Béatrice Bonhomme


Béatrice Bonhomme est poète, directrice de revue et professeur de littérature française (XXe-XXIe) à l’Université Côte d’Azur.

Articles de l'auteur


Loxias | Loxias 6 (sept. 2004) | La Revue Nu(e) fête ses dix ans: 1994-2004

 Les dix ans de la revue Nu (e)

Les dix ans de la Revue Nu(e) permettent de faire le point sur le chemin parcouru. L’ensemble des dix ans de publication reste comme le reflet fidèle du paysage poétique contemporain, par le choix éditorial d’ouvrir ses numéros à des poètes libres de s’entourer d’autres artistes. La Revue Nu(e) est née à Nice en 1994, à un moment où il n’existait plus de revue de poésie à Nice ; à l’Université, il existait déjà des lieux de poésie très vivants, des séminaires, des cours, des études critiques sur la poésie, mais on ne trouvait pas suffisamment de point de rencontre où des poètes contemporains puissent s’exprimer ou être publiés. Cinquante poètes ensuite invités par la Revue Nu(e) en dix ans, deux cents poètes publiés L’accent a été mis sur les échanges poésie-philosophie, sur le rythme et les liens entre poésie et musique. La revue assume un rôle de sauvegarde par rapport à certains textes, et publie des textes inédits ailleurs. Même lorsque la revue publie de « grands auteurs » ou des auteurs déjà « classiques » de leur vivant, elle leur laisse un espace différent de celui de la grande édition. Une revue de poésie, c’est tout simplement la création en train de se faire.

Consulter l'article

Loxias | Loxias 6 (sept. 2004) | Autour des poètes

Le nu bleu pour la Revue Nu(e)

Poème (extrait)

Consulter l'article

Loxias | Loxias 7 (déc. 2004) | Travaux et publications

Publication de livres de poèmes aux Editions Melis, 2004

“Les livres de poèmes de Béatrice Bonhomme publiés en 2004 par les éditions Melis, proposent au lecteur un véritable parcours initiatique. Le premier, L’Age d’en haut nous convie à une fête de la nature où l’odeur des embruns et le silence des voiles livrent les lieux de l’enfance niçoise avec l’horizon disponible comme clarté, la gratitude fraîche des draps salés par la mer, mais aussi d’autres paysages de vacances ...”

Consulter l'article

Loxias | Loxias 10 | II.

Le rythme dans la poésie et les arts

“Textes réunis par Béatrice Bonhomme et Micéala Symington Champion, 2005 Interroger le rythme revient à s’interroger sur le sens même du poétique et du sentir esthétique. Cet ouvrage adopte donc une perspective résolument pluridisciplinaire qui dépasse largement le cadre national et permet de rendre compte de la diversité des conceptions rythmiques, de la relation entre langue et rythme poétique mais aussi d’envisager le rythme à travers des arts différents et de confronter le poétique à la musique et aux arts visuels. Enfin, une étude sur le rythme ne pouvant être conduite sans un ancrage philosophique fo...”

Consulter l'article

Loxias | Loxias 17 | II.

Le Trait. De la lettre à la figure (vol. 1), Langue visage paysage (vol. 2)

“Actes du colloque organisé en avril 2005 par le CTEL Textes rassemblés par Béatrice Bonhomme, Micéala Symington et Sylvie Ballestra-Puech 2 volumes, L’Harmattan, 2007 Ce livre tisse un dialogue entre différentes disciplines littéraires et artistiques et des liens sont tissés entre deux domaines artistiques, l’un caractérisé par l’écrit, l’autre par l’image. Réfléchir sur « Le Trait » permet de s’interroger sur les frontières entre le texte et l’image, entre la trace du pinceau et l’écriture d’une subjectivité. Le sujet in...”

Consulter l'article

Loxias | Loxias 20 | Travaux et publications

Libres horizons. Pour une approche comparatiste, Lettres francophones, Imaginaires : Hommage à Arlette et Roger Chemain

“L’Harmattan, 2008 Table des MatièresAvant-LireEva Kushner, Comparaison et raison : p. 11 Faire lignes, c’est aimerBéatrice Bonhomme, Paroles et poèmes, entrelacés avec une création de l’artiste Serge Popoff : 19 Henri Lopes, Lettre d’accueil : 23 I — Cultures en contactMicéala Symington, Comparatisme, francophonie et partage : « faire signe à l’autre »...”

