Loxias | Loxias 44. Romain Gary – La littérature au pluriel | II. Travaux et publications 

Arlette Chemain-Degrange et Roger Chemain  : 

Vient de paraître

De Gérald Félix Tchicaya à Tchicaya U Tam’si

Hommage

Plan

Texte intégral

1Préface de Jean-Baptiste Tati Loutard

2L’Harmattan, 2014, ISBN 978-2-296-07555-9, 43 €, 504 p.

3http://www.harmattan.fr

4Cette mise en contact avec l’œuvre écrite de Tchicaya U Tam’si s’inscrit dans une perspective diachronique et saisit le moment idéal d’une réception qui se développera par la suite : disque et livret, articles et communications, hommages rendus à « la petite feuille qui parle pour son pays ».

5La répartition par genres correspond aux reconversions littéraires successives : poésie, dramaturgie, prose narrative, retour sur le parcours u tam’sien.

6Les compléments insérés sous le titre de « Lectures » (« Cannibalisme symbolique », « Hétérogène corps de femme », « La figure de l’exclu », « Oralité traditionnelle et tension lyrique » par exemple, « L’œil, symbolique et rituel »), ont leut intérêt dans une mise en perspective globale. Un phénomène de réception progressive est mis en place.

7Le travail proposé est a-typique, comme le parcours des auteurs. Notons que Settlinn (je conjugue le verbe être à l’intérieur d’un être qui vient) et Patrice Tchicaya sont présents en filigrane.

8Aucun écrivain ne porte en lui toute l’Afrique ; aucun d’entre eux ne ressemble à l’autre ; chaque créateur possède un style inimitable, bâtit une œuvre irréductible, écrit Henri Lopes.

Table des matières

9Préface

10Prélude

111. Seuils, entrée en « U Tam’si(e) »

122. Les métamorphoses du texte. Œuvre plurielle et plurigénérique
- Œuvre lyrique : au début était le poème
- Entrée en scène : l’œuvre dramatique
- Écritures narratives. Résurgences du fond traditionnel ou des manuscrits personnels

133. Retour sur le parcours u tam’sien. Du silence au rayonnement.

14Henri Lopes : Lettre à Gérald Félix Tchicaya alias Tchicaya U Tam’si

15Bibliographie

16Table des matières

Extrait

17« Il y a dans ce livre, plus que le projet monographique autour de l'œuvre plurigénérique u tam’sienne, l'amorce d'une réflexion bien plus profonde sur l'essence même de cette littérature francophone du Sud, les fondements traditionnels voire mythanalytiques qui la régissent dans son rapport à la dominante hexagonale, les implications à tous les cannibalismes (symboliques, textuels, sexuels) quels qu'en fussent par ailleurs les instigateurs, les coupables, les victimes, d'un côté comme de l'autre. »

18Jean Baptiste Tati Loutard

Pour citer cet article

Arlette Chemain-Degrange et Roger Chemain , « De Gérald Félix Tchicaya à Tchicaya U Tam’si », paru dans Loxias, Loxias 44., mis en ligne le 02 mars 2014, URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html/lodel/docannexe/file/7601/%20http:/www.lejdd.fr/Politique/index.html?id=7706.


Auteurs

Arlette Chemain-Degrange

Arlette Chemain-Degrange, Professeur de Littérature Comparée, Emérite. En poste à Lomé (Université du Bénin), au Congo (Université de Brazzaville, 1973-1985), à l’Université Nice Sophia Antipolis depuis 1986. Membre du CTEL. Publications, enseignement et recherche concernant un corpus francophone élargi à partir des études africaines. Réflexions théoriques, méthodologie comparatiste, mythocritique. Actes de colloques et ouvrages collectifs, corpus francophone (1986-2008), voir entre autres dans Loxias : Loxias 2 http://revel.unice.fr/loxias/index.html ?id =153  et Loxias 3 http://revel.unice.fr/loxias/index.html ?id =168.

Roger Chemain

Roger Chemain, maître de conférence de Littérature Générale et Comparée, Dr de département honoraire, en poste à Lomé, au Congo (Université de Brazzaville), à l’Université Nice Sophia Antipolis. Enseignement et Recherche : littératures francophones, articles et conférences sur « L’écriture lazaréenne » (post-concentrationnaire), le cinéma, l’imaginaire de l’aviation.