citation dans Ci-Dit


Articles


Ci-Dit | Communications du IVe Ci-dit

Citations parodiques et iconicité dans le discours publicitaire

Si les transformations parodiques de citations dans la publicité ont déjà fait l’objet de plusieurs analyses, on s’est peu intéressé à leur dimension iconique. Visant à combler une telle lacune, l’article qui suit dégage les principales interactions du texte publicitaire parodique avec les composantes visuelles des annonces. D’une part, cette étude montre que de nombreuses citations détournées ne trouvent leur sens que si elles sont corrélées aux images qui leur sont associées dans les annonces. D’autre part, elle examine comment les citations détournées par la publicité sont elles-mêmes fréquemment iconisées. Cet article considère ensuite les apports fonctionnels et rhétoriques de l’iconicité au processus de la citation parodique en publicité. Au total, loin d’être seulement décorative, l’iconicité apparaît comme un facteur puissant pour rendre les citations publicitaires parodiques pleinement persuasives. Whereas the parodic transformations of quotations in advertising have already been the subject of various analyses, their iconic dimension has been of little interest. The following article is aimed at filling this gap and draws the main interactions of the parodic advertising text with the visual components of the advertisements. On the one hand, this paper shows that numerous distorted quotations find their meaning only when they are correlated with the pictures that are associated with them in the advertisements. On the other hand, our study examines how the quotations that are distorted by advertising are themselves frequently iconized. This article considers then the functional and rhetoric contributions of iconicity to the process of parodic quotation in advertising. On the whole, far from being only decorative, iconicity appears as a powerful factor for making the parodic advertising quotations entirely persuasive.

Consulter l'article

De l’audiovisuel vers le télévisuel : deux modèles de citation pour les émissions de télévision

Cet article a pour objectif de mettre au jour la diversité des caractéristiques de la citation dans les programmes de télévision et de revaloriser la part énonciative de ces « images qui parlent d’elles-mêmes » issues du petit écran pour comprendre les figures de l’altérité ainsi composées par le fait de citer. Deux grands modèles de citation pour la télévision, citation-réplique et citation-performance, seront étudiés à travers la palette des genres télévisuels : fiction, divertissement, journal télévisé et aussi spot publicitaire. To explore the diversity of quotations in the TV programs, this article is questionning the conception of this media as « a series of images which speak about themselves ». TV isn’t only a window onto the real world, TVshows are part of a constructed discourse. In this context we will study the use and value of quotations. Two models used in TV shows « citation-réplique » and « citation-performance » will be examined in order to understand the quotations through TV genres : fiction, entertainement, news and commercials.

Consulter l'article

Pratiques citationnelles dans des cours magistraux à l’université

L’examen des pratiques citationnelles à l’œuvre dans des cours magistraux à l’université conduit à la description de phénomènes de superposition sémiotique à l’origine du passage du discours citant au discours cité. Citer textuellement des dires d’auteurs de référence engendre une mise en forme et des comportements différents (tonalité, débit, rapport aux notes…) de ceux qui consistent à faire mention de concepts pour familiariser les nouveaux entrants avec la discipline. La variété des pratiques est à rattacher à la représentation que se font les intervenants de leur mission d’enseignement. Les diverses configurations de discours autre permettent de caractériser des conceptions pédagogiques variées. This paper examines the way quotations are used in academic lectures, and how semiotic phenomenons intervene to transform  quoting utterance into quoted utterance. Literal quoting of major authors engenders a choice of forms and behaviors (tonality, flow, relation to lecture notes…) that are different from the ones used to quote concepts, in order to familiarize students with the discipline. The diverse forms of other speech allow the characterization of various teaching practices and their conception.

