narcissisme dans Cycnos


Articles


Cycnos | Volume 25 n° Spécial - 2006

La Fiction et les Doubles dans Moby-Dick

La question du Double constitue incontestablement un aspect essentiel du texte de Melville. C’est tout d’abord un principe majeur de représentation à l’œuvre dans Moby-Dick, où diverses formes liées à la réduplication gouvernent à la fois relations entre les personnages et structure du texte. Mais l’étude du Double débouche ensuite sur une question d’ordre plus métaphysique : se fondant sur les analyses formulées par Clément Rosset dans Le Réel et son Double, cette étude aborde ainsi le délicat problème de l’ (impossible) duplication du réel . The topic of duplicates and duplication definitely constitutes a main issue in Melville’s text. They are above all a major means of representation in Moby-Dick, a novel in which several forms of reduplication control the interactions among the characters and the general economy of the book. But studying the issue of duplication leads us to broach a much more metaphysical notion : starting from the analyses exposed by Clément Rosset in Le Réel et son Double, this article tackles the difficult problem of the (impossible) duplication of the Real.

Consulter l'article

Dorian Gray et ses doubles : les avatars de la réplication

Le roman de Will Self Dorian, an Imitation, publié en 2002, est une transposition contemporaine fidèle de l’œuvre la plus célèbre d’Oscar Wilde, du moins si l’on ne tient compte que des épisodes de la vie du héros. En effet, Self retrace scrupuleusement toutes les étapes de l’évolution de Dorian Gray et sa descente aux enfers, mais il ajoute une dimension dramatique essentielle en situant l’action de son roman au moment de l’éclosion du sida en Angleterre. Le milieu gay qu’il décrit est peuplé de personnages oisifs et obsédés en quête de sensations que seules la drogue et le sexe peuvent satisfaire. Malgré la vision apocalyptique qui se dégage de l’ensemble, le livre s’apparente à une farce iconoclaste qui renvoie les reflets grotesques d’une société vue à travers un prisme déformant. Will Self’s Dorian, an Imitation, published in 2002, is a rather faithful transposition of Oscar Wilde’s most famous book, at least if we take only the episodes of the hero’s life into consideration. Indeed, Self scrupulously relates all the stages of Dorian Gray’s evolution, and his descent into hell, but he adds an essential dramatic dimension by situating the action of the novel during the outbreak of the AIDS epidemic in England. The gay world that he describes is composed of idle maniacs in search of new sensations that only drugs and sex can satisfy. In spite of the apocalyptic vision that emerges from the whole, the book is an iconoclastic slapstick comedy, which mirrors a grotesque society seen through a distorting glass.

Consulter l'article

Cycnos | Volume 25 Spécial - 2008

Miroirs et regards : réflexions sur le narcissisme dans Jane Eyre

Roman à multiples facettes, Jane Eyre est souvent considéré par la critique comme une œuvre hybride dans la mesure où l’auteur exploite différents genres pour raconter l’histoire de son héroïne éponyme. Toutefois, la dimension narcissique de cette autobiographie romancée est trop souvent laissée de côté. En fait, miroirs et regards constituent les aspects essentiels de la quête de Jane et de Rochester, ils conditionnent non seulement l’identité des êtres, mais aussi les rapports qu’ils entretiennent. Ainsi, la relation scopique qui s’établit entre les deux personnages dès le premier regard est déterminante.

Consulter l'article