Consulter l'article

Loxias | Loxias 21 | Frédéric Jacques Temple, l'aventure de vivre

Frédéric Jacques Temple, aventure de la mémoire et porosité de l’être au monde dans La Chasse infinie

Le poème de Frédéric Jacques Temple a rapport au temps, au sens de mémoire. Il effectue un retour à l’aletheia, l’ancienne vérité, mémoire du mage et du poète, célébration qui rapporte le mot à un temps mythique où la chose simple était là sans traduction. Memorandum immémorial. Laisser une trace comme celle des menhirs des brandes celtiques ou bien des oeufs de granit de l’Aubrac. Le poète est celui qui traverse les strates du temps et témoigne du monde et de l’homme. Solitude, immutabilité, les caractères matériels des poèmes de Temple, comme des stèles, définissent une posture face au temps. Mais la réminiscence elle-même est reviviscence. Tout est émouvant enchevêtrement des fils de la vie, aventure de vivre, car « à chacun son aventure », ce qui fait que cette poésie taillée dans la pierre est aussi celle de la précarité, de l’évanescence, de la légèreté duveteuse d’une aile irisée de papillon.

Consulter l'article

Loxias | Loxias 21 | Travaux et publications

Le Rêve et la ruse dans la traduction de poésie

“Annonce de publication : Le rêve et la ruse dans la traduction de poésie Textes réunis et présentés par Béatrice Bonhomme et Micéala Symington Honoré Champion, Paris, 2008. ISBN 978-2-7453-1750-6 Ce livre traite de la...”

Consulter l'article

Loxias | Loxias 22 | Travaux et publications

Mémoire et chemins vers le monde

Parution d’un recueil d’études sur la poésie moderne 

Consulter l'article

Loxias | Loxias 24 | Travaux et publications

L'énigme du vivant

“Colloque de Cerisy-la-Salle, juillet 2008 Méthode !, éd. Vallongue, 2009, 190 pages ISBN : 978-2-906591-55-4 ISSN 1634-4073 38 euros Bernard Vargaftig, né en 1934, est, de livre en livre depuis le milieu des années 60, l’auteur d’une œuvre importante, qui a une place singulière dans le paysage poétique de ces dernières années. Chaque livre y est un poème qui travaille jusque dans l’infime détail vers et proses, du titre au sommaire, de la composition d’ensemble ...”

Consulter l'article

Loxias | Loxias 27 | I. | Beckett

Préface

La revue Loxias reprend, dans la publication présente, une journée d’études consacrée à Beckett en 1999. Quatre communications avaient alors été prononcées (Michel Lioure, Jean Émelina, François Thierry, Marie-Claude Hubert), auxquelles s’ajoutent aujourd’hui les articles d’Arnaud Beaujeu et de Geneviève Chevallier.

Consulter l'article

Loxias | Loxias 28 | II.

Jouve, poète européen

“Textes réunis par Béatrice Bonhomme et Jean-Yves Masson, avec la collaboration de Laure Himy-Piéri, Tristan Hordé et Jean-Paul Louis-Lambert Éditions Calliopées ISBN : 978-2-916608-10-5 Prix : 25 euros Pierre Jean Jouve est né à Arras en 1887. Avant la première guerre mondiale, il subit l’influence unanimiste ; durant la guerre, il vit une grande amitié avec Romain Rolland et écrit des œuvres généreuses et pacifistes qu’il sera amené, à partir de 1921, à considérer comme inauthentiques et à renier. Le poète vient, en effet, de rencontrer la psychanalyste Blanche Reverchon qui lui découvre les abî...”

Consulter l'article

Loxias | Loxias 38. | Travaux et publications

Échos poétiques de la Bible

Les relations entre la poésie et le texte biblique sont exemplaires, tant s’y manifestent avec acuité les interrogations sur la création, sur le pouvoir du langage, sur la présence-absence du sacré. Ces études portent sur la littérature de l’Antiquité à la période contemporaine. These assembled papers all focus on the relation between poetry and biblical texts; from the Antiquity to the 19th century, from the 20th century to modern times.

