sémantisation dans Ci-Dit


Articles


Ci-Dit | Communications du IVe Ci-dit

Traces de l’énonciateur dans le discours rapporté : les particules énonciatives et que indicateurs de quelle parole ?

Il est parfois difficile d’élaborer des degrés d’autonomie vs. intégration syntaxique pour les discours rapportés en français. Des études récentes montrent que les marques d’intégration sont plutôt à considérer comme un faisceau d’indicateurs et que l’énonciateur citant est capable aussi de discours cités hybrides. A l’oral, les usages éloignés du français de référence sont particulièrement intéressants du point de vue des stratégies d’intégration des paroles rapportées et des stratégies de perception des frontières entre discours citant et cité. L’étude porte sur trois corpus comportant des paroles rapportées lors d’entretiens enregistrés entre 2004 et 2006 dans le cadre du projet international PFC.Notre hypothèse est que, dans des usages sans grande pression de la norme écrite du français, que subit une réinterprétation syntaxique et logique et plusieurs particules énonciatives prennent le rôle de balise du DR en même temps qu’elles orientent leur bonne interprétation. It is sometimes difficult to specify degrees of syntactic autonomy vs. integration in the case of reported speech utterances in French. Recent studies have shown that integration cues should be viewed as bundles of markers, and that the quoting speaker is able to produce hybrid quoted speech. At the oral level, "distant" usages of standard French are particularly interesting from the point of view of strategies for integrating reported speech and of the perception of bounderies between quoting and quoted speech. The study is based on three corpora containing instances of reported speech from interviews recorded between 2004 and 2006 within the international project PFC (« Phonologie du français contemporain »).Our working hypothesis is that, in usages that tend to fall outside the scope of pressure from normative written French, the marker que (‘that’) is subject to syntactic as well as logical reanalysis, and that several utterance-level particles take on the role of structure-indicators for reported speech, while at the same time orienting the address toward the intended interpretation.

Consulter l'article