Gilbert Delor


Professeur agrégé de musique, enseigne dans le secondaire, à Nemours. Sa thèse de doctorat, sur le langage musical d’Erik Satie, a été soutenue à l’Université de Paris-iv Sorbonne en 2001. Depuis, il a publié divers articles sur Satie, sur l’histoire de la chanson française, ou encore sur Tom Johnson et la musique minimaliste américaine.

Articles de l'auteur


Alliage | n°73 - Mars 2014

Écouter Tom Johnson Approche sensible d’une musique mathématique

“Y a-t-il vraiment du sens à écouter une musique qui se veut entièrement logique ? Tout n’est-il pas donné à l’avance dans ce cas, et n’a-t-on pas affaire à une démarche purement conceptuelle, dans laquelle la pensée se suffit à elle-même, et rend superflues l’exécution aussi bien que l’écoute ? C’est l’une des questions que l’on peut se poser à propos de l’œuvre de Tom Johnson. Ce compositeur américain, né en 1939, s’est formé dans le contexte de l’avant-garde new-yorkaise des années 1960. Il en a retenu, entre autres, la réduction extrême du matériau, exemplifiée notamment par La Monte Young ; la répétitivité à grande échelle, affirmée dès 1964 dans In C de Terry Riley ; et peut-être avant ...”

Consulter l'article