Michiko Takamura


Articles de l'auteur


Revue Française de Musicothérapie | Volume XXVIII/2

Étude comparative de la communication sonore groupale

Japonaise, vivant en France depuis la deuxième moitié de ma vie, j’ai été sensibilisée par la différence entre ces deux cultures, caractérisées d’une part par l’individualisme en France et le collectivisme au Japon d’autre part : l’écart de façon de pensée, de la structure psychologique, notamment de son mode relationnel respectif. Je me suis alors interrogée sur un lien entre un modèle de type relationnel, spécificité psychologique japonaise et le processus psychique de la formation dynamique groupale en comparaison avec celui Français et j’ai émis l’hypothèse que le mode relationnel particulier, le type de dépendance réciproque chez les Japonais est un facteur accélérateur important des organisateurs psychiques de la formation dynamique groupale résultant de la faible manifestation de la résistance face au groupe contrairement celle du Français et se manifesterait alors clairement dans le champ de la communication non langagière, le plus particulièrement dans la communication sonore. Mes lectures sur les spécificités psychologiques nippons et les théories sur la formation psychique groupale de BION, R. KAES, D. ANZIEU et sur la communication sonore de E. LECOURT font apparaître les éléments de mon hypothèse. Cette hypothèse a été testée auprès de la population japonaise vivant au Japon en constituant 3 groupes. Le protocole expérimental de l’improvisation groupale sonore/musicale a été utilisé comme outil de recherche. Son analyse a permis d’examiner les résultats obtenus.

Consulter l'article