à travers la citation emblématique (Marcoccia, 2004c). Par exemple, dans le forum Ore de l’école des mines du Colorado, les étudiants qui l’utilisent ne sont pas des étudiants de la promotion, qui se connaissent. Ce sont des étudiants des années précédentes, voire d’anciens étudiants, qui jouent le rôle de mentor pour la promotion en cours. Ils ont aussi des cases image élaborées, un statut explicite particulier, manifesté par des étoiles attribuées par l’administrateur du site (et la mention infinite credit dans la figure 3). Il est vrai qu’un personnage lointain est facilement identifié par une citation emblématique.

22Mais la citation emblématique devient une piste intéressante surtout quand on l’observe avec du recul, à l’échelle du forum. En général, le mentor intervient pour donner des conseils après que les étudiants aient échangé entre eux sur une question Les messages à maxime ponctuent des passages de forums, avec une permanence relative du comportement du mentor.

23La figure 3 montre qu’un critère formel isolé est généralement peu sûr. Le personnage six étoiles qui répond à Stuart n’utilise pas de citation emblématique. C’est l’administrateur du site, donc l’autorité ultime. Or, un examen du forum apprend que le comportement de Mike est facile à caractériser, en tant que leader. Il intervient de manière caractéristique, par exemple il lance les discussions, et il les clôt, passant après les mentors.

Image3

Figure 3. Forum Ore Citation emblématique et statut dominant

4. Citation du problème ou du matériau interne

24Il s’agit de la re-présentation du matériau linguistique discuté, l’énoncé du problème sous une mise en forme particulière, évoquée par exemple par Cakir et al. pour les mathématiques (Cakir et al, 2006). Ces formes sont particulièrement fréquentes dans les forums didactiques, les forums éducatifs institutionnels ou les forums de dépannage. Nous appellerons le procédé « convocation de matériau ».

25Le degré de sophistication technologique ne fait que suivre et entériner des usages, qui ne sont pas uniformes. Selon les objectifs du forum et les besoins des participants, la convocation du matériau est plus ou moins nettement séparée de la présentation du problème. Elle est parfois démarquée (aucun signe distinctif) ou faiblement marquée (par des formes de citation le plus souvent) ou explicitement marquée par la mise en forme (disposition spéciale). Tout dépend en fait de ce qui, dans le contexte, porte des signes distinctifs. S’il y a risque de confusion, les internautes trouvent des moyens de « désambiguïser ». Dans l’extrait déjà cité (exemple 3) redonné sous sa forme originale dans la Figure 4, on notera que le scripteur ne met pas de majuscule à son propre discours, mais en met pour les messages reçus informatiquement (l’objet du problème). Dans le post-scriptum, comme il n’y a plus de risque de confusion entre deux sources de discours, le scripteur reprend l’usage des majuscules.

Image4

Figure 4. Citation relative au problème rencontré (le cadre est ajouté par nous)

26Le matériau convoqué est délocuté, cependant, il est clair qu’on interprète qu’il s’agit du problème d’un participant qui est énoncé et soumis soit à l’instructeur, soit aux commentaires des autres participants. Les présentations avec formatage automatique s’observent dans les polylogues. Il est particulièrement important en effet de désigner pour le partager un objet d’étude dans un cadre d’étude collective, ce procédé est justement relevé par certains chercheurs qui l’ont appelé « référence déictique » (Cakir et al., 2006).

27Ainsi dans les figures 4 et 5, ce qui constitue le problème est signalé entre guillemets ou par la mise en forme commentée par le terme Code. On l’observe dans la question (figure 4) et dans la réponse (figure 5).

Image5

Figure 5.Citation automatique « déictique » de code, réponse au problème posé

5. Citation de matériau externe

28Dans la figure 3, le message de l’administrateur contient une marque assez discrète : un lien exophorique (en bleu). En cliquant sur ce lien, on sort du forum, pour entrer dans un autre espace, celui qui donne accès à la solution proposée. C’est là une forme de citation exophorique, très similaire à la citation de références bibliographiques en contexte académique. Elle est relative non pas au matériau produit par le promotion, mais à du matériau externe. Encore une variété de citation donc, qui complète le jeu de relations interne et externe au forum, rendu possible par les moyens technologiques. La figure 6 en propose un autre exemple, en français cette fois, en réponse à la question « quels livres as-tu utilisés ? ».

