Ruxandra Pavelchievici


Université Nice Sophia Antipolis
Maître de conférences à l’université Nice Sophia Antipolis. Elle est ancienne élève de l’École normale supérieure de Cachan, agrégée d’anglais, diplômée de Sciences-Po Paris, et docteur de l’université Sorbonne Nouvelle Paris III. Ses recherches portent sur le modèle de capitalisme américain, en particulier sur les questions monétaires et financières, dans une perspective qui inscrit l’économie dans l’histoire des idées et l’histoire politique.

Articles de l'auteur


Cycnos | 29.1 - 2013

Avant-propos. De la perfectibilité de l’ordre socio-économique en démocratie

“Selon cette vision, l’affermissement du capitalisme, à travers la position centrale occupée par le marché pour la satisfaction des besoins humains, favorise le progrès matériel, mais également moral (Hirschman, 1986 : 109). À partir du début du xixe siècle, toutefois, cette causalité connut une inflexion, la thèse du « doux commerce » laissant place à de « vives critiques de l’ordre social et économique qui émergeait [...] » (Hirschman, 1986 : 106). Cette évolution peut s’expliquer en grande partie par les tensions, les conflits, voire les blocages, engendrés par un capitalisme parvenu à maturité, et marqué, au Royaume-Uni comme aux États-Unis, par...”

Consulter l'article

Cycnos | 29.1 - 2013 | Influence du pouvoir législatif

Les réformes de la régulation financière américaine, instruments de progrès : un siècle de flux et reflux

While financial regulation reforms appear as a standard response to crises, and are determined by the macroeconomic environment, they also result from interest group pressure and ideological choices. In this paper, we show how waves of regulation, or deregulation, in the United States, reflect such choices, as well as different conceptions of socio-economic progress. While New Deal reforms sought to support economic recovery and equality through increased regulation, the Conservative revolution led to a deregulation movement aimed at promoting neoliberal values. The subprime crisis has sparked off a reregulation process, whereby financial legislation is designed according to the criterion of political accountability, and takes into account the necessity of financial stability as a public good.

Consulter l'article