discours rapporté dans Ci-Dit


Articles


Ci-Dit | Communications du IVe Ci-dit

Vénus au miroir ou l’énonciateur aux yeux du rapporteur : portraits esquissés par les journalistes du Monde

Cette contribution décrit les portraits visuels et vocaux des énonciateurs cités (désormais EC) esquissés par les journalistes du Monde. Ces portraits se subdivisent en deux groupes : dans le premier, les énonciateurs se retrouvent sans prosopographie et dans le second, ils émergent dans le texte avec les éléments prosopographiques. Parmi les énonciateurs sans prosopographie, il faut encore distinguer deux sous-groupes : les EC notoires et les EC visuellement anonymes. Dans le groupe des EC avec prosopographie, à part les détails de l’apparence physique, le rapporteur peut décrire également la proxémique ainsi que le comportement vocal de l’EC qui peut s’approcher de l’éthos vocal ou rester au niveau de la gestuelle vocale. De la sorte, les EC (et leurs dits) sont caractérisés et hiérarchisés : certains semblent plus fiables et prestigieux que les autres ou plus ou moins puissants, certains autres plutôt familiers ou même ridicules et insignifiants. This paper treats of the visual and vocal portraits of the quoted speakers (énonciateur cité, EC) as they are depicted by the journalists in Le Monde. These portraits can be divided into two groups: in the first one, the speakers are presented without prosopography, and in the second, they emerge from the text through prosopographic elements. The group of speakers without prosopography is itself divided into two sub-groups: notorious speakers or visually anonymous speakers. In the prosopography speakers group, the reporter presents details of the physical appearance of the speaker, but can also describe the proxemic or vocal behaviour of the speaker, which can be near to the vocal ethos or remain at the level of vocal gesture. The speakers (and their speech) are then depicted and classified: some seem to be more reliable and more famous than the others and then seem to have a certain level of power, some seem more trivial, or even more ridiculous and petty.

Consulter l'article

Sourires de chat sans chat : discours rapporté et dialogisme interlocutif anticipatif

La communication traite une question frontière dans la problématique du discours rapporté : les cas où le locuteur prête à l’allocutaire, par dialogisme interlocutif anticipatif, un discours-réponse à son propre discours, et réagit à ce discours-réponse, en le « rapportant », ou… sans le rapporter. Selon la façon dont est traité l’énoncé ultérieur prêté à l’allocutaire sont distinguées quatre formes de dialogisme interlocutif anticipatif : la prolepse, l’amalgame, l’ellipse, l’écho du non-dit. A grin without a cat… when the speech attributed to the person addressed is not always reported This article, based on some of the concepts of discourse analysis and of the linguistics of enunciation, deals with a question on the borderline of reported speech: cases where the speaker attributes a speech to the person addressed, by anticipatory dialogism, in answer to his own utterance. The speaker reacts to this attributed speech ‘reporting it’ or without reporting it. We distinguish four forms of anticipatory dialogism according to the way of treating the utterance attributed to the addressee: the prolepsis, the amalgam, the ellipse and the echo.

Consulter l'article

Plurisémiocité et citation en contexte, une étude pragmatique de l’avis de décès

À partir de l’examen empririque des modalités citatoires intertextuelles et plurisémiotiques de l’avis de décès dans la presse d’Alsace-Lorraine, l’article s’efforce de montrer que celles-ci dépendent étroitement de la fonction pragmatique du message. La citation apparaît dès lors être une forme préférentielle de la communication argumentative et persuasive. Les modalités citatoires peuvent ainsi contribuer à la typologie discursive. The aim of the current article is to elicit which modalities of intertextuality and interpictoriality help to circonscribe quotation within the modalities of reported speech. It looks therefore at the pragmatic-functional contribution of intertextuality and interpictoriality to the meaning of the text based on the empirical analysis of death announcements. The quotation modalities in the announcements appear to be depending on the function, adress and location (Jäger 2004) of the message. From this point of view, quotation is then to consider as a specific type of reported speech prevailing in persuasive-arguing texts. The study of verbal and pictorial quotations modalities have to get more consideration in linguistic text-analysis.

Consulter l'article

Le langage mimo-gestuel mis en discours dans Un Barrage contre le Pacifique et L’Amant de Marguerite Duras

Dans cet article, nous proposons une nouvelle définition du terme récit de paroles (Genette) : par ce terme nous voulons entendre non seulement les segments reproduisant les énoncés des personnages, mais aussi les commentaires du narrateur qui les accompagnent et les ancrent dans une nouvelle situation de communication. En nous servant de deux romans de Marguerite Duras, nous tentons par la suite de démontrer la pertinence de cette approche dans l’analyse des actes de langage racontés dans la fiction romanesque. This article proposes the new definition of Genette’s récit de parole (speech representation) understood henceforth as the combination of protagonists’ utterances reported by the narrator as well as his commentaries introducing them in the new communication situation. On the example of two novels by Marguerite Duras, we try to demonstrate its utility in the analysis of acts of speaking related in the narrative fiction.

