Federica MUSSO


Docteur en Droit international et en Droit de l’Union européenne, Université de Macerata (Italie)

Articles de l'auteur


PSEI | Numéro 6 Paix et sécurité Européenne et Internationale | Questions de paix et de sécurité européenne et internationale

Les mesures mises en place par l’Union africaine face à la menace du terrorisme, en particulier pour lutter contre le groupe Boko Haram

Le groupe terroriste connu sous le nom Boko Haram a commencé son insurrection dans le nord-est du Nigeria en 2009, en se rendant responsable des terribles atrocités perpétrés contre les civils. Jusqu’à présent, Boko Haram continue de commettre ses attaques et le nombre de morts, de personnes déplacées et de réfugiées augmente. Cela est surprenant si l’on prend en considération la large gamme de mécanismes créés par l’Union africaine en vue de faire face au terrorisme implanté en Afrique et inévitablement met en cause leur efficacité. La présente contribution vise à analyser les mesures prises par l’Union africaine pour arrêter l’avancée de Boko Haram dans la région du bassin du Lac Tchad et, dans un optique plus général, les instruments juridiques existantes sur le continent africain pour prévenir et lutter contre le terrorisme The terrorist group known as Boko Haram began its insurgency in the northeastern Nigeria in 2009 and committed violence and abuses against civilians. So far, Boko Haram continues to commit its attacks and the number of deaths, displaced persons and refugees is increasing. This is surprising if one takes into account the wide range of mechanisms created by the African Union to face the threat of terrorism in Africa and leads to put into question their effectiveness. The present contribution aims at analyzing the measures adopted by the African Union to stop the Boko Haram’s advance in the Lake Chad basin region and, more generally, the legal instruments to prevent and combat terrorism existing in Africa

Consulter l'article