Actes éducatifs et de soins, entre éthique et gouvernance |  Actes du colloque international (Felix C., Tardif J., éd.), Nice 4-5 juin 2009 |  Allocutions d'ouverture 

Joël Candau  : 

L’engagement du LASMIC pour la recherche dans le secteur social et médico-social

Texte intégral

Lasmic

1La publication des actes de ce colloque international tenu en juin 2009 est une des premières manifestations d’envergure de notre laboratoire depuis sa réorientation sur le thème de la « coopération ».

2L’initiative de ce thème sur l’acte professionnel dans le secteur social et médico-social – émane d’un dialogue fécond, avec les bruxellois du GRAP (Groupe de Recherche sur l’Action Publique), l’équipe du GSPM EHESS-PARIS (Groupe de Sociologie Politique et Morale), coorganisateurs de l’événement (avec l’IRISSO, l’Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales de l’Université Paris-Dauphine). Leurs travaux rejoignent les recherches du LASMIC sur les rapports entre cognition et émotion.

3Le LASMIC souhaite approfondir la connaissance des formes de la coopération notamment dans le domaine du travail à partir de l’analyse de ses supports matériels, cognitifs et émotionnels. La coopération est le fait social de base par excellence : elle est une des conditions de la coordination avec autrui. Cette notion intègre également dans son horizon le questionnement sur ce qui peut l’entraver, ce qui établit un lien avec le thème commun de la Maison des Sciences de l’Homme de Nice (MSH Nice) « frontières, marges, discontinuités ».

4Dans le secteur du travail social et médico-social, il s’agit d’une frontière, perceptible dans les débats sur ce que produit l’introduction des sciences de la gestion dans ce secteur d’activités non lucratives (d’où la présence du GREDEG au Conseil Scientifique), secteur qui valorise davantage le travail relationnel, que la performance quantifiable. Notre intention est d’explorer l’articulation des outils de management (la démarche d’évaluation et d’amélioration continue de la qualité, les contrats d’objectifs et de moyens…) avec les engagements éthiques au travail (la valorisation de la parole, la prise en compte des attachements affectifs, le non jugement…).

5Allocataire régional, Julien Tardif, doctorant, coordinateur de ce projet pour notre laboratoire, a engagé un dialogue avec le monde socio-économique du secteur social, précisément avec son partenaire de thèse l’ADSEA06 (Association Départementale de Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte). L’ADSEA06 est porteuse d’un « département recherche », avec pour centre d’intérêt la place du secteur associatif dans la guidance des politiques publiques du champ social et médico-social. Elle souhaite développer une analyse de la recomposition des modalités de « coopération » entre les différents acteurs concernés depuis la décentralisation (État, élus locaux, associations…). Une recherche avec une double exigence :

  • orientée délibérément vers l’étude du « travail concret » des administrateurs, des cadres et professionnels en prise directe avec l’usager ;

  • tenant compte des dimensions cognitives, morales et affectives, en affinité avec l’orientation thématique du LASMIC.

6Pour toutes ces raisons il nous a semblé important d’organiser cette manifestation scientifique avec l’ADSEA06, ouvrant ainsi la voie à plus long terme, à un programme liant les recherches en cognition, aux politiques publiques sociales et de santé, au sein de la MSH de Nice.

Pour citer cet article

Joël Candau, « L’engagement du LASMIC pour la recherche dans le secteur social et médico-social », paru dans Actes éducatifs et de soins, entre éthique et gouvernance, Actes du colloque international (Felix C., Tardif J., éd.), Nice 4-5 juin 2009, Allocutions d'ouverture, L’engagement du LASMIC pour la recherche dans le secteur social et médico-social, mis en ligne le 01 octobre 2010, URL : http://revel.unice.fr/symposia/actedusoin/index.html?id=770.


Auteurs

Joël Candau

Directeur du Laboratoire d’Anthropologie et de Sociologie Mémoire Identité et Cognition Sociale (E.A. 3179)