Consulter l'article

James Sacré

Le poème est-il cette chose étrange, déceptive, alliée au contentement, au mouvement général de la vie, naissance et mort conjointes ? L’écriture du poème est-elle, chez James Sacré, incessante interrogation de l’acte d’écrire, chahuté par une grammaire en mouvement dans une synchronie des contraires ? Ce sont ces questions que se pose cet ouvrage, actes du colloque de Cerisy-la-Salle de septembre 2010, dédié à l’étude de l’œuvre poétique de James Sacré. Is the poem that strange, deceptive thing, linked to contentment, the general movement of life, birth and death conjoined? Is the writing of a poem, in James Sacré’s work, a ceaseless questioning of the act of writing, buffeted by a shifting grammar in some synchrony of opposites? These are questions that the study devoted to the poetical work of Sacré asks.

Consulter l'article

Loxias | Loxias 39. | Travaux et publications

Babel revisitée

À travers l’analyse de l’expérience linguistique vécue, des pratiques artistiques et des œuvres, comment peut-on penser aujourd’hui le mythe de Babel, le bilinguisme, la rencontre entre les arts telle qu’elle se développe sur la scène contemporaine ? En confrontant cet ancien mythe à la déréalisation actuelle du monde, que pouvons-nous observer et découvrir au niveau de l’entre-deux des langues, des arts vivants, du théâtre ou du spectacle ? Partant des objets d’étude les plus « stables » comme le texte et l’écriture, nous nous dirigerons ensuite vers des objets plus « mouvants » comme la performance, le spectacle, la représentation.

Consulter l'article

Loxias | Loxias 43. | II.

Traversées poétiques des littératures et des langues

“Illustrations de Serge Popoff Paris, L’Harmattan, 2013, « Le Thyrse » n° 4, La collection du CTEL, Université Nice Sophia Antipolis, 567 p. ISBN : 978-2-343-00941-4 Réunis sous le titre de Traversées poétiques des littératures et des langues, les articles de ce volume issu du séminaire de recherche « Bilinguisme, double culture, littératures » (2009-2011) – qui s’est tenu conjointement à l’Université de Nice Sophia Antipolis et à l’Université « Lucian Blaga » de Sibiu – permettent de mettre en exergue une proposition théorique susceptible d’intéresser à la fois les disciplines de la poétique et de la littérature comp...”

Consulter l'article

Variations du visage & de la rose

“Frontispice de Stello Bonhomme, L’Arrière-pays éditions, 2013, 48 p., 8 euros ISBN 978-2-910779-61-0  Tu te souviens quand nous l’avons retrouvé, posé sur la neige, alors qu’il serrait contre lui cette seule rose. Elle avait gardé du sang sur ses pétales et le cœur battait dans la rose. Mais, lui, son cœur avait cessé de battre, il avait confié son cœur à la rose. Le sang de la rose battait encore quand on a ouvert sa main et que l’on a déposé la rose sur la neige. * Gradiva, la vie. Quelques mots à propos des Variations du visa...”

Consulter l'article

Loxias | Loxias 44. | II.

Jude Stéfan, le festoyant français

Une semaine à Cerisy autour des livres de Jude Stéfan, en sa présence, a permis une riche exploration de poésies et de proses publiées depuis 1967. La variété des communications, d’universitaires souvent engagés dans la création (écriture, peinture), éclaire bien des aspects d’une œuvre singulière aux formes multiples (poèmes, nouvelles, essais, dialogues, journal). This inventive Cerisy conference (5-12 Sept., 2012) explored the prose and poetry published by Jude Stéfan since 1967. These very diverse papers shed light on many aspects of this singular, complex and protean oeuvre (poems, novellas, essays, dialogues, journal), which breathes new life into lyricism.

Consulter l'article

Loxias | 48. | II.

La Poésie comme espace méditatif ?

“Classiques Garnier, 2015, Collection Rencontres, Littérature générale et comparée 351 pages ISBN978-2-8124-3405-1 Issu d’une journée d’études organisée à l’Université Nice Sophia Antipolis, cet ouvrage rassemble des réflexions sur la dimension méditative de certaines pratiques poétiques. Si définir la poésie de façon générale paraît impossible, tant elle est riche de tendances multiples et de formes diverses, on peut pourtant affirmer que de nombreux poètes n’y voient pas une simple occupation ou un divertissement, mais une activité qui relève de la nécessité. C’est sur cette notion de nécessité que nous nous interrogerons, après avoir mis en lumière un regard cont...”

Consulter l'article

Loxias | 49. | II.

