Frédéric VINOT


Psychanalyste, Maître de Conférences en Psychologie Clinique - Université de Nice - Laboratoire LIRCES (EA 3159)
frederic.vinot@yahoo.fr

Articles de l'auteur


Oxymoron | 0-

La pulsion, entre incarnation et annonciation

Il y a une articulation nécessaire pour penser l’antinomie pulsionnelle faite d’un mouvement continu (la poussée constante) et d’une forme discontinue (le représentant-représentatif), forme limitée qui permet à la poussée illimitée de s’incarner. A ce titre, le mystère de l’Incarnation développé dans la tradition chrétienne peut être compris comme une invention culturelle (au sens de la Kultur de Freud) tentant de rendre compte de cette intersection originaire.

Consulter l'article

Oxymoron | 1

Les Erinyes, le free jazz et l’au-delà du principe de plaisir

A partir du repérage d’une jouissance vocalique, comme cri, à l’œuvre dans la clinique de l’exclusion sociale, l’auteur aborde le mouvement musical appelé free jazz et le propose comme paradigme d’un traitement sinthomatique de la voix. Plus largement, ce travail est l’occasion d’une première approche du jazz par les outils de l’anthropologie psychanalytique. Y sont évoqués la fonction de la grille comme mise en forme du rapport à l’Autre dans l’improvisation, et l’invention du swing comme mise en son inouïe du pulsionnel.

Consulter l'article

Oxymoron | 2

La pratique de la supervision en tant que dispositif

L’auteur propose une distinction entre « pensée du cadre » (renvoyant à une approche contenante) et un « effet-dispositif » (qui relève de la coupure). Cette coupure, en tant que référée à l’articulation continu/discontinu propre au pulsionnel, trouve ses effets dans le transfert dans la coupure entre agalma et objet a. Le travail de supervision appelé « analyse des pratiques » n’est donc pas de trouver des solutions à la place des intervenants ou de passer une situation à la moulinette de la théorie, mais de relancer la dimension phallique, c’est-à-dire de coupure, là où les intervenants témoignent être au plus près des effets de sidération propres à l’agalma. Ce type d’effet clinique relève précisément de ce qui s’appelle un dispositif.

Consulter l'article

Oxymoron | 3

Métapsychologie de la barre de mesure

Dans Le motif du choix des coffrets (1913), Freud écrit que le processus analytique engage « sur un chemin qui conduit d’abord au sein de l’imprévu (Unvorhergesehene),de l’incompréhensible, peut-être au prix de détours, à une destination (Ziele) ». Nous disons qu’à l’imprévu doit répondre l’improvisation. Pas de clinique analytique sans part d’improvisation, dont il faut bien proposer une modélisation. Dans le jazz, né quelques années après la psychanalyse, la pratique de l’improvisation s’est construite autour de la barre de mesure, dans un mouvement de franchissement et d’affranchissement. Rapprocher l’improvisation en jazz et l’improvisation en clinique requiert donc de penser une métapsychologie de la barre de mesure et ses effets dans le transfert. Deux dimensions en sont développées : la dimension imaginaire liée au souvenir-écran et la dimension symbolique (scansion de l’interprétation).

Consulter l'article

Oxymoron | 4

De l’arrière-pays en psychologie clinique et psychanalyse

Il s’agit là d’une allocution présentée en ouverture du premier colloque de psychiatrie et de psychologie clinique de Breil-sur-Roya (06) qui eut lieu le 10 novembre 2012. Deux éléments pourront donner quelques lumières sur certains propos tenus : d’une part le colloque avait pour objet (entre autre) une attention particulière portée aux médiations thérapeutiques par l’art ; d’autre part le village de Breil-sur-Roya se situant à plus d’une heure de route de Nice, on y accède par une route sinueuse qui passe par l’Italie pour ensuite revenir en France. Cependant, l’enjeu même du texte est de décoller l’idée d’arrière-pays de toute localisation géographique pour en révéler, non pas –seulement- sa dimension poétique ou artistique, mais son envers inconscient. En ce sens, ce texte s’insère dans une réflexion plus vaste portant sur une approche psychanalytique de l’habiter.

Consulter l'article