Delphine Letort


Delphine Letort est Maître de Conférences à l’Université du Maine (Le Mans). Elle est l’auteur d’une thèse intitulée Du film noir au néo-noir (1941-2001) : mythes et stéréotypes en représentation soutenue à l’Université Rennes 2 Haute Bretagne en 2002.

Articles de l'auteur


Cycnos | Volume 21 n°2

Le Film noir : de la guerre à la crise

“Le film noir apparaît dès les années trente dans le paysage cinématographique américain, mais il se vulgarise pendant la Seconde Guerre mondiale et la production ne cesse de s’accentuer après la victoire des Alliés consacrée en 19451. La liste des titres qui s’inscrivent dans la série noire s’allonge à l’issue des hostilités, cependant que l’émergence d’une nouvelle configuration géopolitique du monde fait naître de vigoureux conflits internes qui divisent déjà la nation2. Les Etats-Unis ont renforcé leur hégémonie politique et socioculturelle en participant...”

Consulter l'article

Cycnos | Volume 23 n°2 | CIN.

Femme fatale / femme assassine dans le film noir : dévier le stéréotype

Les criminelles sont des personnages marginaux dans le film noir qui préfère mettre en scène le pouvoir de manipulation de la femme fatale, pouvoir lié au thème érotique abondamment exploité par le thriller. Le film noir nous emmène au-delà du mythe et de l’archétype lorsqu’il met en scène des assassines. The Postman Always Rings Twice (Tay Garnett, 1945) et Leave Her to Heaven (John M. Stahl, 1945) dressent des portraits de femmes dont les actes criminels trahissent les contradictions internes, la déchirure entre idéal de soi et vie quotidienne décevante, humiliante. Women killers are minor characters in films noirs which more often than not relate the stories of femmes fatales who use their sex-appeal to manipulate men in thrillers. Film noir takes us beyond the archetypal and mythical woman while staging women killers. The Postman Always Rings Twice (Tay Garnett, 1945) and Leave Her to Heaven (John M. Stahl, 1945) depict two women whose criminal activities betray the internal dilemmas of the female subject torn between an ideal self and a disappointing, humiliating daily life.

Consulter l'article