Loxias | Loxias 43. Autour des programmes littéraires de concours 2014 | II. Travaux et publications 

Sylvie Ballestra-Puech  : 

Vient de paraître

Templa serena. Lucrèce au miroir de Francis Ponge

Résumé

Relire Lucrèce avec Francis Ponge, qui affirme vouloir écrire « une sorte de De natura rerum », aide à comprendre comment le poète latin a relevé le défi de transmettre sous une forme poétique la philosophie épicurienne, dont la défiance envers la poésie était notoire.

Abstract

Reading Lucretius with Francis Ponge, who said he wanted to write « a kind of De natura rerum », is useful to understand how the Latin poet took up the challenge of transmitting in a poem the Epicurean philosophy whose distrust of poetry was well known

Plan

Texte intégral

1Droz, « Histoire des Idées et Critique Littéraire » n° 470, 2013

2ISBN : 978-2-600-01748-0

3Relire Lucrèce avec Francis Ponge, qui affirme vouloir écrire « une sorte de De natura rerum », aide à comprendre comment le poète latin a relevé le défi de transmettre sous une forme poétique la philosophie épicurienne, dont la défiance envers la poésie était notoire. Lucrèce inaugure une poétique de l’immanence avec laquelle Ponge renoue après des siècles d’idéalisme. Une confrontation précise des textes révèle une très forte imprégnation lucrétienne chez l’auteur du Parti pris des choses mais aussi une lecture d’une étonnante modernité, qui n’a cessé de gagner en acuité, notamment sous deux impulsions décisives. En offrant à son ami le titre de l’humaniste Jérôme Cardan, De varietate rerum, Bernard Groethuysen conduit Ponge à approfondir sa réflexion sur la fabrique du divers, qui joue un rôle central dans l’œuvre de Lucrèce comme dans la sienne. Ultérieurement la lecture de L’Anxiété de Lucrèce du docteur Logre le confronte à l’impérieuse nécessité d’arracher l’auteur du De natura rerum à l’abîme de la psychopathologie où le psychiatre l’avait précipité. Braque ou Un méditatif à l’œuvre marque l’aboutissement de cette restauration : les œuvres d’art y apparaissent comme autant de templa serena dans lesquels se rencontrent jouissance esthétique et sagesse épicurienne.

4Reading Lucretius with Francis Ponge, who said he wanted to write « a kind of De natura rerum », is useful to understand how the Latin poet took up the challenge of transmitting in a poem the Epicurean philosophy whose distrust of poetry was well known. Lucretius inaugurates a poetics of immanence with which Ponge renews after centuries of idealism. A careful comparison of the texts shows not only a strong Lucretian influence but also a surprising new interpretation, that became ever more accurate, notably in reason of two external impulses. By offering his friend Girolamo Cardano’s title, De varietate rerum, Bernard Groethuysen leads Ponge to develop his thought about diversity, that plays a prominent part in Lucretius’work as well as in his own work. Later, the reading of doctor Logre’s book, Lucretius’ Anxiety, makes Ponge conscious of the necessity to snatch the author of De natura rerum from the abyss of psychopathology where the psychiatrist had thrown him down. Braque ou Un méditatif à l’œuvre brings this process of restoring to a successful issue: in that text works of art become templa serena where aesthetic pleasure meets Epicurean wisdom.

Table des matières

Introduction

Chapitre premier : Lucrèce maître de langue

5Du «dégoût» du langage à la création d'un «nouvel idiome»
« Nos origines font partie de notre originalité »
« Sons significatifs »
Figures étymologiques
Du « mot-thème » au mot « fragment de la nature des choses »

Chapitre II : Textes du Monde

6La lettre et l’atome
Daedala natura », « Daedala lingua »
Traces
Trames
L’écriture non significative de la matière

Chapitre III : De varietate rerum

7La fabrique du divers
Poétique de la variation
Le paradigme musical
Différence et répétition
Métamorphoses

Chapitre IV : Aux prises avec Logre

8La « critique littéraire psychiatrique » du docteur Logre
Sous l’invocation de saint Jérôme
Lucrèce et Pascal selon Ponge
Lucrèce et Pascal selon Logre
Échapper à Logre

Chapitre V : Contemplation

9Suave mari magno
Raisons de vivre heureux
Consolation matérialiste
« Ressentir religieusement la réalité quotidienne »
Lucrèce dans la lumière de Braque

Conclusion

10Bibliographie

11Index

Pour citer cet article

Sylvie Ballestra-Puech, « Templa serena. Lucrèce au miroir de Francis Ponge », paru dans Loxias, Loxias 43., mis en ligne le 14 décembre 2013, URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html/lodel/docannexe/file/7601/%20http:/www.sudouest.fr/2016/01/10/index.html?id=7645.


Auteurs

Sylvie Ballestra-Puech