Loxias | 76. Orwell dans le domaine public : retour à l’œuvre | II. Travaux et publications 

Frédérik Detue  : 

Témoigner au cinéma. Une action dans l’histoire

Index

Mots-clés : cinéma documentaire , guerre civile libanaise, prisons syriennes, reliving, révolution syrienne, témoignage

Plan

Texte intégral

1Nanterre, Presses universitaires de Paris Nanterre, coll. « Collège international de philosophie. Intervention », 2022.

2Cet essai est consacré à un film documentaire : Palmyre (Liban, 2016), de Monika Borgmann et Lokman Slim. Nous avons affaire à un film qui frappe corrélativement par son dispositif testimonial inédit et par sa mémoire multidirectionnelle, libanaise et syrienne. Il est réalisé durant la révolution syrienne avec des Libanais qui ont été détenus dans la prison de Palmyre à l’époque de Hafez al-Assad. Or, ces rescapés témoignant de leur expérience en décrivant mais aussi en rejouant des scènes vécues, il tend à abolir la distance entre le passé et le présent.

3L’image dialectique produite à l’écran est alors au départ d’une enquête critique qui se saisit de ce cas d’étude afin d’élaborer des propositions de méthode et de théorie. Que « le réveil d’un savoir non encore conscient du passé » (Walter Benjamin) soit une question de vie ou de mort au présent, c’est ce qu’il s’agit ici de démontrer. C’est pourquoi l’enquête procède à la contextualisation de l’objet filmique, de façon à ne jamais perdre de vue sa socialité ni son historicité. Reconstituer la fabrique d’un tel film, interroger les expériences qui l’ont motivé et les décisions qui l’ont configuré, est en effet la condition pour mesurer sa force d’interpellation esthétique.

4Frédérik Detue propose une réflexion sur les pouvoirs du cinéma documentaire en plaidant pour une critique de cinéma pensée comme science sociale.

Sommaire

5[Dédicace]
Avant-propos. Critique et responsabilité
Introduction. Au principe de Palmyre, l’agency des témoins
Chapitre 1. De Massaker à Palmyre : une continuité ?
Chapitre 2. Situation, 1 : la négation des disparus libanais
Chapitre 3. Situation, 2 : le régime syrien en guerre contre son peuple
Chapitre 4. Reliving : un dispositif d’alerte filmique

Image 10000000000004ED000003BD3BC32FF2.jpg

Pour citer cet article

Frédérik Detue, « Témoigner au cinéma. Une action dans l’histoire », paru dans Loxias, 76., mis en ligne le 14 mars 2022, URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html/lodel/docannexe/file/7601/%20http:/www.lejdd.fr/Politique/index.html?id=9925.


Auteurs

Frédérik Detue

Frédérik Detue est maître de conférences en littérature comparée à l’Université Côte d’Azur et membre du Comité Syrie-Europe, après Alep. Spécialiste du témoignage en littérature et au cinéma, il a dirigé, avec Charlotte Lacoste, le numéro de la revue Europe : Témoigner en littérature (n° 1041-1042, janvier-février 2016) et anime depuis cinq ans, aux côtés de Charlotte Lacoste et de Judith Lyon-Caen, le séminaire sur les « Savoirs du témoignage » à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris. Issu d’une intervention dans ce séminaire en mai 2019, son essai Témoigner au cinéma. Une action dans l’histoire est son premier livre.