Consulter l'article

Du cri au murmure, de la tendresse au mépris : les portraits vocaux des personnages dans Le Rouge et le Noir de Stendhal

Nos réflexions portent sur les informations que fournit le narrateur sur les comportements vocaux des personnages du Rouge et le Noir de Stendhal. Chaque personnage a un portrait vocal esquissé, entre autres, dans le cadre des didascalies narratives, c’est-à-dire dans les commentaires du narrateur concernant les paroles citées. Dans la présente communication, nous nous proposons de répondre à la question de savoir par quels moyens la narration romanesque peut véhiculer les informations contenues dans ce qui a été dit de vive voix par les personnages. Après avoir étudié notre corpus (environ 500 extraits) nous pouvons constater que le narrateur emploie deux procédés pour esquisser le portrait vocal des personnages. Le choix est en général basé sur le statut de ceux-ci : tandis qu’il préfère définir l’éthos vocal dans le cas des personnages épisodiques (le vieux Sorel et le chevalier de Beauvoisis), les personnages principaux sont caractérisés par leur gestuelle vocale et c’est le lecteur qui est censé reconstituer leur portrait (Julien Sorel, Mme de Rênal et Mathilde de La Mole). From scream to whisper, fromtendernessto contempt : character’svoice portraits in the novel Le Rouge et le Noir byStendhalIn this article we examine information provided by the narrator about the vocal behaviour of the characters of Stendhal’s Le Rouge et le Noir. Each character has a voice portrait which apears mainly through the narrative didascalies, that is through the narrator’s comments on the quoted speech. The purpose of this article is to examine how the narrative fiction can convey the information contained in what has been told verbally by the characters.After the analysis of our corpus (about 500 exemples), we can conclude that the narrator uses two methods to sketch character’svoice portraits. The choice is usually based on their status : he prefers to define the vocal ethos in the case of episodic characters (Julian’s father, Beauvoisis), the main characters are characterized by their vocal gesture and the reader is supposed to replenish their portraits (Julien Sorel, Mme de Rênal and Mathilde de La Mole).

Consulter l'article

Les nouvelles formes de positionnement par rapport au dit repris dans le cyberespace journalistique

Sont analysées les modifications qui interviennent dans la prise de position par rapport aux paroles relatées dans le cyberespace journalistique conditionnées par 1/ la possibilité qu’offre le Net en tant que support multimédia de replacer le dit dans son contexte d’origine et, avec la video, dans sa situation d’énonciation d’origine en réduisant de la sorte au minimum ses éventuelles manipulations ; 2/ la liberté d’expression, dont jouit le cyberjournaliste, qui lui permet de dire ouvertement ce qu’il pense du dit et de son auteur en visualisant parfois son opinion par des images, des caricatures ou des émoticônes, etc. ; 3/ l’interactivité, le grand avantage de la Toile qui permet à chacun de se transformer en journaliste improvisé, de participer à l’élaboration du contenu, de le compléter, de le corriger, de dénoncer des abus, d’apporter ses propres témoignages. NEW FACTORS SUGGESTING THE POSITIONING ABOUT REPORTED SPEECH IN JOURNALISTIC CYBERSPACEThe paper analyzes the modifications of the factors suggesting the positioning about the words reported in the journalistic cyberspace. These factors are conditioned by: 1/ the possibility offered by Internet as a multimedia to replace reported words in their original context, and, with the video recording, in their original utterance situation, reducing to a minimum their eventual manipulations ; 2/ the freedom of expression in cyberspace, which allows thee-journalist to say openly what he/she thinks about what is said and about its author, visualizing sometimes his/her opinion by images, caricatures, emoticons, etc. ; 3/ the Internet’s interactivity, an important advantage over other media, which allows everyone to become an acting journalist, to participate in the elaboration of the content, to complete, to correct, to draw attention to abuses, to give his/her own account.

Consulter l'article

Dessine-moi un mot, des mots… : formes de discours rapporté dans le dessin de presse

