Loxias | Loxias 6 (sept. 2004) Poésie contemporaine: la revue Nu(e) invite pour son 10e anniversaire Bancquart, Meffre, Ritman, Sacré, Vargaftig, Verdier... |  Autour des poètes 

Joël-Claude Meffre  : 

Découpe

- huit poèmes - 2004

Résumé

Huit poèmes

Texte intégral

mer
tu vas au-devant d’elle
avec lenteur

la finitude distend ton visage et l’assombrit

on te voit, là bas,
silhouette mouvante,
découpe dans l’os du vide

*

avocette approchée
qui t’évite
et s’éloigne vers le large

l’air bouge encore après son passage

ta vue s’éteint
au fuyant de l’ombre

*

le vent t’a surprise
on entend une rumeur :
les ressacs ballottent tant de pierres

la terre fait-elle écharde
au milieu de la mer ?

les mots meulent les mots
sans bruit, survivants, à la dérive

il y a sur la grève les reflets du ciel
dans ces flaques cernées de tes pas

mers mortes
qui se succèdent

couronnées
une à une

*

hautes falaises dressées au loin,
vers où nous lançons nos cris

les guêpiers ont fait des trous,
des nids,
dans l’argile

chaque écho les déloge
et les évince

lapidation de rien
*

tu rejoins la route
là-bas qui longe le mur

on a fixé à sa tête les éclats d’un miroir

unique rangée de facettes
pour l’érosion de chaque regard qui vient

*

dos rocheux qui sombrent
en limite de l’eau,
depuis combien de temps ?

les choses se maintiennent ainsi
immobiles, en suspens,
ayant piqué du nez dans l’oubli

*

éblouis parfois
les yeux se détournent,
se contractent au fond de orbites

la lumière provenant des nuages
continue de s’arrimer à la terre

trépaner encore pour aviver le nerf
desséché, dans la ténèbre

Pour citer cet article

Joël-Claude Meffre, « Découpe », paru dans Loxias, Loxias 6 (sept. 2004), mis en ligne le 15 septembre 2004, URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html/lodel/docannexe/file/7601/%20http:/www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/06/02/index.html?id=56.


Auteurs

Joël-Claude Meffre

Joël-Claude Meffre est né en 1951 dans le Vaucluse (France) où il réside. Il est chercheur en archéologie antique. Il poursuit depuis des années un travail d’écriture en poésie en même temps qu’il s’est engagé sur la voie du soufisme. Il ne publie que depuis peu (Dénouant, 2002, Une geste des signes, 2002, L’abord, 2003, De la chaux sur les ombres, 2003, Délivrée, 2003).