Image6

Figure 6. Citation d’un livre par un lien clicable signalé par la couleur

29Le fait qu’il y ait des liens externes est un indice intéressant (qui laisse des traces dans la « morphologie » des messages HTML), mais qui vaut surtout en combinaison avec la position du message en fin de fil de discussion.

6. Qu’est-ce qui est marqué ? La distribution des marques

30Tous les forums ne portent pas de citations emblématiques, il y a même beaucoup de forums dans lesquels ce critère n’est pas directement exploitable. Ainsi dans la plupart des forums d’enseignement en ligne dont nous disposons sur la plate-forme Calico, les étudiants sont simplement identifiés par leur en-tête. En France, notamment, il n’est pas d’usage qu’un étudiant utilise une citation emblématique pour se singulariser dans ce contexte. Il faut dire aussi que dans les cas les plus courants, les forums pédagogiques sont homogènes, ils ne concernent qu’une « promotion », ce qui rend inutile la création d’un statut de mentor, comme dans le forum Ore.

31En revanche, on peut remarquer que certains outils de mise en forme disponibles dans les forums de dépannage ne sont pas utilisés, non pas uniquement par négligence ou ignorance, comme on a trop souvent tendance à le dire, mais bien parce que les scripteurs ne les jugent pas adaptés. Ainsi de l’usage des guillemets pour signaler un copier-coller de message d’erreur (le problème débattu) et non le bouton Quote pourtant disponible comme on le voit sur la figure 4.

32Autre cas, si tous les participants ou presque utilisent la citation emblématique, comme dans certains forums de discussion techniques, alors il n’y a pas de contraste exploitable, de marque visible. Des petits cailloux sur du gravier ne sont pas une marque.

7. La marque et sa valeur

33Pensons maintenant à ce que veulent dire les marques. Dans le contexte d’un forum particulier, il est facile de faire des gloses, de justifier comme nous l’avons fait l’usage de tel ou tel procédé. Mais une marque n’a pas de valeur en soi, selon les principes du structuralisme. Examinons donc les contrastes offerts par l’usage de la citation déclinée.

34Pour bien montrer qu’une forme n’a pas de valeur en soi, mais seulement en relation avec d’autres, dans la lignée structuraliste, notons que ce qui caractérise le rôle du mentor, celui qui sait, dans le forum Ore est la présence de citation emblématique. C’est aussi le cas dans un forum de dépannage informatique, où RoboGeek l’administrateur du site, clôt ses réponses par une maxime : « ASCII stupid question, get a stupid ANSI ! ».

35Est-on en droit pour autant de généraliser et d’assurer que les béotiens (les élèves, le public) n’ont pas de citation emblématique ? Les règles dites heuristiques qui généralisent un comportement fréquent sont valides jusqu’à ce qu’on trouve un cas qui infirme cette induction. Nous avons déjà indiqué que Mike le professeur, administrateur de site, dans le forum Ore est caractérisé par l’absence de citation emblématique, autrement dit on observe le contraire de la règle induite (figure 3). Il existe d’autre part des apprenants qui ont des citations emblématiques, comme on le voit dans l’exemple 6, d’un site de dépannage.

36Exemple 6 : demande d’aide et citation emblématique pour une apprenante

I really hope someone can help me with this, it pops up all the time, and it interrups my Anarchy Online playing Image7
__________________
Kristin
The ships hung in the sky much in the same way bricks don’t. HHGTTG

37C’est bien le problème de la recherche de marques pour l’interprétation automatique des forums. Les programmes existants exploitent la distribution des messages, leur nombre et les relations anaphoriques à l’intérieur du forum (les réponses à un message) pour établir les rôles à partir de données statistiques. Les rôles sont donc abstraits des personnes qui les jouent. Les modèles sous-jacents sont issus de la sociologie et des sciences de l’éducation (Bratitsis & Dimitracopoulou, 2008).

