Loxias | Loxias 45. Euripide et l'imagination aérienne | II. Travaux et publications 

Arnaud Beaujeu et Michel Steiner  : 

Vient de paraître

L’amour de vivre

Texte intégral

1Revue Nu(e), collection Poèm(e), 115 pages, 2014

2La revue Nu(e), dirigée par Béatrice Bonhomme et Hervé Bosio, édite en complément et de manière occasionnelle des textes courts. Ces ouvrages de petit format constituent la collection Poèm(e).

3L’Amour de vivre, accompagné de 12 dessins du peintre Michel Steiner, est le premier livre de poèmes d’Arnaud Beaujeu, et a pour objet la rencontre de la lumière avec les mots.

4On ne présente plus Michel Steiner : « Mi arpenteur, mi vagabond, attentif et rêveur tout ensemble, un peintre une fois encore aura tourné autour de ces choses visibles qui se dérobent, et le fascinent parce qu’elles se dérobent ; avec patience, avec impatience ; sans jamais s’en prétendre le maitre, plutôt l’élève étonné ; y cherchant partout des liens, des perspectives, des passages. » Philippe Jaccottet, « Dans la lumière de Vaucluse, Carnets de Michel Steiner et Philippe Jaccottet », Éditions Galerie Gérard Guerre, 1983.

5Arnaud Beaujeu est l’auteur de deux livres sur l’œuvre théâtrale de Samuel Beckett : Matière et lumière dans le théâtre de Samuel Beckett, aux éditions Peter Lang (Oxford, Berne) en 2009 et Samuel Beckett : trivial et spirituel, aux éditions Rodopi (New-York, Amsterdam) en 2010. Il a publié des suites poétiques dans différentes revues (Nu(e), Arpa, Thauma, Serta, Contre-allées, Terres de femmes, Incertain Regard, l'Atelier de l'Agneau, etc.). Membre du comité de rédaction de la revue Nu(e) et coordonnateur de deux numéros (« Michel Steiner », « Anthologie »), il a par ailleurs publié des articles sur la poésie moderne et contemporaine (Bernard Vargaftig, Jean-Pierre Lemaire, Pierre Dhainaut, Marie-Claire Bancquart, Béatrice Bonhomme-Villani, Charles Juliet, François Cheng, etc.).

Entre les collines et la mer sentier de cistes et le bleu-vert de la barbe de Jupiter

On aimerait voler marcher sur la mer, suivre les voies de la lumière qui scintille sur l’eau

N’être que d’eau n’être que d’air, n’être que d’ombre et de lumière

Et l’eau sous l’alizée scintille, la mouette plane au vent

Sous le palmier quelques risées parcourent la surface de la mer1

Notes de bas de page numériques

1 L’Amour de vivre, p. 57.

Pour citer cet article

Arnaud Beaujeu et Michel Steiner , « L’amour de vivre », paru dans Loxias, Loxias 45., mis en ligne le 01 juillet 2014, URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html/lodel/docannexe/file/7601/%20http:/www.lejdd.fr/Politique/index.html?id=7825.


Auteurs

Arnaud Beaujeu

Michel Steiner