Agnès Celle


Agnès Celle est maître de conférences à l’UFR d’Etudes anglophones de l’Université Paris 7. Elle est spécialiste de linguistique anglaise et de linguistique contrastive (anglais / français ; anglais / allemand). Elle a travaillé sur la deixis et les connecteurs et sur la référence à l’avenir, l’hypothèse et les modalités de prise en charge de l’énoncé, notamment à travers l’étude du futur et du conditionnel et de leurs traductions en anglais et en allemand. Au-delà des questions de temps, aspect et modalité, elle s’intéresse à différentes périphrases verbales et verbo-nominales de l’anglais et du français. Université Paris 7 Denis-Diderot, équipe LILA, celle@paris7.jussieu.fr

Articles de l'auteur


Cycnos | Volume 21 n°1

Constructions résultatives et identification du résultat

Les structures résultatives de l’anglais associent deux lexis, la seconde lexis étant susceptible de construire le terme du procès de la première lexis. Dans ce cas, la traduction française met l’accent sur le changement d’état. Toutefois, le terme n’est pas forcément atteint. Soit on s’intéresse au seuil qui est franchi à un certain point, ce qui peut donner libre cours à l’appréciation de l’énonciateur. La qualification est alors privilégiée dans la traduction, ou bien une relation de concomitance est explicitée si la perception de l’énonciateur est en jeu. Soit l’altération qualitative est constante sans qu’un changement d’état soit envisagé. On introduit alors un verbe de causation dans la traduction française.. Resultative structures combine two lexis schemas, the second one being able to indicate that the process of the first lexis has reached an endpoint, in which case only change of state is maintained in the French translation. However, the process of the first lexis is not necessarily viewed as having an endpoint. The interlexis relation may trigger a threshold effect, in which case either subjective evaluation or a relation of concomitance is emphasised in the French translation – more specifically when perception is at stake. Change of state may also be blocked by continuous dynamic alteration, which requires a causative verb in the French translation.

Consulter l'article