Loxias | Loxias 26 Doctoriales VI |  Travaux et publications 

Andréas Pfersmann (dir.)  : 

Vient de paraître

Serge Pey et l’Internationale du rythme

Index

Mots-clés : bâtons , performance poétique, poésie, rythme

Géographique : France

Chronologique : Période contemporaine

Plan

Texte intégral

1L’Atelier des Brisants / Dumerchez, 2009

2ISBN : L’Atelier des Brisants 978-2-84623-098-6, Éditions Dumerchez 978-2-84791-122-0

335 €

4Serge Pey figure parmi les plus grands inclassables de l’art contemporain. Plasticien, installateur, poète, théoricien de la performance, ingénieur de pièges à infini, inventeur des marches de la poésie et de chantiers d’art provisoire, rythmeur, oralien de situation, dialecticien du chaos et anartchiste : il est le fondateur de l’Internationale de la philosophie directe.

5Auteur de plusieurs centaines d’actions dans le monde, sa pratique de la poésie directe l'a conduit à approfondir les phénomènes de possession et de dépossession qui unissent,  dans la pratique orale du poème, le corps et l’écriture. Témoin de son temps, il déplace le poème hors du livre, jusqu'à ses plus ultimes conséquences politiques et artistiques.

6Cet ouvrage, coordonné par Andréas Pfersmann, regroupe les contributions de quelques-uns de ses compagnons d’aventure, philosophes ou inventeurs de langues. Accompagné d’un DVD, il éclaire la marche singulière de cet auteur, à la fois clandestin et public, dans les rapports fondamentaux qui unissent  la poésie et la vie.

7Serge Pey et l’Internationale du rythme est une contribution essentielle sur cet acteur mondial de la rupture des frontières de l’art qui ouvre le XXIe siècle.

8Andréas Pfersmann, « Pas de statue pour le poète ! »  

9ESQUISSES ET PORTRAITS DE SERGE PEY

10André Benedetto, C’est l’arpenteur du monde
Jean-Luc Parant, Serge Pey projette ses yeux pour devenir voyant
Jacques Darras, Serge Pey et le rire du ciel
Werner Lambersy, Paris. Marché Saint Sulpice
Jacques Bremond, La narration des vents
Daniel Leuwers, Lettre à Serge Pey
Jean-Pierre Verheggen, P comme
Adonis, La métaphore des élans
André Velter, Serge Pey ritualise
Alberto Masala, Serge Pey
Yves Rouquette, Serge comme l’Essénine de la Confession...
Abdellatif Laâbi, Serge Pey, ce troubadour frère jumeau
Henri Chopin, Portraits (extrait)
Serge Pey,
La porte et la table

11HALTE I

12Franc Ducros, La voix de Serge
Philippe Marty, Sonnets
Serge Pey, « Enterre tes verbes…»

13FRATERNITÉ

14Michael Löwy, Sept thèses sur la poésie de Serge Pey
Sylvie Puech, De la « voix de la navette » à « la langue arrachée » :Philomèle au miroir de Serge Pey
Claude Debon, Serge Pey : des poèmes à voir (aussi)
Patrick Quillier, L’oreille chamanique de Serge Pey
Alain Freixe, Serge Pey, fils aîné de la lumière
Jean-Claude Annezer, Octavio Pey, sang mêlé

15HALTE II

16Claude Maillard, Pilgrim
Zeno Biano, Hommage au souffle
Özdemir Ince, Résurrection
Serge Pey, Cause commune

17THÉORIE DU POÈME

18Ramiro Oviedo, a serge pey, poeta de pie
Yves Lepestipon, Le pied et Pey
Philippe Marty, Avatar
Gérard Dessons, En écoutant la parole des bâtons
Laurent Mourey, Le vieux chiffon de montagne, le poème, « un nom vers le nom »
Pierre Manuel, Physique des souffles
Alckmar Luiz dos Santos, Méditations de poésie première
Serge Pey, Arcane XII. Les potences de Marcel Duchamp
Serge Pey, Arcane XVIII, La lune de Sade
Serge Pey, Arcane XXI. Lévi-Strauss : le monde entre la cendre et le miel

19HALTE III

20Pierre Ouellet, Us, As, Os. Cantique du pied
Michaël La Chance, Une forme approchée
Nanos Valaoritis, Langage ou silence ?
Mario Borillo, Random World

21LE GUERRIER DU SENS : ÉTHIQUE ET POLITIQUE DU POÈME

22Henri Meschonnic, Serge Pey, une histoire dans une voix
Daniel Bensaïd, Au poète qui récite avec ses pieds
Philippe Païni, avec une voix pleine de voix
Aline Pailler, ¡Hasta la Victoria !
Michaël La Chance, La voie silencieuse du guerrier
Béatrice Bonhomme, Lettre à chanter au Señor José Martín Elizondo : le lyrisme d’une incantation et le rythme d’un combat
Jean-Noël Hilsen, L’arbitrage du cercle
Serge Pey, Lettre à chanter au Señor Martín Elizondo
Serge Pey, Dialectique de la Tour de Pise

23HALTE IV

24Jean-Paul Woodall, voilà voilà oui
Patrick Dubost, parole toute
Sébastien Lespinasse, Naissance
Laurent Mourey, poèmes

25 LA PAROLE DES BÂTONS

26Jean-Jacques Lebel, Les dires des bâtons
Odile Gannier, Langages au bois dormant : voyage dans la poésie des images
Arlette Albert-Birot, La parole des bâtons, marche et démarche
Bernard Heidsieck, Très récemment…
Tibor Bánföldi, Rythmes anciens et païens dans la poésie de Serge Pey…
Serge Pey, Poème de la marche des maisons sandwiches schizophréniques de réalité
Serge Pey, Journal ogham des hommes couvertures de la prison de Long Kesh

27HALTE V

28Esther Ferrer, Et me voila, Serge, décidée à écrire un mesostic
Dominique Maillard, Jamais un souffle
Charles Pennequin, Les morts sont immangeables…
Jean-Claude Villain, Pour Serge Pey
Serge Pey, « Nous sommes une poignée de cordeaux sur la terre »

29POÉSIE DACTION OU « MISE EN RITE DU RYTHME »

30Bernard Noël, La voix et le bâton
Bartolomé Ferrando, De quelques caractéristiques dans l’art d’action de Serge Pey
Pascal Maillard, L’avenir profond de la poésie
Montserrat Prudon-Moral, Le Shaman et la Petite Souris. De la magie du rythme
Serge Pey, Appel aux survenants
Serge Pey, Zapateado des informations
Ghislaine Del Rey, Serge Pey, le corps partagé
Raoul Sangla, Filmer Serge Pey
Richard Martel, Serge Pey : fusion d’un corps en transe fusion : une pro-fusion
Serge Pey, Litanie des blasphèmes

31HALTE VI

32Patrick Quillier, Nature vive (extraits)
Michel Hubert,
Pour Serge, cette fiction de fin de parcours intitulée : le “p” de Pey

33BIBLIOGRAPHIE, DISCOGRAPHIE

34PRÉSENTATION DES AUTEURS

Pour citer cet article

Andréas Pfersmann (dir.), « Serge Pey et l’Internationale du rythme », paru dans Loxias, Loxias 26, mis en ligne le 28 octobre 2009, URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html/lodel/docannexe/file/7601/%20http:/www.cnrtl.fr/definition/index.html?id=3068.


Auteurs

Andréas Pfersmann (dir.)

Maître de Conférences HDR. Après avoir été en poste à l’université de Nice et membre du CTEL, A. Pfersmann est maintenant MCF à l’Université de la Polynésie française.