Inês Catão


Pychanalyste membre de l’Escola Letra Freudiana (RJ), pédopsychiatre (SES-DF, Brésil), post-docteur en Psychopathologie clinique de l’Université Nice Sophia Antipolis (France), co-coordinatrice à Brasília de la Recherche PREAUT BRASIL, auteure du livre O bebê nasce pela boca: voz, sujeito e clínica do autismo [Le bébé naît par la bouche: voix, sujet et clinique de l’autisme] (SP: Instituto Langage) et de plusieurs articles publiés dans des revues et livres spécialisés. Email: cataoines@gmail.com

Articles de l'auteur


Oxymoron | 1

Voix, Parole et Langage

Dans le présent article, nous abordons les opérations qui président à l’instauration du fonctionnement psychique dès les débuts pour interroger, avec Lacan, le moment mythique de l’incorporation du langage. Nous partons d’une analyse métapsychologique du thème de la voix pour interroger le rôle de la pulsion invocante dans l’articulation du signifiant avec le corps réel du bébé. De nombreuses recherches faites au cours des 40 dernières années attribuent à la voix un rôle primordial dans l’installation d’un fonctionnement signifiant minimum. De même que d’autres auteurs de la psychanalyse, nous considérons qu’elle est le premier objet autour duquel s’organise le circuit pulsionnel caractéristique de l’humain. L’examen de l’échec dans la structuration d’un corps pulsionnel, par l’exemple dans la clinique de l’autisme, souligne l’importance de l’instauration d’un circuit de la pulsion en trois temps et, en particulier, du circuit de l’invocation dans l’avènement de l’instance de l’Autre et dans la constitution du sujet. Nous proposons que, dans l’autisme, la voix ne se constitue pas comme fonction psychique. Un évitement sélectif de la voix, qu’il soit défensif ou primaire, fait que celle-ci reste un son pur, un bruit, voilà pourquoi nous la nommons la voix non constituée. Notre étude théorico-clinique permet d’affirmer l’importance d’un diagnostic précoce des risques pour le développement des enfants. Vu le rôle qu’elle joue dans la constitution psychique, la voix doit être, à notre avis, utilisée comme indicateur clinique dans les diagnostics précoces des risques psychiques. Elle a en outre un rôle important à jouer dans le maniement clinique, et dans les interventions précoces dans la clinique du bébé et dans la clinique de l’enfant autiste.

Consulter l'article

Oxymoron | 4

Pour un développement psychique durable : le corps comme réponse à l’invocation de l’Autre

Affirmer la différence entre corps et organisme reste plus que jamais nécessaire par opposition à l’idée, aujourd’hui disséminée, que la souffrance psychique pourrait être détectée par des évidences extérieures à la parole, mesurée par des statistiques et cataloguée par des codes supposés facilitateurs du dialogue entre les chercheurs de ce domaine. Le passage, progressif, d’organisme à corps est une conquête du symbolique sur la matière, on ne peut le dater. Est-ce un organisme ce sur quoi compte le petit de l’homme à sa naissance ? Si l’on tient compte de la transgénérationnalité du signifiant, nous en viendrons à penser que le futur bébé subit, dès avant sa conception, l’influence du champ du langage. Ce qui n’est pas sans conséquences pour sa vie, pour la physiologie de son corps et ses façons de tomber malade. Le corps en tant que potentialités subjectives dépend de l’Autre et c’est ce qui signale notre humanité. La naissance de l’être en tant qu’humain ne commence ni ne se termine avec sa naissance biologique. Elle est de l’ordre d’un devenir continu, fruit des marques laissées par le langage de l’Autre sur l’organisme supposé, devenu corpslangage. Corps sensible au dire, on n’en a pas encore tiré toutes les conséquences, surtout en ce qui concerne le traitement des cadres psychopathologiques de l'enfance. Dans le présent article, nous reprenons les opérations d’incorporation du signifiant par le biais de l’objet voix pour proposer, en empruntant le concept de développement durable et à contresens des critiques actuelles au traitement psychanalytique de l’enfant autiste, que seul le maniement clinique de la pulsion et ses circuits permet un changement durable en termes psychopathologiques et la durabilité de ce corps, si particulière, par l’enfant.

Consulter l'article

Oxymoron | 5

Le langage comme mystère non révélé: voix et identification dans les autismes

Le diagnostic de l’autisme est clinique et il ne se fait pas par exclusion. Le sujet autiste fonctionne d’une manière particulière qui indique un mode de « structuration » subjective différente de celle de la majorité des enfants. Les trouvailles cliniques et les recherches nous font émettre l’hypothèse d’un engagement de l’identification primaire dans les autismes. Le langage resterait, tout au moins pour la majorité des autistes, un mystère non révélé. L’étude des émissions sonores de l’enfant autiste ouvre un chemin intéressant. Interrogées à partir de la théorisation lacanienne sur la pulsion invocante, ces émissions peuvent indiquer à quel moment de l’organisation pulsionnelle se trouve l’enfant et servir ainsi à la clarification diagnostique et à l’évaluation de l’évolution et de la direction du traitement.

Consulter l'article