Loxias | Loxias 24 Pour une archéologie de la théorisation des effets littéraires des rapports de domination  |  Travaux et publications 

Béatrice Bonhomme, Serge Martin et Jacques Moulin  : 

Vient de paraître

L'énigme du vivant

avec des poèmes de Bernard Vargaftig

Plan

Texte intégral

Colloque de Cerisy-la-Salle, juillet 2008

Méthode !, éd. Vallongue, 2009, 190 pages

ISBN : 978-2-906591-55-4

ISSN 1634-4073

38 euros

Bernard Vargaftig, né en 1934, est, de livre en livre depuis le milieu des années 60, l’auteur d’une œuvre importante, qui a une place singulière dans le paysage poétique de ces dernières années. Chaque livre y est un poème qui travaille jusque dans l’infime détail vers et proses, du titre au sommaire, de la composition d’ensemble aux syllabes et aux silences. L’ensemble de l’œuvre fait un poème continu de l’écrire et du vivre. De l’espace à la vitesse, de l’oubli à la mémoire, de la nudité au dénuement, de la chute au tremblement, de l’effacement à la durée, l’enfance y est toujours un devenir en mouvement, l’amour un renversement inouï, l’histoire un infini récitatif des vivants. Le poème produit un incessant vertige et un questionnement continuel.

B. Bonhomme, S. Martin, J. Moulin, Avec les poèmes de Bernard Vargaftig, l’énigme du vivant

Bernard Vargaftig : Tant de lumière dans le péril

Franco Loi [Milan] : Certi intelletuali hanno una strana idea della poesia

François Poulain [Editions Collodion] : Pourquoi éditer Bernard Vargaftig

Christian Hubin : Où chanceler

Claire Cuenot : À Bernard

Arnaud Beaujeu [Université de Nice-Sophia Antipolis] : Vers une mystique du mouvement paysage(s) de la chute et de l’élan dans Comme respirer

Régis Lefort [Université d’Aix-Marseille (ILFNI)] : Ramasser un caillou, toucher le déferlement d’un feuillage, le silence, le souffle, le même

Éric Dazzan [Université de Bordeaux] : L’espace de l’apparaître dans l’œuvre de Bernard Vargaftig entre mots, souvenirs et silence

Jacques Moulin [IPAG, Université de Franche-Comté] : Le voyage à Ornans

Béatrice & Bérénice Bonhomme [Université de Nice-Sophia Antipolis Colin-maillard de l’intervalle avec l’œuvre de Bernard Vargaftig

Philippe Grosos [Université de Lausanne] : La collusion des temps dans la prose de Bernard Vargaftig

Pascal Maillard [POLART, Université Marc Bloch-Strasbourg] : Le poème, l’image, le silence avec Bernard Vargaftig

Marc-André Brouillette [Université Concordia-Montréal] : Inscription de la parole dans la prose de Bernard Vargaftig

Lionel Verdier [Université Jean Moulin-Lyon 3] : « Presque autre chose qu’un murmure » Bernard Vargaftig, vers le féminin du féminin

Jacqueline Michel [Haïfa] : Bernard Vargaftig : écrire le cri

Philippe Paini [Marseille] : Avec Bernard Vargaftig, le poème parle de la vie

Serge Martin [Université de Caen Basse-Normandie] : le poème : l’appel

Laurent Mourey [Strasbourg] : Bernard Vargaftig, l’exactitude du poème

Michael Bishop [Université Daihousie, Canada] : Bernard Vargaftig : dire le non-savoir, pourquoi et comment

Antonio Dorninguez Rey [UNED, Madrid] : Le poème qui se (r)écrit sens dessus dessous

Gisèle Sapiro [CNRS‑csg, Paris] : Identité et mémoire dans l'ouvre de Bernard Vargaftig

Bibliographie

Pour citer cet article

Béatrice Bonhomme, Serge Martin et Jacques Moulin , « L'énigme du vivant », paru dans Loxias, Loxias 24, mis en ligne le 16 juillet 2009, URL : http://revel.unice.fr/loxias/index.html/index.html?id=2965.

Auteurs

Béatrice Bonhomme

Serge Martin

Jacques Moulin