Loxias | Loxias 39. Autour des programmes de concours littéraires |  Travaux et publications 

Béatrice Bonhomme (dir.), Aude Préta-De Beaufort (dir.) et Jacques Moulin (dir.)  : 

Vient de paraître

Dans le feuilletage de la terre. Sur l’œuvre poétique de Marie-Claire Bancquart

Plan

Texte intégral

1Actes du colloque de Cerisy, Peter Lang, 2013

2ISBN 978-3-0343-0721-5

3Ce livre se consacre à l’œuvre de Marie-Claire Bancquart, poète, romancière, essayiste et critique. Habiter le monde en conscience, en y effleurant des joies, en y devinant des survies dans l’immanence, sans rien ignorer de ses violences, habiter « avec la mort, quartier d’orange entre les dents », telle est la tâche que se fixe Bancquart dans sa poésie. « Braille du vivant », la langue du poème doit permettre, avec simplicité, exigence, tendresse, d’interroger l’énigme des choses, entre présence et fragilité, parole et suspens.

4De la révolte des premiers recueils à la sérénité inquiète des plus récents, l’œuvre accomplit un parcours poétique et existentiel dont les amis, poètes et chercheurs réunis à Cerisy-la-Salle pour le colloque international de septembre 2011 ont voulu montrer la singularité. Ces présentations sont réunies dans ce volume, qui est à ce jour le plus important ensemble critique consacré à l’œuvre poétique de Bancquart.

Image1

Table des matières

5Béatrice BONHOMME, Aude PRÉTA-DE BEAUFORT et Jacques MOULIN, Préface

6Marie-Claire BANCQUART, Poèmes

7I. – ŒUVRES CROISÉES
Marie-Claire BANCQUART, Ma collaboration avec Stello Bonhomme
Stello BONHOMME, Corps à l’étal
Alain BANCQUART, Musique/poésie soixante ans de création commune

8II. – RELATION AU TEMPS
Béatrice BONHOMME, Marie-Claire Bancquart : L’énigme du temps
Aude PRÉTA-DE BEAUFORT, Écrire « en bel âge ». Qui voyage le soir : le De Senectute de Marie-Claire Bancquart
Gabrielle LANGLAIS, Égorger le temps pour prendre avance sur la mort. Le mouvement du temps chez Marie-Claire Bancquart

9III. – INSCRIPTION CHARNELLE ET COSMOLOGIQUE
Jacques MOULIN, Si charnus dans l’intraduisible
Arnaud VILLANI, Poésie et phénoménologie
Karin HILPOLD, Perméables au mystère de l’être

10IV. – ONTOLOGIE DE L’ÊTRE DU MONDE
Michaël BISHOP, Arbres, oranges et oiseaux : maximum-minimum d’un « cela » qui irradie : pour une ontologie bancquartienne
Arnaud BEAUJEU, Intensités passagères dans Avec la mort, quartier d’orange entre les dents de Marie-Claire Bancquart
Maria Cristina PÎRVU, L’art d’écrire de Marie-Claire Bancquart. Pour une poétique du « fragment de ciel »

11V. – BATTEMENT ENTRE LA VOIX ET LE SILENCE
Filomena IOOSS, La musique et l’ineffable
Isabelle RAVIOLO, Dire le corps « contre le silence des Dieux ». Marie-Claire Bancquart : une poétique de la verticalité
Alexandre EYRIÈS, Marie-Claire Bancquart, dans le souffle du poème

12VI. – LIEUX DE L’INCARNATION
Serge BOURJEA, L’animal, mon corps
Marie JOQUEVIEL-BOURJEA, Marie-Claire Bancquart, la joie devant la chose

13VII. – ACCOMPAGNEMENTS POÉTIQUES
Jacques DARRAS, « Ne pas en être tout à fait » ou l’art de s’abstraire de la musique du temps
Gérard NOIRET, Sept propositions plus ou moins longues à propos de Dans le feuilletage de la terre

14VIII. – ATTENTION DU REGARD AU MONDE
Régis LEFORT, Le poème de Marie-Claire Bancquart. Juste un peu à côté de l’habituel
Françoise DELORME, Heurter l’impossible

15IX. – RENDRE À L’HUMAIN SA PART D’INHUMAIN
Clémence O’CONNOR, « Qui ceint l’énigme » : l’inhumain dans la poésie de Marie-Claire Bancquart
Claude BER, Voix en écho, écho de voix

16X. – ENTRE INTERTEXTE ET POÈME
John STOUT, Présences et énigmes dans la poésie de Marie-Claire Bancquart
Sylvestre CLANCIER, La poésie de Marie-Claire Bancquart ou l’énigme intacte et Isis toujours

17XI. – MISE EN SCÈNE D’UNE POÉTIQUE DES LIMITES
Shirley JORDAN, Marie-Claire Bancquart : poétique des limites
Gabriel GROSSI, Du lyrisme au mythe, une poésie de l’énigme

18XII. – ENTRE ÉNIGME ET QUOTIDIEN
Michaël BROPHY, Au plus juste de l’obscur avec Marie-Claire Bancquart
Éric DAZZAN, Marie-Claire Bancquart ou la poésie du quotidien

19Bio-bibliographie de Marie-Claire Bancquart

20Présentation des auteurs

21Table des matières

Pour citer cet article

Béatrice Bonhomme (dir.), Aude Préta-De Beaufort (dir.) et Jacques Moulin (dir.) , « Dans le feuilletage de la terre. Sur l’œuvre poétique de Marie-Claire Bancquart », paru dans Loxias, Loxias 39., mis en ligne le 24 janvier 2013, URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html/index.html?id=7296.


Auteurs

Béatrice Bonhomme (dir.)

Béatrice Bonhomme, poète, est professeur à l’Université de Nice-Sophia Antipolis. Elle est membre du Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature et des Arts Vivants qu’elle a dirigé pendant cinq ans et au sein duquel elle a créé un axe dédié à la poésie, Poièma. Elle a fondé avec Hervé Bosio la revue poétique Nu(e) et elle est responsable avec Jean-Yves Masson de la Société des lecteurs de Pierre Jean Jouve.

Aude Préta-De Beaufort (dir.)

Aude Préta-de Beaufort est professeur de littérature française du xxe siècle à l’Université de Lorraine (Nancy 2) et membre de l’Équipe de Recherche Lettres Idées Savoirs ainsi que de plusieurs sociétés scientifiques. Ses travaux portent essentiellement sur la poésie française des xxe- xxie siècles.

Jacques Moulin (dir.)

Jacques Moulin est poète et professeur de lettres et de culture générale à l’Institut de Préparation à l’Administration Générale, Université de Franche-Comté. Il a fondé et co-animé « les jeudis de la poésie » puis « les poètes du jeudi » à l’Université Ouverte de Franche-Comté, en partenariat avec le Centre Régional du Livre.