Jean-Louis Rinaldini


Psychanalyste, co-fondateur de l'A.E.F.L., école de Nice de l'Association Lacanienne Internationale

jlrinaldini@free.fr

Articles de l'auteur


Oxymoron | 0-

Le Trompe-l'oeil

Les phénomènes d’exclusion et donc de jouissance ne se réduisent pas à de simples mécanismes ou modèles explicatifs mais obéissent aux lois de l’inconscient et notamment nos démêlés avec l’Origine.

Consulter l'article

Psychanalyser : Entre divan et cité

La relecture du cas de « L’Homme aux loups » situé dans la Vienne du début du XXe siècle est l’occasion d’interroger la position éthique du psychanalyste se soutenant d’un refus de la suture. Une éthique à la recherche d’un point de parole où la parole met en acte ses points de renouvellement en rendant la langue habitable à plus d’un.

Consulter l'article

Oxymoron | 2

Le contrôle : un art de la mise en cause

Le terme de contrôle désigne traditionnellement une situation particulière où un praticien s’adresse à un psy « chevronné » pour évoquer « un cas ». D’une façon plus fondamentale on peut l’approcher comme ce qui se passe dans le transfert. Parce qu’il n’y a aucune analyse du transfert si elle n’est pas de fait à l’endroit du contre-transfert, la situation de contrôle peut se définir comme l’analyse des transferts et contre-transferts ou comme la dynamique de l’ensemble des effets de la demande.

Consulter l'article

Oxymoron | 4

Du rififi chez les bactéries

Les bactéries peuvent communiquer entre elles des informations. Mais elles ne sauraient mentir. En revanche, ce qui donne à chacun, se prenant pour sujet, l’idée qu’il y a d'« autres » sujets, c’est essentiellement que nous prêtons à ces « autres » la capacité de mentir, soit de ne pas se confondre avec la signification de leurs énoncés. L’éventail des thérapies, y compris parfois psychanalytiques, postulant une adéquation entre savoir et vérité, est plus large que ce que l’on pense. C’est le plus souvent au nom de la science qui forclôt le sujet qu’elles opèrent.

Consulter l'article