PSEI |  Numéro 10 Paix et Sécurité Européenne et Internationale |  Notes de lecture 

Louis Balmond  : 

Note de lecture de Louis Balmond

Texte intégral

1Le monde méditerranéen, 15 000 ans d’histoire, Alain Blondy, Librairie Perrin, avril 2018, 448p.

2Présenter 15000 ans d’histoire de la Méditerranée, une gageure ? Le défi a été pourtant brillamment relevé par Alain Blondy, Professeur émérite à la Sorbonne. Historien, spécialiste reconnu de l’étude du monde méditerranéen auquel il a consacré de nombreux ouvrages, notamment sur Malte, il livre aux lecteurs une synthèse particulièrement impressionnante. La Méditerranée est pourtant un sujet labouré par les auteurs mais elle a très rarement fait l’objet d’un effort de synthèse d’une telle ampleur. A la lecture, on pense d’emblée à Fernand Braudel et à son étude en tous points historique sur La Méditerranée et le monde Méditerranéen à l’époque de Philippe II.

323 chapitres parfaitement structurés entre eux et aux titres toujours évocateurs (Reconquête chrétienne et résistance musulmane, Le triomphe des marchands, Le temps des appétits multiples,) jalonnent une étude appuyée sur une bibliographie considérable, traduisant une maîtrise linguistique étendue et une parfaite connaissance de la dimension proprement culturelle du sujet. Peut-on oser dire que l’ouvrage se lit comme un roman tant l’écriture est claire et alerte avec la présentation saisissante de personnages, de lieux et de faits qui ont marqué et construit le monde méditerranéen. La plupart sont pourtant bien connus mais l’art de l’auteur consiste à les inscrire naturellement dans le grand mouvement de la Méditerranée qu’il décrit.

4A.Blondy, de plus, offre au lecteur une démarche historique dans laquelle la sociologie, l’économie, l’histoire des religions, les relations internationales et la géopolitique sont omniprésentes et appréciées tout au long des siècles. Les auteurs qui s’intéressent aux questions de sécurité internationale, en Méditerranée mais aussi bien au-delà, trouveront ainsi dans cet ouvrage de multiples pistes pour approfondir leur réflexion et lire l’actualité de cet espace unique avec des yeux plus éclairés. Alain Blondy les invite néanmoins à leur propre jugement. Il n’impose pas SA Méditerranée mais la montre plurielle et dialectique, entre unité et pluralité, forces est/ouest et forces nord/sud, construction et éclatement des ensembles (chrétien, musulman), domination des méditerranéens et domination de la Méditerranée, coopération et conflit, osmose et ignorance.

5Mais cette dialectique est ouverte et la fin de l’histoire méditerranéenne n’est pas écrite. Une telle certitude serait en effet, comme le souligne l’auteur (p.370, citant B.Kayser, Géopolitique de la Méditerranée) « grosse de dommageables erreurs politiques ».

Pour citer cet article

Louis Balmond, « Note de lecture de Louis Balmond », paru dans PSEI, Numéro 10 Paix et Sécurité Européenne et Internationale, Notes de lecture, Note de lecture de Louis Balmond, mis en ligne le 15 novembre 2018, URL : http://revel.unice.fr/psei/index.html?id=1888.


Auteurs

Louis Balmond

Professeur à l’Université de Toulon