38Pour aller plus loin, on peut se demander comment on interprète des configurations, et quels sont les indices qui nous guident. Manifestement, il existe une motivation : un message d’un mentor offre une piste ou une solution, sert à ponctuer une discussion, donc à délimiter des passages assez courts dans le forum Ore, tandis qu’un message d’un mentor renforcé par un message de l’administrateur clôt une discussion. C’est pourquoi le couple « mentor admin » se trouve si souvent en fin de fil de discussion. Cette configuration illustrée en figure 3 est spécifique au forum Ore, elle ne se retrouvera pas de façon régulière.

8. Le modèle de Jakobson et la valeur des oppositions

39La construction théorique de Jakobson nous permet de travailler sur les formes marquées dans les textes longs. Même si les marques ne sont pas significatives par elles-mêmes, à vrai dire surtout si les marques ne sont pas significatives en elles-mêmes, en dehors d’un contexte et d’autres marques, elles peuvent fonctionner comme des indices de structure linguistique, ou discursives. Il est possible de retrouver des patrons, comme dans un corpus de contes ou de ballades, pour peu que l’on se détache de la valeur immédiate et locale de la marque, et de mettre ainsi des indices en relation dans un cadre cohérent. C’est du reste ce que tente Enriquez pour les forums, en objectivant des indices qui permettent de ponctuer des discours collectifs (Enriquez, 2008).

40Toutefois, nous aurons recours au modèle de Jakobson qui est très élaboré. Il permet de mieux objectiver nos indices, qui ne sont pas faits exprès, comme des marqueurs métalinguistiques – la marque est arbitraire – mais qui néanmoins se laissent lire et interpréter. On connaît l’opposition entre le pôle de l’énonciation et celui de l’énoncé (Jakobson, 1971 [1957]). On admettra facilement que les citations emblématiques participent au pôle (ou à la sphère) de l’énonciation. Le marquage du contenu à débattre (le code informatique ou le message d’erreur, la formule mathématique) se place au pôle de l’énoncé. Enfin, le plan intermédiaire est bien sûr celui de la citation d’un u plusieurs co-énonciateurs, participant au forum. Trois sphères ou trois plans sont ainsi en relation. Or, il est intéressant de noter que dans un discours collectif, toutes les sphères ne sont pas nécessairement marquées, il suffit qu’elles soient différenciées, ou différentiables.

41Le forum Ore propose au total quatre types de citations, deux sont « automatiques » Quote pour la citation interactionnelle et Code pour la citation d’énoncé. Elles sont donc censées être utilisées par tous les participants. Une option est offerte par la citation emblématique, construite par le participant s’il le souhaite. Enfin, toujours en option, la création de lien vers d’autres sites permet de convoquer du matériau d’étude ou de discussion externe. Les jeux d’opposition s’organisent de façon symétrique suivant les démarcations optionnel ou non, et interne ou externe.

42Pour construire une vision systémique du fonctionnement de ce type de forum en s’appuyant sur l’opposition énonciation/énoncé, on note que la sphère la plus proche du pôle de l’énoncé est celle qui est marquée par des citations avec Code, une variable qui correspond à une classe, celle des protagonistes de l’énoncé, noté techniquement Pu. A l’extrême opposé, la sphère la plus proche du pôle de l’énonciation est celle qui est marquée par des citations emblématiques, une variable qui correspond à une classe, celle des protagonistes de l’énonciation, noté techniquement Pe. Enfin, la sphère dite de médiation, entre le pôle de l’énoncé et celui de l’énonciation, est celle qui est marquée par des citations avec Quote, une variable qui correspond à une classe, celle des protagonistes de l’énonciation communiquant à travers l’énoncé, notée techniquement Pe/u (Jakobson, 1971).

