Corinne Denoyelle


Université de Toronto
Corinne Denoyelle, professeur assistant à l’Université de Toronto. Après une thèse intitulée La Poétique du dialogue médiéval (dir. E. Baumgartner et M. Szkilnik, à paraître en 2010), sa recherche principale porte désormais sur les formes complexes de dialogues dans la littérature médiévale narrative. Elle s’intéresse autant à leur dimension grammaticale que narratologique pour les relier à leur inscription dans un genre littéraire.

Articles de l'auteur


Ci-Dit | Communications du IVe Ci-dit

La pertinence argumentative des palinods dans les chants royaux dialogués

L’objet de cette étude est d’observer le fonctionnement argumentatif de la co-énonciation dans le cadre particulier de la poésie dialoguée. À partir d’exemples tirés de la poésie mariale écrite pour le concours du Puy de Rouen (entre 1486 et 1550), nous montrons comment la forme fixe du chant royal, qui impose le retour régulier d’un refrain (appelé le palinod), intègre une progression argumentative. Le refrain partagé par différents locuteurs peut prendre, selon les cas, des valeurs discursives diverses tout en gardant la même forme. Soit il montre l’adhésion d’un énonciateur aux propos de son interlocuteur, soit il les réfute, soit enfin, il les enrichit de manière polyphonique. This paper’s aim is to observe the co-enunciation in the special context of the dialogical poetry. The examples are taken from the Marian poetry of the Puy de Rouen’s contest, (between 1486 and 1550) We aim to show how the chant royal’s regular form, which implies a refrain (called a palinod in Rouen) deals with an argumentative progression. The refrain, shared between differents locutors, can get different discourse values, while keeping the same words. Either, it reveals the enonciator’s agreement with his interlocutor’s speech, either, it disproves it or it enhances it in a polyphonic way.

Consulter l'article