montage dans Ci-Dit


Articles


Ci-Dit | Communications du IVe Ci-dit

Analyse énonciative des s/citations du site d’Arrêt sur images

Cet article analyse différentes formes de citations dans les sites de presse sur le WEB, en prenant comme exemple le site d’Arrêt sur images. Il propose d’appeler discours rapporté/montré direct (DR/MD) les discours auxquels le lecteur accède après avoir cliqué sur le lien, qui correspondent à des enregistrements audio ou vidéos et discours d’escorte (DE) le discours qui entoure le lien et qui résume/reformule/interprète le DR/MD en donnant des instructions sur la bonne façon de l’interpréter. Après avoir analysé les deux grandes catégories d’enchâssements énonciatifs à l’œuvre sur le site et dégagé les marques du DR/MD et du DE, il montre que le DE joue un rôle argumentatif majeur dans la mesure où il fait plus qu’inciter le lecteur à faire apparaître les citations, il les présente comme des éléments de preuve, bref, comme des citations à faire comparaître, tout en nouant des relations complexes et asymétriques avec les destinataires des documents, par-dessus la tête des locuteurs/énonciateurs enchâssés. This article analyses different forms of quotation on Web press sites, using the site Arrêt sur images as an example. It proposes to name direct reported/shown discourse (DR/SD) the discourse  which the reader accesses after clicking on a link, which corresponds to audio and video recordings, and accompanying discourse (AD) the discourse which surrounds the link and which summarizes/reformulates/interprets the DR/SD by giving instructions on the right way to interpret it. After analysing the two large categories of enunciative embeddings at work on the site and identifying the marks of DR/SD and AD, it shows that AD plays a major argumentative role in so far as it does more than incite the reader to reveal the quotations, it presents them as elements of proof, in short, as quotations to be summoned, while establishing complex and asymetrical relations with the addressees of the documents, over the heads of the embedded speakers/enunciators.

Consulter l'article

La citation et l’air du temps...

Si le discours rapporté est la mise en rapport de deux discours, si la reproduction des paroles d’autrui exige l’insertion d’une énonciation seconde dans le continuum d’une première énonciation et si le signalement de l’hypodiscours implique la pratique de la citation, Gustave Flaubert inaugure l’avènement de la citation moderne, que Marcel Proust ne se lasse pas de travailler et que Georges Perec s’entête à remanier. En ce qui concerne George Perec, il s’avère impossible de ne pas aborder soit le collage, soit le montage : Perec se sert de ses pièges citationnels, débouchant sur le plagiat conscient, pour tromper impitoyablement son lecteur candide, pour décourager, d’une façon implacable, son lecteur moyen et pour agacer, d’une manière ludique, son lecteur herméneute. En effet, la citation est bel et bien soumise à l’air du temps… If the reported speech is the relation between two speeches, if the reproduction of someone else’s words demands the integration of a second enunciation in the continuum of the first enunciation and if the signalling of the hypospeech implies the practice of the citation, Flaubert announces the modern citation, that Proust never stops to improve and that Perec insists on remodelling. As far as Perec is concerned, it is impossible not to approach either the « collage » or the « montage » : Perec takes recourse to his citational traps leading to the conscious plagerising in order to deceive pitilessly his candid reader, in order to discourage inexorably his average reader and in order to tease his hermeneutic reader. In fact, the citation is without any doubt modelled according to l’air du temps…

Consulter l'article