Pierre Joannon


Consulat d’Irlande, Antibes.
Pierre Joannon est Consul Général d’Irlande dans le Sud de la France, Président de l’Ireland Fund de France, membre du Directoire de l’Institut du Droit de la Paix et du Développement de l’université de Nice – Sophia-Antipolis. et rédacteur en chef de la revue Études Irlandaises.

Articles de l'auteur


Cycnos | Volume 10 n°2 | 1.

Mais à quoi les Irlandais jouent-ils avec leur histoire ?

“Jusque vers la fin des années soixante, l’historiographie irlandaise avait un sens et un but bien précis : éclairer, étayer et justifier la création d’un Etat national à vocation unitaire nonobstant l’amputation temporaire d’une partie de son territoire. Considéré comme l’événement charnière par excellence, le soulèvement de Pâques 1916 — le Rising — figurait l’aboutissement et l’accomplissement de la légitimation centrale de ce discours historique. Célébré à grand renfort de mises en scène et de reconstitutions, le cinquantenaire de l’insurrection marqua l’apothéose de ce moment de la...”

Consulter l'article

Cycnos | Volume 15 n°2

Theobald Wolfe Tone à Paris : conspirateur exilé ou ambassadeur incognito ?

Having met Carnot on the 24th of February 1796, Wolfe Tone wrote in his Journal : “I believe that wiser men, if they would speak the truth, would feel a little elevated in my situation ; hunted from my own country as a traitor, living obscurely in America, as an exile, and received in France, by the Executive Directory, almost as an Ambassador!” In Paris, was the father of Irish nationalism an “ambassador incognito” or a conspirator in exile? His influence on the French government points out to the former, his fate to the latter. This paper attempts to define the status of Wolfe Tone and the nature of his mission at this crucial juncture of Franco-Irish relations.

Consulter l'article