Béatrice Hénon-Socher


Médecin, DIU Pédiatrie, DU Clinique de l´adolescent, DU Psychiatrie et compétences transculturellesbeatricesocher05@gmail.com

Articles de l'auteur


Revue Française de Musicothérapie | Volume XXXVI | Essai théorico-clinique

« Chante-moi d´où tu viens »
Les résonances de la pratique du chant en chorale pour les sujets migrants

L´intérêt de la pratique du chant en chorale pour les sujets migrants réside dans le fait de permettre la mise en place d’une véritable « spirale transactionnelle » de dynamiques interpersonnelles. Entendue dans le sens d´un processus complexe d´interactions comportementales, affectives et fantasmatiques, elle fait de la chorale une zone transitionnelle sécurisante et contenante et un espace de socialisation dans lequel les migrants développent des affiliations électives. La pratique du chant en chorale permet la rencontre avec l´altérité et l´émergence du sujet migrant. En facilitant l’élaboration et la reconnexion entre émotions et représentations, par la sublimation et à bonne distance des affects, le chant fait office de « levier » propulsant l´expression de la narrativité des jeunes migrants. En choisissant « les mots pour dire leurs maux », les jeunes migrants chantent la nostalgie et sonorisent l´absence de la mère, la terre mère et leur mère. Le chant prend ici tout son sens cathartique. Chanter permettra finalement aux migrants de symboliser leur histoire.La pratique du chant en chorale, en suscitant l´élaboration d´ une spirale transactionnelle, répond aux enjeux des processus de transformation et d´intégration des jeunes migrants. Elle participe à la réintroduction du plaisir partagé dans l´apprentissage de la langue française. Le chant devient alors un « langage d´action », un JEU permettant l´expression du JE. Performing in a choir appears as a key factor setting a real transactional spirale from interpesonnels dynamics around migrants. As a complex behavioural, affective and fantasmatic process of interactions, the choir represents also a secure and holding transitionnal area and a socialization space in which migrants build special affiliations. Singing in a choir allows the meeting with the otherness and the emergence of the migrant being. Facilitating the making and the reconnection between emotions and representings by sublimation and from the right distance, singing appears as a « lever » driving the migrants´narrative speech. By choosing « the words to say their evils », migrants sing their nostalgia and cover their lack of mother in the dual meaning of motherland and mother. Singing takes here all its cathartic meaning. Singing will finally allow migrants to symbolize their own story. Performing in a choir also answers to the challenges of psychic transformation and social integration for migrants by creating a transactional spirale. It helps to share pleasure by singing together and accelerates the french language learning. Singing becomes more then a « speech of doing» by becoming a play facilitating the « narrative speech ».

Consulter l'article