Alain Rakoniewski


Psychologue, Musicothérapeute, Nantes.

Articles de l'auteur


Revue Française de Musicothérapie | Volume XXXVI | Les actes

Écoute musicale en CHRS : discontinuité dans la normalité sociale exogène ?

Un centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) a deux principales missions : une finalité de normalisation sociale exogène et une finalité de santé mentale (définie par l’OMS comme un état de bien-être physique et mental). Les entretiens de soutien psychologique avec le psychologue s’adressent à tous les résidents. Leur finalité est de soutenir, pour chaque personne, les processus de changement psychique et de recherche de solutions. Afin de dynamiser ces processus, l’écoute d’un morceau de musique en début de séance construit une « discontinuité du cadre » devant favoriser des discontinuités psychiques nécessaires aux processus de recadrage et de changement. L’ensemble de ces finalités et objectifs nécessite l’existence d’aires transitionnelles co‑construites (théorie de Winnicott) entre le patient et le thérapeute, et entre la musique et tout sujet humain. Le modèle théorique des « 4 temps de l’écoute musicale » nous permet de représenter les quatre différents types d’aire transitionnelle et leur rôle dans la dynamique de changement psychique. A centre for accomodation and social rehabilitation (french acronym : CHRS) has two main missions : a cultural finality of exogenous social normalization, and a finality of mental health (physical and mental well-being as promotes the W.H.O.). Sessions with the psychologist are available for every resident of the « CHRS ». Their finality is to support, for every person, the psychic change processes, and searching for problem resolution. In the aim of sustaining these processes, a passage of music listened at the beginning of every psychologist session constructs a « frame‑discontinuity » that can creates psychic discontinuities which are necessary for reframing and psychic changes. But this finalities and objectives set needs the existence of co‑constructed transitional areas (Winnicott’s theory) between the patient and the therapist, and between music and a human person. The theoretical model of « the 4 times in music listening » enables us to represent the four different kinds of transitional area and their role in the psychic change dynamics..

Consulter l'article

Revue Française de Musicothérapie | Volume XXXVII | Articles

Musicothérapie psychothérapie et neuropsychologie : faire avec ce que la musique nous fait

Qu’est-ce que le paradoxe de l’écoute musicale ? Cela signifie que nous ne pouvons pas choisir entre être modifié par la musique, et la co-construction active d’aires transitionnelles de « musique écoutée » (Winnicott). Dans un premier temps nous devons préciser ce qu’est le « système de la musique », un ensemble d’éléments interagissants et interdépendants. Il devient alors plus aisé de comprendre les processus neuropsychologiques et psychologiques qui lie l’écoute musicale et le système Cerveau-Inconscient(s)-conscience : l’écoute musicale modifie le cerveau ET nécessite une participation active du sujet. Trois outils théorico-cliniques sont proposés au thérapeute pour l’aider à co-construire ses stratégies psychothérapeutiques : le triangle des Représentations Mentales, le système « route du haut »/« route du bas », et une modélisation du système émotion(s)/raisonnement(s). Ces trois outils contribuent à lier les effets dynamogéniques de l’écoute musicale et le changement psychique pour que se développent les six processus de changement de la musicothérapie réceptive. What is the music listening paradox ? It means that we cannot choose between to be changed by music, and active co-construction of individual transitional areas, a personal music listening experiencing (intermediate area of intersubjectivity and cultural experience, Winnicott). First we have to consider what is the « system of music », a set of interacting and interdependent entities. So, with the neuropsychology and psychology of music, it becomes easier to understand how music listening is linked to the system Brain-Unconscious-Consciousness : music listening changes the brain AND needs an active human subject’s participation in listening to the music. Three theorical-clinical tools are proposed to help the therapist to co-construct his psychotherapeutic strategies : the Mental Representations triangle, the « high road/low road » system, and a scientific model of the emotion(s)/reasoning(s) system. The aim of these tools is to link dynamogenic effects of musical listening and the psychical change in order to develop the receptive music therapy’s six change processes.

Consulter l'article