Stéphanie Lefebvre


Musicothérapeute, Service néonatologie du GHPSO, site de Creil (60)

Articles de l'auteur


Revue Française de Musicothérapie | Volume XXXVI | Les actes

Enquête de pratique « musicothérapie en néonatologie auprès des enfants nés prématurés et de leurs parents »

Contexte : Les recherches en musicothérapie en néonatologie tendent à montrer un bénéfice pour le bébé sur son apaisement, sa succion non nutritive, sa fréquence respiratoire et sur l’anxiété maternelle. Cependant, la pratique clinique demeure très pionnière dans les services en Europe et en France. Objectifs : L’objectif de cette enquête est d’étudier si la musicothérapie présente un bénéfice sur la stabilité physiologique et comportementale de l’enfant et peut soutenir la relation parents/enfants tout au long de l’hospitalisation. Méthode : 12 séances ont été filmées et analysées pour une cohorte de 4 bébés. Les mesures des constantes physiologiques ont été confrontées aux signes du comportements du bébé de la grille d’observation du service de réanimation néonatale du CHU de Montpellier. Une séance avec des jumeaux et leur mère a été étudiée de façon isolée pour illustrer la méthode « Song of kin ». Un questionnaire à l’attention des parents et un autre à l’attention des soignants ont été analysés. Résultats : Les séances de musicothérapie tendent à montrer un intérêt sur le calme et l’apaisement du bébé. Une baisse de la fréquence cardiaque entre avant et pendant les séances a été observée. Les signes et stratégies de comportement « organisés » sont majoritaires. Les mères se sentent relaxées et interagissent avec leur bébé au cours des séances. Conclusions : Cette enquête est en faveur d’un bénéfice de la musicothérapie auprès des enfants nés prématurés et de leurs parents. Elle semble représenter un support de soin pertinent dans le cadre de la mise en place des soins de développement dans un service de néonatologie. Context : Researches in music therapy in the NICU tend to show benefits for the premature infant pacification, non-nutritive sucking, respiratory rate and for the maternal anxiety. However, the clinical practice in this fragile field remains very pioneer in the neonatal units through Europe and France. Aims : The aim of this survey is to study if music therapy can present a benefit on the infant physiological and behavioral stability and can support the parent/infant bonding during the hospitalization. Méthod : 12 sessions has been filmed and analized for a population of 4 babies. Physiological measures were compared with the behavioral signs of the babies, using the NIDCAP observation grid of the NICU of the hospital in Montpellier. A session with twins and their mother was studied separately in order to illustrate the « song of kin » model. One questionnaire adressed to the parents and one adressed to the health care providers has been analized. Results : Music therapy tend to show benefits to sooth the baby for his/her pacification. A significant lower heart rate between before and during the sessions has been observed. The « organized » behavioral signs and strategies have been found in a majority. Mothers feel more relaxed and interact with their baby during the sessions. Conclusions : This survey show a benefit of music therapy with premature infants and their parents. Music therapy seems to offer a relevant discipline of care in the context of the developpemental care implementation in the neonatal intensive care unit.

Consulter l'article