Consulter l'article

Citer la voix, citer le corps

Cet article vise en premier lieu à mettre en évidence le fonctionnement original de la citation du disparu dans les nécrologies de la presse française contemporaine, où citations linguistiques et citations non-verbales s’articulent pour redonner respectivement une voix et un corps au disparu.Cette visée descriptive se double d’une perspective théorique : si la citation linguistique est aujourd’hui un domaine bien balisé, la citation non-verbale n’a fait l’objet que de très peu de théorisations. L’article entend par conséquent jeter quelques jalons pour l’étude des citations dans des systèmes sémiotiques non-linguistiques, notamment en proposant une définition de la citation qui englobe aussi bien les citations linguistiques que non-verbales, et en esquissant une typologie des différents types de citations non-verbales. The following is an attempt to sketch the peculiarity of quoting the deceased in the obituaries appearing in contemporary French press: linguistic and not-linguistic quotations work together to revive the deceased, giving him or her respectively a voice and body.This descriptive aim leads to a theoretical purpose: the non-linguistic quotation, as opposed to linguistic quotation, has hardly been analysed yet. This article intends to blaze the trail for the study of non-linguistic quotation, notably by suggesting a definition for the quotation which works both for linguistic and non-linguistic quotations, and by adumbrating a typology of the different types of non-linguistic quotations.

Consulter l'article

Ce que dit la peinture : formes et enjeux du discours rapporté dans les Conférences de Félibien (1668)

Cet article étudie les formes du discours rapporté dans les Conférences sur la peinture et la sculpture de Félibien, et spécialement une forme particulière de discours indirect, le discours indirect d’enregistrement, qui scénographie le rapport entre écrit et oral dans ce texte. L’auteur montre qu’en faisant passer lesconférences – genre inédit au sein de l’Académie Royale – de l’oral à l’écrit, Félibien substitue au geste de citer les académiciens celui de signer une œuvre, ce qui ordonne un partage des voix en contradiction avec l’éthos de greffier qu’il tente de se construire grâce au DI d’enregistrement. Il apparaît clairement, à l’étude des exemples, que ce DI se prête à des stratégies citationnelles a priori aussi distinctes que l’inscription et le plagiat, ce dernier apparaissant au final comme un des possibles contextuels de la citation. In this paper, we consider the forms of reported speech in Felibien’s Conférences sur la peinture et la sculpture. We focus on what we call « discours indirect d’enregistrement » (recording indirect speech), which scenarizes the relations between written and oral in this text. We show that the act of signing an opera subsitutes for the act of quoting the academicians and that Felibien can no longer stand the clerk ethos he was looking for in using the indirect speech. This indirect speech leads indeed to a new share of voices and offers strategies of quotation as different as inscription and plagiarism.

Consulter l'article

Plurisémiocité et citation en contexte, une étude pragmatique de l’avis de décès

À partir de l’examen empririque des modalités citatoires intertextuelles et plurisémiotiques de l’avis de décès dans la presse d’Alsace-Lorraine, l’article s’efforce de montrer que celles-ci dépendent étroitement de la fonction pragmatique du message. La citation apparaît dès lors être une forme préférentielle de la communication argumentative et persuasive. Les modalités citatoires peuvent ainsi contribuer à la typologie discursive. The aim of the current article is to elicit which modalities of intertextuality and interpictoriality help to circonscribe quotation within the modalities of reported speech. It looks therefore at the pragmatic-functional contribution of intertextuality and interpictoriality to the meaning of the text based on the empirical analysis of death announcements. The quotation modalities in the announcements appear to be depending on the function, adress and location (Jäger 2004) of the message. From this point of view, quotation is then to consider as a specific type of reported speech prevailing in persuasive-arguing texts. The study of verbal and pictorial quotations modalities have to get more consideration in linguistic text-analysis.

Consulter l'article

Formes et fonctions de la citation et du copier-coller dans les discussions en ligne

Cet article propose une typologie des procédés de citation observables dans les messages adressés aux forums de discussion : citation automatique, citation non automatique, insertion de liens hypertextuels. Les différentes fonctions de ces citations sont analysées (interactionnelles, argumentatives, etc.) et sont mises en relations avec un mécanisme plus général, la recontextualisation des échanges et le principe de coopération. This paper proposes a typology of quotations devices in internet discussion forums: Automatic quotation, non automatic quotation, insertion of hypertextual links. The different functions of these types of quotation are analysed (interactional, argumentative, etc.) and are linked to a more general mechanism, re-contextualisation and cooperation principle.