Cet article étudie le statut énonciatif des mots et énoncés présents dans les dessins de presse, en particulier les éléments linguistiques inscrits dans des icônes, sans bulle prenant en charge leur attribution énonciative. On les définit d’abord comme énoncés pluricodes (iconiques et verbaux), en précisant quelle conception de l’énonciation cela implique. On décrit ensuite les types d’énoncés inscrits dans les dessins de presse, en distinguant ceux à fonction péritextuelle, ceux rapportés par une bulle, et ceux inscrits dans une icône – ces derniers constituant une inscription identifiante ou une séquence linguistique énonciativement enchâssée. L’article vise à démontrer que l’inscription d’éléments linguistiques dans une icône produit un enchâssement sémiotique, qui peut devenir un enchâssement énonciatif, dès lors que l’icône-cadre représente un objet tenant lieu de support ou de facilitateur de discours. Dans ce dispositif, les énoncés cités se caractérisent par une actualisation incomplète (phrases nominales, etc.) et par une tendance à la phraséologie qui en font des échantillons de discours. Les énoncés inscrits dans des bulles et les enchâssements icône [texte] constituent deux formes de discours rapporté. Tandis que le dispositif à bulle construit la relation d’une parole individuelle, l’enchâssement icône [texte] repose sur une imputation énonciative plus contextuelle et ambiguë, voire plus anonyme. Ce type de discours rapporté est donc particulièrement apte à « injecter » des fragments d’interdiscours dans le dessin de presse. This paper deals with linguistic items written down in cartoons, especially those inserted into icons without any balloon. Cartoons are considered as a kind of “multicodic” message – partly visual and partly linguistic – and the meaning of the “multicodic enunciation” implied by this fact is discussed. The different kinds of linguistic occurrences found in cartoons are then described : 1. titles, legends and other kinds of phrases setting place or time ; 2. words and utterances enclosed in a balloon (a first kind of reported speech) ; 3. words and utterances inserted into icons, some of which merely identify the enclosing icon (3.a), while others can be attributed to another source than the cartoonist (3.b). The paper aims to demonstrate that : the insertion of linguistic items into an icon is of an indexical kind this indexical relation may become an enunciative splitting (3.b) when the enclosing icon represents an object allowing a discursive affordance (such as a street advertisement, etc.) the enclosed linguistic items often look like set expressions or phraseology, with a great number of infinitive or nominal sentences The balloon [text] type (2) and icon [text] type (3.b) can be defined as two different forms of reported speech. But while the balloon [text] type is likely to build the representation of an individualized speech, ascribed to a given character, the icon [text] type is more dependant on context and more closely linked with stereotypes, which are attributed to a more ambiguous or anonymous source. The icon [text] type of reported speech then seems to “melt” pieces of interdiscourse from social and public debates into the newspaper cartoon.

Consulter l'article

Reporting Gesture and Voice in Reporting Speech: Co-verbal Language in Literature

In this paper we will focus on the synergistic contribution of verbal and co-verbal language to communication within the framework of reported speech in literary narrative texts. The analysis is based on two famous novels by Sciascia. First we will highlight the double audio-visual structure of co-verbal language. Then we will review the different ways – different degrees of verbalization or transcription – in which one can report the vocal and kinesic behaviours which accompany speech in a written text. Finally, we will focus on the possible relations between co-verbal behaviour and meaning, evaluating which pragmatic and narrative functions result from the synergy between co-verbal language and propositional content in building up the meaning of an act of speech and of reported speech. Dans cet article nous examinons la contribution synergique du langage verbal et du langage co-verbal à la communication entre le cadre du discours rapporté dans textes littéraires romanesques. Le point de départ de notre analyse sont deux romans de Leonardo Sciascia. Nous délinéons d’abord la double structure audio-visuelle du langage co-verbal. Ensuite nous examinons les différents moyens de traduction et de transmission écrite – verbalisation ou transcription – de la composante vocale, mimo-gestuelle ou proxémique de la communication. Enfin nous mettons au point les possibles relations entre le langage co-verbal et le sens en évaluant les fonctions pragmatiques et narratives qui résultent de la synergie entre langage co-verbal et contenu propositionnel pour la construction du sens d’un acte du discours et du discours rapporté.

Consulter l'article

Anaphores lexicales en contexte d’hétérogénéité énonciative et effets pragmatiques associés

Cet article décrit un type spécifique de relation de cohésion très fréquent dans le discours de presse : les anaphores démonstratives s’appuyant sur le discours autre. Différentes configurations sont décrites en fonction des formes de discours rapporté sur lesquelles elles s’appuient. Les effets de cohésion peuvent être attribués à l’énonciateur citant ou à l’énonciateur cité (interprétativement ou explicitement). Ce fonctionnement anaphorique est ensuite replacé par rapport à l’économie globale du texte, ce qui permet de le rapporter aux pratiques des journalistes. Ces derniers utilisent les citations pour assurer la cohésion de leurs textes. Ce phénomène participe de la cohérence du texte à travers la construction d’un point de vue sur un objet de discours, point de vue plurilogal. This article describes a specific type of cohesion in a press corpus, that is anaphora taking place through reported speech. Several patterns are studied depending on reported speech categories concerned. Cohesive effects are attributed to the enunciator of citing speech or to the enunciator of cited speech (either interpretatively or explicitely). Then, the role of this anaphoric mecanism is studied in full texts and analysed in the perspective of journalists’ scriptural routines. Journalists use citations to ensure interphrastic and textual cohesion. This phenomenon plays a part in text’s coherence and is fundamental in the construction of plurilogal objet de discours.

Consulter l'article