Revue Française de Musicothérapie | Volume XXXVII n°1 |  Editorial 

Nicole Duperret-Gonzalez  : 

Editorial

Plan

Texte intégral

La Revue Française de Musicothérapie- juillet 2018

1 Chers lecteurs, chers collègues musicothérapeutes,

2C’est un grand plaisir pour moi de présenter ce nouveau numéro de notre revue.

3Il est constitué d’articles issus pour la plupart de communications effectuées lors de la XXIIIème journée scientifique de l’Association Française de Musicothérapie qui s’est déroulée le 29 septembre 2017 au Centre Hospitalier Spécialisé de SEVREY, en Saône et Loire, sur le thème « Actualités de la Musicothérapie ».

4La particularité commune aux textes offerts aujourd’hui aux lecteurs de ce numéro de La revue Française de Musicothérapie est, me semble-t-il, l’aspect dynamique de leur essence : ils montrent tous une musicothérapie en devenir, mettant en scène à la fois la rigueur de la recherche des différents intervenants, la force des dispositifs mis en place, l’ancrage théorique affiché, et la créativité déployée de chacun.

5Tous ces travaux sont, de mon point de vue, tout à fait stimulants pour les praticiens que nous sommes. Ils laissent entrevoir tous les champs de découvertes possibles pour notre discipline, à condition d’accepter de se frayer un chemin au sein des orientations et des préoccupations des cliniciens contemporains.

6La musicothérapie aujourd’hui paraît posséder tous les atouts pour manifester sa présence au sein du panel de thérapies à la disposition des personnes en souffrance. Les demandes sont de plus en plus fréquentes, et imposent aux musicothérapeutes des compétences grandissantes, notamment en ce qui concerne l’aspect psychothérapique de la musicothérapie.

7Le terme de « musicothérapie » ne signifie pas obligatoirement psychothérapie. L’instauration d’un processus psychothérapique en situation de musicothérapie, avec un patient seul, ou un groupe de patients, ou une famille, exige une démarche spécifique de la part du musicothérapeute. Cette démarche ne fait pas partie de l’enseignement de la musicothérapie, fut-elle du niveau du master. N’oublions jamais qu’un musicothérapeute est d’autant meilleur et efficace qu’il est bon musicien et bon psychothérapeute, grâce à un investissement et une formation individuelle conséquents.

8Cette première et longue étape franchie, il conviendra que le musicothérapeute s’inscrive dans un dispositif de recherche précis, dont les résultats, s’ils sont probants et sont publiés, pourront faire référence.

9Un grand nombre de musicothérapeutes de l’Association Française de Musicothérapie se retrouvent dans ce modèle d’exercice, sans laquelle la crédibilité de la musicothérapie est inenvisageable. C’est une des spécificités de notre association, que chacun peut veiller à entretenir.

10Les textes de ce numéro en sont un témoignage.

The French Journal of Music Therapy - jully 2018

11 Dear readers, dear colleagues, music therapists,

12 

13It is a great pleasure for me to present this issue of our magazine.

14It consists of items from most communications during the 23rd scientific meeting of the French Association of therapy, which took place September 29, 2017 at the Center Hospital specialized in SEVREY, in Saone and Loire, on the theme "news of music therapy".

15 

16The feature common to the texts offered today to the readers of this issue of the French Journal of Music Therapy is, I think, the dynamic aspect of their essence: they all show a music therapy in the making, featuring both the rigor Research of different stakeholders, force set up, display theoretical anchoring devices, and deployed creativity of each.

17All these works are, from my point of view, quite challenging for practitioners that we are. They suggest that all the fields of possible discoveries for our discipline, provided that you agree to find a way within the guidelines and the concerns of contemporary clinicians.

18Music therapy today seems to have all the assets to manifest its presence within the range of therapies available to people in pain.

19 

20Applications are more and more frequent, and impose on music therapists of the growing skills, particularly in the psychotherapeutic aspect of music therapy.

21 

22The term of "music therapy" does not necessarily mean psychotherapy. A psychotherapeutic process in situation of therapy, with a single patient, or a group of patients, or a family, requires a specific approach on the part of the therapist. This approach doesn't do not part of the teaching of music therapy, was the level of the master. Never forget that a music therapist is even better and effective is it good musician and a good psychotherapist, what substantial investment and individual training.

23 

24This long and first step, he will agree that the therapist is part of a device specific research, the results of which, if they are convincing and are published, will able to refer.

25 

26A large number of music therapists of the French Association of Music Therapy are found in this model of exercise, without which the credibility of the therapy is not an option. It is one of the specificities of our association, that each can to maintain.

27 

28The articles in this issue are a testimony.

Pour citer cet article

Nicole Duperret-Gonzalez, « Editorial », paru dans Revue Française de Musicothérapie, Volume XXXVII, Editorial, Editorial, mis en ligne le 05 juillet 2018, URL : http://revel.unice.fr/rmusicotherapie/index.html?id=3871.


Auteurs

Nicole Duperret-Gonzalez

Psychiatre des Hôpitaux, Chef de Pôle, Musicothérapeute, Présidente de l’Association Française de Musicothérapie.