Minh Vu Cong


Minh Vu Cong est doctorant en histoire du cinéma à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Sa recherche porte sur les super-héros au cinéma à travers une démarche non seulement historique mais plus largement philosophique et mythologique.

Articles de l'auteur


Cycnos | Volume 27 n°2 - 2011 | Emprises

La figure du Joker, de Jack Nicholson (Batman, Tim Burton, 1989) à Heath Ledger (The Dark Knight, Christopher Nolan, 2008)

Étrange est le masque grotesque du Joker où le sourire invoque, non pas une joyeuse pensée mais un sentiment terrifiant. Quelles sont ses origines et pour quelles raisons émerge-t-il aujourd’hui. En comparant le jeu d’acteur de Jack Nicholson d’une part et celui de Heath Ledger d’autre part, nous pouvons non seulement saisir la différence dans leur travail respectif mais également celle de deux générations. Nous tenterons, à travers l’analyse de leur première apparition, de mettre au jour l’expérience de la folie que nous offre le Joker dans chaque film. Puis, à travers l’étude plus approfondie des personnages, dans leur nature, nous chercherons à montrer l’aspect de critique sociale dont cette figure est porteuse. The Joker’s frozen mask is strange. His smile does not reflect a joyful thought but a terrifying feeling. What are the origins of this mask? And why does it emerge now? By comparing Jack Nicholson’s Joker to Heath Ledger’s, one can seize differences not only in the actors’ work but also in the manner it mirrors two generations. What experience of madness does the Joker suggest in each movie? What strategies does he use? Why? Through an in-depth analysis of the characters, we will try to show the social criticism they convey.

Consulter l'article