Patrice Buffotot


Directeur de l’Observatoire européen de sécurité et de la revue électronique Défense et Stratégie

Articles de l'auteur


PSEI | Numéro 4 | Etudes de paix et de sécurité européenne et internationale

Les Lois de programmation militaire en France : un demi-siècle de programmation

La loi française de programmation militaire (LPM), mise en place à l’initiative du général de gaulle en 1960 est un outil destiné à permettre de mener à bien la politique de défense de la France. Cet acte, qui s’inscrit dans le cadre budgétaire et dans la planification économique, a d’abord une utilité financière. Il présente également un intérêt politique car il associe dans son élaboration le président de la République et le Parlement. Les 13 Lois de programmation militaires successives ont du tenir compte de la réduction considérable du format des armées et du passage d’une armée de conscription à une armée professionnelle aux effectifs beaucoup plus réduits The French Military Programming Act, created by General De Gaulle (1960) is a tool to drive the french military policy. The LPM which is an element of budget, has first a financial and economic useful purpose, but also a political interest because its elaboration associates the President and the Parlement. The 13 successive LPM had to take into account the cutting down of the dimension of armies and the transformation of a conscript army into a professional army, more and more small.

Consulter l'article

PSEI | Numéro 8 Paix et Sécurité Européenne et Internationale | Etudes de Paix et Sécurité Européenne et Internationale

Le projet d’un Service national universel (SNU)

Après avoir rappelé comment le service national fut créé, à partir du service militaire, comment il se développa avant d’être « suspendu », montre qu’il ne disparut ni de l’esprit des Français qui lui restèrent attachés, ni des projets politiques. Cela explique l’intérêt porté par beaucoup de candidats à la dernière élection présidentielle, à son retour. L’un d’entre eux, M Macron, ayant été élu, on assiste à un début de mise en œuvre de ce projet. Reste à savoir si ce projet est « faisable », en phase avec les besoins militaires et sociétaux du pays ou s’il relève d’une logique dépassée et exprime plutôt les contradictions de la classe politique française. After recalling how the national Service was created, from military service, how it developed before being "suspended", shows that it did not disappear from the spirit of the French who remained attached to it, nor from political projects. This explains the interest of many candidates in the last presidential election on his return. One of them, Mr. Macron, having been elected, is witnessing an early implementation of this project. It remains to be known whether this project is "feasible", in line with the military and societal needs of the country or whether it is an outdated logic and rather expresses the contradictions of the French political class.

Consulter l'article

PSEI | Numéro 9 Paix et Sécurité Européenne et Internationale | Questions de Paix et Sécurité Internationales

La Revue stratégique de défense et de sécurité nationale 2017 et le projet de Loi de programmation militaire 2019-2025

Le nouveau président de la République, Emmanuel Macron a décidé de commander une « Revue stratégique de défense et de sécurité » au lieu du traditionnel Livre blanc sur la défense pour des raisons de temps. Il lui fallait en effet en seulement une année, avoir à sa disposition une Revue stratégique qui définisse la politique de défense de la France pour ensuite adopter et faire voter la Loi de programmation militaire 2019-2025. Le procédé de la Revue stratégique a été adopté pour des raisons d’efficacité. La Revue stratégique définit notamment quelle doit être la stratégie française, cadre qui est repris par la LPM, qui ajoute les objectifs fixés aux armées et en précise les moyens en matériels, armements et en en personnels. On peut se poser la question de savoir si ce rituel du livre blanc (ou de la revue stratégique) suivi d’une LPM, perdurera et sera repris par les prochains présidents. La LPM peut reprendre dans un document annexé, comme cela était pratiqué à l’origine, la présentation de la politique de défense de la France développés par la suite dans les livres blancs. The new President of the Republic, Emmanuel Macron decided to order a "strategic defense and Security Review" instead of the traditional white Paper on defense for reasons of time. In only one year, he had to have at his disposal a strategic review which defined France's defence policy and then adopted and passed the Military Programming Act 2019-2025. The process of the strategic review was adopted for reasons of efficiency. The strategic review defines in particular what the French strategy should be, a framework which is taken up by the LPM, which adds the objectives set for the armies and specifies the means of equipment, armaments and personal. The question is whether this white paper (or strategic review) ritual, followed by a LPM, will continue and be taken over by the next presidents. The LPM can be reiterated in an annexed document, as was originally practiced, the presentation of the defence Policy of France subsequently developed in the white papers.

Consulter l'article

PSEI | Numéro 11 Paix et Sécurité Européenne et Internationale | Etudes de Paix et Sécurité Européenne et Internationale

La Loi de programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Cet article présente le processus législatif et la LPM 2019-2025, promulguée le 13 juillet 2018. La loi et surtout le Rapport annexé, permettent de comprendre l’effort engagé pour atteindre « l’ambition 2030 », qui se décline en contrats opérationnels fixant le format de chacune des trois armées. Cette loi devrait permettre indéniablement une remise à niveau des armées, en renouvelant matériels et armements. Mais des inquiétudes se font jour sur la réalisation de cette loi. L’exécution de la LPM précédente (2014-2019) n’incite pas à l’optimisme. A cela s’ajoutent les décisions prises en fin d’année 2018, lors du projet de loi de finances rectificative. La remise à niveau des armées françaises n’aura lieu, que si elle n’est pas remise en cause par des coupes de crédits successives car les armées sont dans une situation fragile, à la limite de la rupture. The article introduces the legislative process and LPM 2019-2025, promulgated on July 13, 2018. The law and above all the annexed report make it possible to understand the effort to achieve "ambition 2030", which is available in operational contracts setting the format of each of the three armies. This law should undoubtedly allow an upgrade of armies, by renewing equipment and armaments. But there are concerns about the realization of this law. The implementation of the previous LPM (2014-2019) does not encourage optimism. This is in addition to the decisions taken at the end of the year 2018, in the draft Financial Amendment bill. The upgrade of the French armies will take place only if it is not challenged by successive cuts of appropriations because the armies are in a fragile situation, at the limit of the rupture.

Consulter l'article