43Il est intéressant de noter que les configurations observées définissent des liens de portée variable, la citation interactionnelle étant la relation anaphorique par excellence entre deux messages, mais ne dépassant pas ce niveau « syntagmatique ». Par le cumul de la citation interactionnelle et emblématique dans un même message, les mentors, on l’a vu, ponctuent des fils de discussion, sur le plan de l’énonciation. De plus, ils ont accès au plan de l’énoncé, par l’intermédiaire de la citation de matériau, par des copier-coller de problème ou des liens exophoriques.

44D’autre part, les citations des pôles opposés ne correspondent pas au prototype de la citation. Il est intéressant à ce propos de noter que le bouton Quote est massivement utilisé pour reprendre le discours d’un participant au forum, un co-énonciateur, et que même des débutants se sentent gênés de l’utiliser pour coller du matériau non dialogique, appartenant à l’énoncé. Les marques qui servent à créer des classes fonctionnellement distinctes sont des embrayeurs de discours. Ils définissent des rôles en grammaire de discours, ils sont plus abstraits que des signes relatifs à un forum ou une situation. On peut ainsi reconnaître des embrayeurs de type exophorique (qui font référence à l’hypertexte) et des embrayeurs endophoriques (qui font référence au forum).

Tableau 1. Embrayeurs de discours

énoncé

énonciation

endophore

citation déictique de matériau

citation interactionnelle

exophore

liens de référence

citation emblématique

45Que faire alors pour les forums qui ne sont pas aussi riches en méta-données que le forum Ore ? Dans les forums, genre nouveau, les moyens de marquage varient encore beaucoup, mais ils ne sont nullement aléatoires. Il est important de recenser les moyens disponibles dans un forum et de reconstruire les niveaux de hiérarchie créés pour situer le degré de sophistication attendu. Ainsi dans le forum Ore, les deux procédés qui sont technologiquement pris en charge (et qui laissent des traces dans la « morphologie » des messages HTML) sont la citation anaphorique interactionnelle et la citation d’énoncé. Le marquage par la mise en forme est en concurrence avec des marques positionnelles ou syntaxiques. Une citation emblématique est en position « fin de message », elle n’a pas besoin d’être spécifiée par des moyens techniques.

46Toutes ces formes peuvent servir d’embrayeur de discours. Les oppositions utiles dépendent de la complexité des forums. Par exemple, dans des forums qui ne constituent pas des discours collectifs, mais plutôt une suite de dialogues, comme les forums d’aide technique, on verra la présentation d’énoncé introduite par des formes de citation. Cette forme ne s’oppose pas à la citation interactionnelle, qui est absente du contexte. Ces forums sont donc souvent moins formalisés techniquement, sans aucune perte d’information.

47On notera aussi que dans les forums de type polylogue, le préfixe des messages, c’est-à-dire l’en-tête, peut fournir un indice en cas de réponse explicite à un message sur un fil de discussion, c’est la mention produite automatiquement : Re : sujet X. Il n’est pas inutile de noter que dans les moments où la discussion s’intensifie, dans les forums éducatifs, les messages sont peu élaborés, souvent dépourvus de signature, par conséquent le passage est marqué en creux du point de vue des relations interpersonnelles. D’autre part, on observe que là où les signatures sont peu présentes, les sujets de discussion sont bien remplis.

48Il existe donc des formes qui sont plus présentes à certains moments du forum qu’à d’autres, ce qui permet de reconnaître des marques de haut niveau, à l’échelle du forum. Ces marques sont des embrayeurs de forums, qui permettent d’établir des fonctions discursives, relatives au rythme de participation, voire des fonctions argumentatives, relatives à l’évolution des idées des participants (Sidir et al., 2006).

