Serge Chaumier


Socoliogue, maître de conférences

Articles de l'auteur


Alliage | n°64 - Mars 2009

Leuglay : un Centre d’interprétation de la forêt et des métiers du bois

“Au cœur du Châtillonnais, région reculée et difficilement accessible, mal connue en Bourgogne, la petite commune de Leuglay s’est donné le défi de valoriser ses atouts en soutenant la réalisation d’un centre d’interprétation. Ce pays dont les paysages se caractérisent par une forte présence forestière, l’une des plus importantes en France avec la première forêt de feuillus de Bourgogne, se distingue également par l’activité qui lui est liée, avec une forte concentration de compétences et de savoir-faire autour de la gestion des espaces forestiers et des métiers concourant à la transformation du bois. Accueillant l’un des plus grands pépiniéristes d’Europe, la région de Châtillon dispose par ...”

Consulter l'article

Alliage | n°52 - Octobre 2003 | La science et la guerre

La production du petit homme

“« Je vais te dire quelque chose, petit homme : tu as perdu le sens de ce qu’il y a de meilleur en toi. Tu l’as étranglé. Tu l’assassines partout où tu le trouves dans les autres, dans tes enfants, dans ta femme, dans ton mari, dans ton père et dans ta mère. Tu es petit et tu veux rester petit. » Wilhelm Reich. Il est une idée simple, mais trop peu souvent énoncée, à savoir que la violence est engendrée, quasi exclusivement, par la gent masculine. Cet apanage est-il le fruit d’un héritage biologique ou encore d’une mémoire génétique, qui auraient conduit les hommes à devoir se défendre, chasser et soumettre une nature hostile aux temps immémoriaux ? Ces fables pseudo-scienti...”

Consulter l'article

Alliage | n°47 - Juillet 2001

Du spectacle, à n’en pas croire ses oreilles

“« La réalité dépasse la fiction » : l’expression est souvent utilisée pour des événements survenus dans le quotidien. La métaphore est également vraie dans le règne de la nature, ou la diversité des formes végétales et animales laisse souvent pantois. La science émerveille dans la mesure où elle révèle des choses qui dépassent ce que l’imagination s’est plu à concevoir. Parfois, c’est dans le monde du spectacle, que la mise en scène, et donc la mise en fiction d’une réalité dépasse la réalité de la fiction, au point que le spectateur ne sait plus discerner ce qui est vrai de ce qui est faux. Le procédé est utilisé couramment dans le théâtre de rue pour ce qui concerne le jeu même de l’acteur...”

Consulter l'article