Muriel Cunin


Muriel Cunin, ancienne élève de l'École Normale Supérieure de Fontenay-Saint Cloud, agrégée d'anglais, est Maître de Conférences à l'université de Limoges. Elle a consacré sa thèse (soutenue en 2000) à « L'architecture dans le théâtre de Shakespeare ». Elle a publié plusieurs articles sur Shakespeare ainsi que sur l’architecture de la Renaissance. Elle prépare actuellement la publication de sa thèse chez Honoré Champion.

Articles de l'auteur


Cycnos | Volume 23 n°2 | T.

“O Tiger's Heart Wrapped in a Woman's Hide1”: femmes assassines dans l’Angleterre de Shakespeare

La figure de la femme assassine fascine les contemporains de Shakespeare, qui cherchent inlassablement à la cerner à travers des ballades, des pamphlets et des pièces de théâtre. La meurtrière est plus abominable encore que le meurtrier car elle ne se comporte pas comme une femme et menace donc l’ordre social. Le recours aux stéréotypes est sans doute une manière de tenter de brider ces femmes qui font peur et dont Shakespeare a fait des héroïnes inoubliables, à la personnalité forte et complexe Shakespeare’s contemporaries were fascinated by the murderesses who were so amply described in pamphlets, ballads and domestic plays. Murderesses were to them much more blamable than murderers because their unwomanly behaviour was a threat to social order. Using misogynistic stereotypes to describe these dangerous women was probably a way to try and contain them. Shakespeare in his turn created unforgettable murderesses with strong and complex personalities.

Consulter l'article