amour dans Loxias


Articles


Loxias | Loxias 14 | Doctoriales

Marguerite Duras ou l’écriture de l’intime

Œuvre et vie, vie et œuvre sont deux mondes toujours liés par une seule et même aventure, l’écriture. Chez Duras, ces deux éléments sont liés de façon obscure et mystérieuse, notamment lorsqu’il s’agit des événements historiques indélébiles qui l’ont profondément marquée. À travers ses œuvres : Moderato Cantabile, Dix Heures et demie du soir en été, Hiroshima mon amour et Le Ravissement de Lol V. Stein, Duras laisse en effet transparaître certains événements de sa vie familiale et personnelle. Cependant, Duras garde en elle-même une part de réserve quand elle ‘dévoile’ à ses lecteurs les souffrances du cœur liées à la saga familiale : la vie difficile, la pauvreté, la richesse, l’inégalité, la mère, les frères, la précocité amoureuse, tout un vécu intime marqué par des désillusions sentimentales et amoureuses. C’est pour cette raison que Duras est un écrivain que nous qualifierons d’intimiste.

Consulter l'article

Loxias | Loxias 29 | I. | 1. Eros

Préliminaires à une érotique du traduire

Le présent article pose les principes généraux d’une érotique du traduire capable de rendre compte de l’amour en traduction. Ni romantique, ni pornographique, l’érotique de la traduction dénonce les multiples érotologies du traduire avant de déployer sa propre réflexion sur une multiplicité de dimensions (pragmatique, pédagogique, éthique). The present article lays the foundation of an erotics of translation meant to account for the idea love in translation. Neither romantic nor pornographic, the erotics of translation denounces existing erotologies of translation before unfolding its own reflection from different perspectives (pragmatic, pedagogical, ethical)

Consulter l'article

Loxias | Loxias 29 | I. | 3. Rencontres

Annenskij parmi les traducteurs « subjectifs » du Symbolisme russe

Dans ses traductions, surtout celles de Verlaine, Annenskij porte la pratique de l’annexion, caractéristique du Symbolisme russe, à son comble. Il accapare, ou engloutit le poème. Mais si l’écriture personnelle peut « se saisir » de l’écriture de l’autre, inversement, l’écriture de l’autre peut « se saisir » de l’écriture personnelle. Le poème, qui, chez Annenskij, raconte toujours, d’une façon ou d’une autre, un compromis entre le « je » et le « non-je », est lui-même, dans ses signifiants, le résultat d’un compromis de ce type.

Consulter l'article

Loxias | 63. | Concours CPGE 2019

Amour et jalousie dans La Chartreuse de Parme de Stendhal

La jalousie est la face obscure de l’amour. C’est le résultat d’une tension qui oppose les trois parties du désir triangulaire. Obsédé par la volonté de posséder absolument l’être aimé, de s’octroyer le monopole de ses regards, de ses pensées et de ses moindres gestes, le jaloux est torturé par la présence d’un rival qui lui dispute ce monopole. Ce rival est d’autant plus haïssable qu’il semble doté de toutes les qualités qui en font un être admirable et séduisant. La Chartreuse de Parme de Stendhal, qui peut se lire comme une quête de l’amour, développe en parallèle plusieurs histoires d’amour où la jalousie introduit une composante conflictuelle et hautement romanesque.

Consulter l'article