Mohamed Semlali


Professeur de littérature générale et comparée, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah – Faculté des lettres et des sciences humaines- Saïs – Fès – Maroc. Membre du laboratoire « Langues, Représentations et Esthétiques » (LARES). Auteur de plusieurs articles, communications et ouvrages sur la question du voyage, de l’identité et de l’altérité.

Articles de l'auteur


Loxias | 59. | I.

L’aventure africaine de Conrad, Céline et Gide. Voyage au pays des ténèbres

Au début du XXe siècle, l’Afrique équatoriale attire de plus en plus d’aventuriers en quête de dépaysement ou de richesse facile. Les carnets et les récits de voyage de plusieurs auteurs, qui sont entrés en contact avec le monde colonial, en donnent une représentation peu flatteuse en contraste avec l’utopie officielle trompeuse. Derrière l’idée du progrès chère au discours colonialiste se profilent des douleurs immenses, des exactions de toutes sortes. Joseph Conrad dans Au cœur des ténèbres (1899), Ferdinand Céline, dans Voyage au bout de la nuit (1932), et André Gide, dans son Voyage au Congo (1927), constatent la cruauté du modèle colonial et dénoncent les pratiques commerciales malhonnêtes et corrompues des Compagnies commerciales européennes qui pillent et détruisent leurs concessions. Derrière l’imposture de la civilisation se cache une entreprise purement lucrative. Dans ces ouvrages, le voyage prend les allures d’une épreuve initiatique, d’une descente aux enfers qui mène au cœur d’une Afrique équatoriale encore peu explorée, mais aussi au cœur des ténèbres d’un système colonial inhumain et brutal.

Consulter l'article

Loxias | 63. | Concours CPGE 2019

Amour et jalousie dans La Chartreuse de Parme de Stendhal

La jalousie est la face obscure de l’amour. C’est le résultat d’une tension qui oppose les trois parties du désir triangulaire. Obsédé par la volonté de posséder absolument l’être aimé, de s’octroyer le monopole de ses regards, de ses pensées et de ses moindres gestes, le jaloux est torturé par la présence d’un rival qui lui dispute ce monopole. Ce rival est d’autant plus haïssable qu’il semble doté de toutes les qualités qui en font un être admirable et séduisant. La Chartreuse de Parme de Stendhal, qui peut se lire comme une quête de l’amour, développe en parallèle plusieurs histoires d’amour où la jalousie introduit une composante conflictuelle et hautement romanesque.

Consulter l'article