Consulter l'article

Voix, vois, voies, dans la forêt des mots

Dans un mouvement allant de l’énonciateur au co-énonciateur second en passant par le particitateur, nous tenterons de comprendre ce qui explique le phénomène de reprise des formules, en dehors de tout jeu ou détournement. L’énonciateur, par le détachement aphorisant, peut influer sur la circulation de fragment de son discours. Pour celui qui l’utilise, dans certains cas la citation est contrainte parce qu’elle est une des conditions de profération de son discours. Mais à côté de ce fonctionnement de révérence existe celui de référence, même si, pour les deux subsiste le mouvement d’exhibition. L’étude d’un texte du moyen âge permettra d’analyser la voix du particitateur et d’interroger l’unité du discours dans lequel s’insère la citation pour mieux cerner son efficacité de la citation en mode trivial. This article aims at understanding the process of quoting common sentences, outside any ironic use. We will examine the cooperation between the quoted one, the quoting one and the reading one, to understand what is considered as a good quotation and what is regarded as a low one, to see what strength lies, nevertheless, in the latter.

Consulter l'article

L’innommable peinture de Monsieur Magritte

À la façon dont Merleau-Ponty définit l’invisible non comme le contraire du visible, mais comme son revers, Magritte développe des expériences sémiotiques articulées sur l’impact des mots et des images. Ces tableaux font se répondre, sans faire se correspondre, le texte et l’image. Ainsi par ce visuel qui ne renvoie pas à un identique visible et lisible, s’ouvre tout un espace d’interprétation propre à la mise en lumière des correspondances entre le titre, la chose peinte, et la citation de l’œuvre à laquelle renvoie précisément son titre. Jouant des limites du langage verbal et pictural, le peintre de la Trahison des images offre au regard du spectateur une richesse polysémique insoupçonnée. Contrairement à l’adage selon lequel « Ce qui ne se dit pas n’existe pas », Magritte démontre que ce qui ne se dit pas existe… autrement. La peinture au final n’illustrant pas plus le titre que le titre ne la commente. In the way Merleau-Ponty defines the invisible not as the opposite of the visible, but as its backhand, Magritte develops semiotic experiments articulated on the impact of the words and the images. These paintings make the text  and the image answer themselves, without being corresponded itself. So by this picture who does not send back an identical visible and legible, opens a whole space of interpretation. Magritte cheek of the correspondences between the title, the picture and the quotation of the work to which its title dismisses exactly. He so articulates the limits of the verbal language and the pictorial language.

Consulter l'article

La citation de presse dans l’œuvre littéraire contemporaine, de l’effacement des sources au collage

Churchill d’Angleterre d’Albert Cohen (1943) et Daewoo de François Bon (2004) partagent une écriture engagée et l’utilisation massive de sources journalistiques, audio-visuelles ou écrites. Ces deux auteurs qui appellent à lutter l’un contre le pouvoir nazi, l’autre contre les ravages humains causés par la désindustrialisation, ont des modes d’utilisation des sources médiatiques très différents, allant d’un relatif effacement des sources et donc d’une sur-énonciation narratoriale chez Cohen, à leur exhibition avec une sous-énonciation narratoriale chez F. Bon. Cette différence permet de voir comment fonctionne le traitement intersémiotique de la citation de presse dans un texte littéraire engagé, selon le parti qui est pris, éloge ou au contraire réquisitoire, c’est-à-dire comment s’articulent ses enjeux énonciativo-interactionnels, pragmatiques, rhétoriques et littéraires. Albert Cohen’s Churchill d’Angleterre (1943) and François Bon’s Daewoo (2004) share a committed writting and a massive use of audiovisual or written journalistic sources. Both authors call for fight, the one against the nazi power, the other against the human ravages caused by desindustrialisation but they use mediatic sources in very different ways : Cohen uses a relative sources effacing and thus a narratorial over-enunciation, while François Bon shows off sources with a narratorial under-enunciation. This difference allows us to understand how the intersemiotic treatment of the press quote is functionning in a committed literary text, depending on the bias wether praise or indictment. Thus we can understand how the enunciative-interactionnal, pragmatic, rhetorical and literary stakes of this press quote are linked.

Consulter l'article