Daniel Fondanèche


Daniel Fondanèche  (formation en littérature comparée, histoire et sociologie) s’est d’abord spécialisé en science-fiction (thèses, critique, nouvelliste, anthologiste, organisateur du « 4ème Congrès national de la SF française » en 1977) avant d’entreprendre une étude systématique des autres paralittératures et d’aborder quelques-unes d’entre elles lors des séminaires qu’il organise à Paris VII où il exerce. Sa participation à quelques colloques lui a permis de préciser sa pensée pour aboutir à la rédaction en 2005 d’un ouvrage qui fait le tour de plus de trente ans de lectures de l’ensemble de ces littératures : Paralittératures (Vuibert, 723 p.).

Articles de l'auteur


Cycnos | Volume 22 n°2

L’Uchronie comme moteur de l’Histoire (im)possible : L’Appel du 17 juin d’André Costa

L’uchronie est un genre qui est en train de connaître un regain d’intérêt, mais l’on semble encore hésiter aussi bien sur sa forme que sur ses finalités, en bref sur sa définition : est-ce un simple exercice rhétorique sur l’Histoire, une forme de fiction spéculative dérivée de la science-fiction, un jeu de l’esprit pour intellectuels (distingués) ? En examinant les contenus de l’ouvrage d’André Costa : L’Appel du 17 Juin, on en vient à penser que l’uchronie est beaucoup plus proche du roman historique que de la science-fiction dont elle n’est pas une subdivision, car elle a ses propres exigences, ses propres lois de cohérence internes qui réclament une solide culture historique. Si l’uchronie est bien une littérature spéculative, c’est aussi un genre autonome avec ses codes propres. C’est pourquoi les véritables uchronies sont rares et le genre difficile à maîtriser.

Consulter l'article