énonciation dans Ci-Dit


Articles


Ci-Dit | Communications du IVe Ci-dit

Sourires de chat sans chat : discours rapporté et dialogisme interlocutif anticipatif

La communication traite une question frontière dans la problématique du discours rapporté : les cas où le locuteur prête à l’allocutaire, par dialogisme interlocutif anticipatif, un discours-réponse à son propre discours, et réagit à ce discours-réponse, en le « rapportant », ou… sans le rapporter. Selon la façon dont est traité l’énoncé ultérieur prêté à l’allocutaire sont distinguées quatre formes de dialogisme interlocutif anticipatif : la prolepse, l’amalgame, l’ellipse, l’écho du non-dit. A grin without a cat… when the speech attributed to the person addressed is not always reported This article, based on some of the concepts of discourse analysis and of the linguistics of enunciation, deals with a question on the borderline of reported speech: cases where the speaker attributes a speech to the person addressed, by anticipatory dialogism, in answer to his own utterance. The speaker reacts to this attributed speech ‘reporting it’ or without reporting it. We distinguish four forms of anticipatory dialogism according to the way of treating the utterance attributed to the addressee: the prolepsis, the amalgam, the ellipse and the echo.

Consulter l'article

Dessine-moi un mot, des mots… : formes de discours rapporté dans le dessin de presse

Cet article étudie le statut énonciatif des mots et énoncés présents dans les dessins de presse, en particulier les éléments linguistiques inscrits dans des icônes, sans bulle prenant en charge leur attribution énonciative. On les définit d’abord comme énoncés pluricodes (iconiques et verbaux), en précisant quelle conception de l’énonciation cela implique. On décrit ensuite les types d’énoncés inscrits dans les dessins de presse, en distinguant ceux à fonction péritextuelle, ceux rapportés par une bulle, et ceux inscrits dans une icône – ces derniers constituant une inscription identifiante ou une séquence linguistique énonciativement enchâssée. L’article vise à démontrer que l’inscription d’éléments linguistiques dans une icône produit un enchâssement sémiotique, qui peut devenir un enchâssement énonciatif, dès lors que l’icône-cadre représente un objet tenant lieu de support ou de facilitateur de discours. Dans ce dispositif, les énoncés cités se caractérisent par une actualisation incomplète (phrases nominales, etc.) et par une tendance à la phraséologie qui en font des échantillons de discours. Les énoncés inscrits dans des bulles et les enchâssements icône [texte] constituent deux formes de discours rapporté. Tandis que le dispositif à bulle construit la relation d’une parole individuelle, l’enchâssement icône [texte] repose sur une imputation énonciative plus contextuelle et ambiguë, voire plus anonyme. Ce type de discours rapporté est donc particulièrement apte à « injecter » des fragments d’interdiscours dans le dessin de presse. This paper deals with linguistic items written down in cartoons, especially those inserted into icons without any balloon. Cartoons are considered as a kind of “multicodic” message – partly visual and partly linguistic – and the meaning of the “multicodic enunciation” implied by this fact is discussed. The different kinds of linguistic occurrences found in cartoons are then described : 1. titles, legends and other kinds of phrases setting place or time ; 2. words and utterances enclosed in a balloon (a first kind of reported speech) ; 3. words and utterances inserted into icons, some of which merely identify the enclosing icon (3.a), while others can be attributed to another source than the cartoonist (3.b). The paper aims to demonstrate that : the insertion of linguistic items into an icon is of an indexical kind this indexical relation may become an enunciative splitting (3.b) when the enclosing icon represents an object allowing a discursive affordance (such as a street advertisement, etc.) the enclosed linguistic items often look like set expressions or phraseology, with a great number of infinitive or nominal sentences The balloon [text] type (2) and icon [text] type (3.b) can be defined as two different forms of reported speech. But while the balloon [text] type is likely to build the representation of an individualized speech, ascribed to a given character, the icon [text] type is more dependant on context and more closely linked with stereotypes, which are attributed to a more ambiguous or anonymous source. The icon [text] type of reported speech then seems to “melt” pieces of interdiscourse from social and public debates into the newspaper cartoon.

