PSEI |  Numéro 9 Paix et Sécurité Européenne et Internationale |  Notes de lecture 

Thierry GARCIA  : 

Note de Thierry Garcia

Texte intégral

1Deschaux-Dutard (D), Introduction à la sécurité internationale, Presses universitaires de Grenoble, 2018, 256 p.

2Contrairement aux pays anglo-saxons, où de nombreux manuels sont consacrés à la sécurité internationale, la France fait figure de parent pauvre en la matière. L’ouvrage de Madame Deschaux-Dutard, Maître de conférences, HDR à l’Université Grenoble Alpes intitulé « Introduction à la sécurité internationale » constitue une heureuse exception en comblant un vide certain.

3S’adressant aux étudiants en relations internationales, sciences-politiques et droit de 1er et 2ème cycle universitaire, mais aussi aux praticiens et plus largement à toute personne intéressée, ce manuel est à la fois clair, précis et synthétique, grâce au sens prononcé de la pédagogie inhérent à son auteure, illustré notamment par les schémas et exemples pratiques qu’il contient.

4Après une introduction portant sur les concepts de guerre et de paix, ainsi que sur les nouvelles formes de guerre apparues au XXIème siècle, Madame Deschaux-Dutard construit ses développements en trois parties, composées respectivement par les approches théoriques de la sécurité internationale (réalistes, libérale, fonctionnaliste, constructiviste et critiques), les principaux acteurs de la sécurité internationale contemporaine (Etats, organisations internationales, sociétés militaires privées, ONG) et les grands enjeux de la sécurité internationale contemporaine (guerres asymétriques, terrorisme, cybersécurité).

5L’originalité de ce livre consiste à la fois dans la méthode utilisée et dans son contenu. La démarche scientifique est fondée sur la pluridisciplinarité, l’auteure se servant des relations internationales, de la science-politique et du droit international public pour chaque thématique abordée, le dosage variant en fonction des enjeux plus ou moins saillants au regard de ces différentes disciplines. Au surplus, des développements importants sont consacrés à la perspective féministe de la sécurité internationale, aux sociétés militaires privées et à la cybersécurité, sujets d’une grande actualité mais souvent peu traités par les manuels de relations internationales.

6Cet ouvrage de vulgarisation – dans le sens noble du terme – comprend aussi une bibliographie générale, à la fois dense (20 pages), et représentative des écrits essentiels en relations internationales et science politique. Madame Deschaux-Dutard prend également soin, à la fin de chaque thématique étudiée, de conseiller à ses lecteurs de se référer à trois ouvrages ou articles afin d’approfondir ses connaissances dans tel ou tel domaine.

7Néanmoins, au titre des légers regrets, il convient de mentionner l’absence de propos sur la question nucléaire à la lumière de son intérêt majeur dans la société internationale, cette absence s’expliquant sans doute par son caractère très technique et les compétences spécialisées requises.

8Mais ce bémol ne saurait masquer le grand intérêt et l’utilité de ce manuel pour la compréhension des problématiques propres à la sécurité internationale, qui établit de manière réaliste et substantielle le constat de la prédominance de l’insécurité internationale.

Pour citer cet article

Thierry GARCIA, « Note de Thierry Garcia », paru dans PSEI, Numéro 9 Paix et Sécurité Européenne et Internationale, Notes de lecture, Note de Thierry Garcia, mis en ligne le 27 mai 2018, URL : http://revel.unice.fr/psei/index.html?id=1837.


Auteurs

Thierry GARCIA

Professeur à l’Université Grenoble-Alpes