Conclusion

49Nous avons utilisé comme exemple récurrent un forum de discussion institutionnel, le forum Ore. Il s’agit d’un cas d’école, un forum riche en métalangage informatique. Il va sans dire que nous ne militons pas pour que tous les forums soient normalisés de cette façon, puisque cela revient à laisser croire que forme et fonction sont liées de manière bi-univoque. Il est évident au contraire que les moyens techniques de mise en valeur de la citation forment une panoplie qui n’a de sens qu’à partir du moment où les participants s’en emparent pour donner du relief à la discussion. De plus, ils ne sont pas tous utilisés, ni tous en même temps, ni tous uniformément, mais au contraire, le plein et le vide servent à marquer des moments de discussion.

50Les marques linguistiques (syntaxiques, grammaticales) sont pour nous des objets hérités de la tradition. Ainsi, nous admettons facilement que la marque du pluriel a un rôle grammatical en français, quoique le choix entre pluriel et singulier soit justifié sémantiquement pour le scripteur et sur un autre plan que celui des accords. On sait aussi que seul le pluriel est morphologiquement marqué en français. La marque est arbitraire. Cependant, l’extension de ces principes à des objets langagiers plus étendus, comme les forums, pour en faire des objets linguistiques, soulève des questions, quand elle ne cause pas de vives réticences. La motivation sémantique immédiate pour le scripteur individuel de tel ou tel procédé tend souvent à occulter les considérations méthodologiques nécessaires pour exploiter des observables « morpho-syntaxiques » au sens propre, marqués par des variations de forme et de position et construire des oppositions au niveau du discours collectif.

51Suivant la complexité et la variété du forum (homogène ou hétérogène en termes de participants), on peut établir de une à n couches ou plans de médiation morphologiquement distincts entre les pôles de l’énoncé et celui de l’énonciation. Les variantes positionnelles, donc « syntaxiques » au sens propre (mais à l’échelle macro) permettent d’organiser mieux le jeu des relations par faisceaux d’indices co-occurrents ou exclusifs entrant en opposition du point de vue de la valeur discursive. Ces principes ont déjà été introduits par Jakobson dans l’analyse des épopées orales slaves, les bylines (Jakobson & Szeftel, 1949). On peut s’étonner qu’un modèle de discours, exemplifié sur des bilynes il y a soixante ans, ait une telle pertinence pour l’analyse des forums. Mais telle est la puissance de la linguistique théorique quand on la prend au sérieux.

Bibliographie

BRATITSIS Tharrenos & DIMITRACOPOULOU Angélique, 2008, « Interpretation Issues in Monitoring and Analyzing Group Interactions in Asynchronous Discussions », International Journal of e-Collaboration 4 (1), pp. 20-40.

CAKIR Murat, SARMIENTO Johann & STAHL Gerry, 2006, « Shared Deictic Referencing in Online Mathematics Discourse », 27th Ethnography in Education Research Forum, Philadelphia, PA. USA, Drexel University, pp. (8). http://hdl.handle.net/1860/1716

ENRIQUEZ Judith G., 2008, « Translating networked learning: un-tying relational ties », Journal of Computer Assisted Learning 24 (2), pp. 1365-2729.

GARCIA Angela Cora, STANDLEE Alecea I., BECHKOFF Jennifer & CUI Yan, 2009, « Ethnographic Approaches to the Internet and Computer-Mediated Communication », Journal of Contemporary Ethnography 38 (1), pp. 52-84.

GERBAULT Jeannine (Dir.), 2008, La langue du cyberespace : de la diversité aux normes, Paris, L’Harmattan.

HRASTINSKI Stefan & KELLER Christina, 2007, « Computer-mediated Communication in Education: A review of recent research », Educational Media International 44 (1), pp. 61-77.

JAKOBSON Roman, 1960-1988, Selected writings, La Haye, Paris, Mouton (8 vol.).

JAKOBSON, Roman, 1971 [1957], « Shifters, verbal categories and the Russian verb », in Rudy (dir.), Selected writings II Word and Language, LaHaye, Paris, Mouton, pp. 131-147.

JAKOBSON Roman & SZEFTEL Marc, 1949, « The Vseslav epos », in Russian epic studies, E. J. SIMMONS (Dir.). Philadelphia, American Folklore Society, pp. 13-86.