Consulter l'article

Les retentissements du « 21 avril 2002 » dans un espace sémio-discursif mixte

Cet article étudie plusieurs discours marqués par une hétérogénéité sémiotique qui traitent des grands retentissements du « 21 avril 2002 » que sont le choc qui ébranle la conscience politique des Français, le rejet de l’extrême droite, l’analyse critique de l’abstention massive, le sursaut démocratique lors des grandes manifestations et l’appel à voter. L’objectif est d’analyser les relations que l’on peut observer entre matérialité sémiotique, dispositif d’énonciation, mécanismes interdiscursifs et argumentativité des discours étudiés. En d’autres termes, nous nous demandons en quoi le recours aux discours autres (selon la matérialité sémiotique et le dispositif énonciatif) peut être au service d’un projet argumentatif distinct ? This paper studies several discourses which are marked by a semiotic heterogeneity and deal with some important resounding of « April 21st 2002 » when the extreme right candidate came to the second round in the French presidential election : the shock which shook the political consciousness of the French people, the refusal of the extreme right, the critical analysis of the massive abstention, the democratic surge during the big demonstrations and the call to the vote. The objective is to analyze the relationships that can be observed between semiotic materiality, proceedings of statement, interdiscursive mechanisms and argumentativity of the studied discourses. In other words, we question how the recourse to other discourses (according to the semiotic materialism and the statement) can facilitate a different argumentative project?

Consulter l'article

La citation de presse dans l’œuvre littéraire contemporaine, de l’effacement des sources au collage

Churchill d’Angleterre d’Albert Cohen (1943) et Daewoo de François Bon (2004) partagent une écriture engagée et l’utilisation massive de sources journalistiques, audio-visuelles ou écrites. Ces deux auteurs qui appellent à lutter l’un contre le pouvoir nazi, l’autre contre les ravages humains causés par la désindustrialisation, ont des modes d’utilisation des sources médiatiques très différents, allant d’un relatif effacement des sources et donc d’une sur-énonciation narratoriale chez Cohen, à leur exhibition avec une sous-énonciation narratoriale chez F. Bon. Cette différence permet de voir comment fonctionne le traitement intersémiotique de la citation de presse dans un texte littéraire engagé, selon le parti qui est pris, éloge ou au contraire réquisitoire, c’est-à-dire comment s’articulent ses enjeux énonciativo-interactionnels, pragmatiques, rhétoriques et littéraires. Albert Cohen’s Churchill d’Angleterre (1943) and François Bon’s Daewoo (2004) share a committed writting and a massive use of audiovisual or written journalistic sources. Both authors call for fight, the one against the nazi power, the other against the human ravages caused by desindustrialisation but they use mediatic sources in very different ways : Cohen uses a relative sources effacing and thus a narratorial over-enunciation, while François Bon shows off sources with a narratorial under-enunciation. This difference allows us to understand how the intersemiotic treatment of the press quote is functionning in a committed literary text, depending on the bias wether praise or indictment. Thus we can understand how the enunciative-interactionnal, pragmatic, rhetorical and literary stakes of this press quote are linked.

Consulter l'article

Anaphores lexicales en contexte d’hétérogénéité énonciative et effets pragmatiques associés

Cet article décrit un type spécifique de relation de cohésion très fréquent dans le discours de presse : les anaphores démonstratives s’appuyant sur le discours autre. Différentes configurations sont décrites en fonction des formes de discours rapporté sur lesquelles elles s’appuient. Les effets de cohésion peuvent être attribués à l’énonciateur citant ou à l’énonciateur cité (interprétativement ou explicitement). Ce fonctionnement anaphorique est ensuite replacé par rapport à l’économie globale du texte, ce qui permet de le rapporter aux pratiques des journalistes. Ces derniers utilisent les citations pour assurer la cohésion de leurs textes. Ce phénomène participe de la cohérence du texte à travers la construction d’un point de vue sur un objet de discours, point de vue plurilogal. This article describes a specific type of cohesion in a press corpus, that is anaphora taking place through reported speech. Several patterns are studied depending on reported speech categories concerned. Cohesive effects are attributed to the enunciator of citing speech or to the enunciator of cited speech (either interpretatively or explicitely). Then, the role of this anaphoric mecanism is studied in full texts and analysed in the perspective of journalists’ scriptural routines. Journalists use citations to ensure interphrastic and textual cohesion. This phenomenon plays a part in text’s coherence and is fundamental in the construction of plurilogal objet de discours.

Consulter l'article