Babel aimée. La choralité d’une performance à l’autre, du théâtre au carnaval

“L’Harmattan, 2015, Le Thyrse n° 7 Nous reprenons ici le fil d’une enquête scientifique et artistique, qui nous a conduits à publier une première série de résultats dans l’ouvrage intitulé Babel revisitée – L’intervalle d’une langue à l’autre, du texte à la scène (Paris, l’Harmattan, 2012). Après avoir retraversé le mythe de Babel et interrogé la notion d’intervalle en ce qui concerne les langues, la création littéraire et les arts vivants, nous avons réuni ici une nouvelle équipe de spécialistes qui a poursuivi le chemin déjà tracé afin d’approfondir et d’élargir nos perspectives dans un second volume Babel aimée – La choralité d’...”

Consulter l'article

Loxias | 54 | II.

Revue Nu(e), n° 62: Avec Lucrèce

Ce numéro de la Revue Nu(e) fait écho au séminaire « Lucrèce » du CTEL.

Consulter l'article

Loxias | 56. | II.

Babel transgressée
La subversion d’un art vivant à l’autre, de la jouissance au blasphème

“L’Harmattan, 2017, collection « Le Thyrse » n° 10 ISBN : 978-2-343-11395-1 Le projet scientifique et artistique « Babel » de l’Université Côte d’Azur (laboratoires ctel, lirces et Master Erasmus Mundus en étude du spectacle vivant) avait pour but de poursuivre l’enquête sur le mythe de Babel, considéré comme un mode possible d’approche et de découverte, ou comme un angle d’attaque permettant un décryptage original des arts vivants d’aujourd’hui. Le volet n° 1 : Babel revisitée – L’intervalle d’une langue à l’autre, du texte à la scène paraissait en 2012 et le volet n° 2 : Babel ai...”

Consulter l'article

Loxias | 60. | I.

Archéologie et Ville chez Michel Butor et Henri Maccheroni

Béatrice Bonhomme montre combien le rêve d’une sorte de totalité scripturale-picturale hante le travail de Michel Butor. On connaît l’impressionnante quantité de livres d’artistes qu’il a fait jour après jour dans une exigence de totalité alchimique, dans un rêve de création et de savoir absolus. Parmi les très nombreux peintres avec lesquels l’écrivain a collaboré, Henri Maccheroni est sans doute un de ceux qui comptent le plus pour Michel Butor, peintre avec lequel il a bâti une véritable œuvre croisée. Cette communication suivra donc le cheminement complice de ces deux créateurs à travers leur grand thème fondateur de l’archéologie et de la ville dans l’entrelacement des formes de création scripturale et picturale.

Consulter l'article

Loxias | 61. | II.

La Poésie comme entretien - La poesia come colloquio

“Paris, L’Harmattan, collection Thyrse n° 12 (Université Côte d’Azur, CTEL), 7 mai 2018, 486 pages. Le volume comprend des contributions en français et en italien. L’expression « la poesia come colloquio » à l’origine utilisée par Pétrarque a connu une longue fortune dans la littérature jusqu’à nos jours. En quoi consiste l’entretien ? Quelles sont les images d’interlocuteur qui y sont impliquées ? Dans quelles mesures l’entretien peut-il devenir une notion matricielle pour le discours poétique ? Quels sont ses enjeux et ses formes aux cours des siècles ? Table des matières Béatrice Bonhomme, Anna Cerbo et Josiane Rieu, Préface / Prefazione...”

Consulter l'article

Loxias | 64. | II.

Articuler danse et poésie: enjeux contemporains

“L’Harmattan, décembre 2018, coll. Thyrse (Université Nice-Sophia-Antipolis) Broché - format : 15,5 x 24 cmISBN : 978-2-343-16343-7 • 19 décembre 2018 • 360 pages La question des liens entre danse et poésie renvoie à l’une des gémellités artistiques les plus singulières du siècle passé. Si les poètes de la modernité - tels Mallarmé, Valéry ou Rilke - ont érigé la figure de la danseuse en objet de culte poétologique, les danseurs modernes n’ont que très rarement donné suite à cet enthousiasme. De même, la plume des poètes semble avoir de nos jours déserté le champ thématique de la danse. Le présent ouvrage appelle ainsi à la réouverture du dialogue danse/poésie. ...”

Consulter l'article