LUCAS Nadine & GIGUET Emmanuel, 2008, « Robust adaptive discourse parsing for e-learning fora », 8th IEEE International Conference on Advanced Learning Technologies (ICALT 2008), Santander, Cantabria, Spain July 1st- July 5th, 2008, P. Diaz et al.(dir), IEEE. pp. 730-732.

MANGENOT François, 2008, « Analyser les interactions pédagogiques en ligne, pourquoi, comment ? » in Gerbault (dir.) La langue du cyberespace : de la diversité aux normes, Paris, l’Harmattan, pp. 105-120.

MARCOCCIA Michel, 2004a, « La communication écrite médiatisée par ordinateur : faire du face à face avec de l’écrit », Journée d’étude de l’ATALA « Le traitement automatique des nouvelles formes de communication écrite (e-mails, forums, chats, SMS, etc.) », 5 juin 2004, ENST Paris, en ligne, 9 pages, [consulté le 30 avril 2009].

MARCOCCIA Michel, 2004b, « On-line Polylogues: conversation structure and participation framework in Internet Newsgroups », Journal of Pragmatics 36 (1), pp. 115-145.

MARCOCCIA Michel, 2004c, « L’analyse conversationnelle des forums de discussion : questionnements méthodologiques », Les Carnets du Cediscor, n° 8, pp. 23-38.

MAZZOLINI Margaret & MADDISON Sarah, 2007, « When to jump in: The role of the instructor in online discussion forums » Computers & Education, 49 (2), pp. 193-213.

MOURLHON-DALLIES Françoise, RAKOTONOELINA Florimond & REBOUL-TOURE Sandrine (dir), 2004, Les discours de l¹internet : nouveaux corpus, nouveaux modèles ?, Les Carnets du Cediscor n° 8, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle.

MÜNCHOW Patricia von, 2004, « Le discours rapporté dans un forum de discussion sur l’Internet » Les Carnets du Cediscor n 8, pp. 91-112.

ROSIER Laurence, 2009, Le discours rapporté, Paris, Ophrys.

SIDIR Mohamed, LUCAS Nadine & GIGUET Emmanuel, 2006, « De l’analyse des discours à l’analyse structurale des réseaux sociaux : une étude diachronique d’un forum éducatif », Revue STICEF 13, pp. 289-316. En ligne http://www. sticef.org

Forums cités

Plate-forme Calico http://wims.crashdump.net/calico/

Forum Ore. Colorado School of Mines

http://ore.mines.edu/phpBB/index.php?sid=149ec344792c3b0dc99630acd5c9f68d

WindowSecurity.com Security Forums

http://www.security-forums.com/viewtopic.php?t=40322&sid=b5ec9f14738013ca37ef23548dd54f75

ForumFr > Forums >Arts et Passions >Histoire > Les grands découvertes

http://www.forumfr.com/sujet159721-les-grandes-decouvertes.html

Pour citer cet article

Nadine Lucas, « Citation interactionnelle et citation emblématique dans les forums de discussion en ligne », paru dans Ci-Dit, Communications du IVe Ci-dit, Citation interactionnelle et citation emblématique dans les forums de discussion en ligne, mis en ligne le 02 février 2010, URL : http://revel.unice.fr/symposia/cidit/index.html?id=526.


Auteurs

Nadine Lucas

Nadine Lucas est chargée de recherche au Centre national de la recherche scientifique, HDR à l’Université de Caen Basse-Normandie au laboratoire GREYC (Groupe de Rercherche en Informatique, Image, Automatique et Instrumentation de Caen). Elle travaille à l’interface de la linguistique et de l’informatique sur les textes scientifiques, journalistiques et les forums. Elle se spécialise dans les traitements multilingues, par des méthodes différentielles à faible coût.
Nadine.Lucas@info.unicaen.fr
http://users.info.unicaen.fr/~nadine/

Nadine.Lucas@info.unicaen.fr

http://users.info.unicaen.fr/~nadine/